Sport
Football

Euro 2024: les transports en commun allemands, un vrai problème

Il n'y a pas qu'au foot que le modèle allemand est en difficulté

La Mannschaft a été bousculée dimanche par la Nati et n'est pas passée loin de la correctionnelle. Elle a rencontré de nombreux problèmes, un peu comme les fans de foot en difficulté à cause des transports en commun allemands, pas forcément à la hauteur depuis le début du Championnat d'Europe des nations.
24.06.2024, 05:57
Adrian Bürgler
Plus de «Sport»

L'Euro de foot organisé en Allemagne a débuté il y a 10 jours et il tient toutes ses promesses. Pour nous les Suisses, cela signifie une nouvelle qualification en huitième de finale. Ce tournoi est une réussite sur le plan sportif, mais aussi au niveau de l'ambiance sur place dans les villes accueillant la compétition. On sent que l'Allemagne est un pays de foot. Contrairement au Mondial qatari et au dernier Euro, tenu aux quatre coins du continent après la pandémie, il règne cette atmosphère des grands événements.

Les Suisses ont transformé Cologne et Francfort en terrain de festival. Les Néerlandais ont coloré en orange Hambourg et Leipzig. Les Albanais ont taquiné les Italiens avec des spaghettis et les Autrichiens les Français avec des baguettes. Cela ressemble à un premier vrai tournoi majeur depuis longtemps.

Mais voilà, un problème gâche la fête en Allemagne: les transports en commun. Il n'y a aucun signe de l'efficacité allemande pourtant extrêmement louée. Avant ou après de nombreux matchs, il a été signalé que les transports étaient surchargés. La gestion des foules, c'est-à-dire la surveillance et le contrôle de milliers de personnes, semble inadéquate, en particulier à l'approche des stades.

Tout cela a commencé dès le match d’ouverture entre l'Allemagne et l'Ecosse dans la ville de Munich. Selon différents médias, le métro était bondé et il y avait de longues files d'attente devant le stade. Certains fans sont restés bloqués à l'extérieur durant des heures.

Des scènes chaotiques ont également été vues à Cologne où la Suisse a disputé ses deux premières rencontres de groupe. Les journalistes de watson présents sur place le confirment.

«D'après ce que j'ai compris, il n'y avait que des trams pour rejoindre le stade depuis le centre-ville (réd: un trajet long de huit kilomètres). Il y en avait certes beaucoup, mais à l'aller, ils étaient tous bloqués. Et au retour, ils étaient pleins à craquer. Nous avons alors cherché pendant plus d'une demi-heure deux vélos électriques indiqués par un fournisseur sur notre carte. Mais à cause de diverses zones interdites, nous étions comme dans un labyrinthe autour du stade. Finalement, un des vélos est tombé en panne, mais nous avons quand même dépassé tous les tramways bloqués. Je recommande de louer un vélo électrique»

Il en a été de même à Gelsenkirchen le soir du match Angleterre-Serbie. Un membre de la rédaction a qualifié la situation de «catastrophique», surtout après la rencontre. Il s'est finalement rendu dans un bar pour patienter puis a pris un taxi pour rejoindre l'hôtel à 2h du matin.

De leur côté, les fans anglais ont évoqué des conditions précaires dans les stations de tramway. «Si vous étiez au bord du quai, vous deviez utiliser tout votre poids pour éviter de tomber sur les voies», pouvait-on lire dans les colonnes de The Athletic. Il y aurait également eu un certain chaos plus tard du côté de la gare de Gelsenkirchen. Les trains de la Deutsche Bahn ne circulaient pas ou avaient du retard.

Le voyage en Allemagne a encore été plus amer pour un groupe de supporters autrichiens. En raison d'un chantier, aucun train ne circule entre Passau, à la frontière germano-autrichienne, et Ratisbonne. Des bus de remplacement étaient censés être utilisés, mais ceux-ci n'ont pas fonctionné rapporte Bild.

Dans ce contexte, certains Autrichiens ont raté le match face à la France qui débutait à 21h, alors qu'ils étaient partis tôt le matin. Un porte-parole de la DB avait assuré à Die Welt que les voyages longue distance seraient «pour la plupart entièrement praticables» durant le Championnat d'Europe des nations. Force est de constater que les problèmes ne se limitent pas aux abords des stades.

Un drôle d’invité perturbe un match de foot
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi le FC Bâle peut rêver d'un retour de Shaqiri
Le néo-retraité avec la Nati ne se plaît plus à Chicago et veut rentrer en Europe. Son club formateur a de bonnes raisons d'espérer qu'il revienne à la maison.

Pour saluer la fin de carrière internationale de Xherdan Shaqiri, le FC Bâle a posté lundi sur les réseaux sociaux une photo de l'ancien numéro 23 de la Nati. Les fans se sont emballés. «Enfin!!!», ont commenté certains d'entre eux, interprétant cet hommage comme un retour du prodige dans le club de ses débuts.

L’article