DE | FR
Les hockeyeurs de Genève-Servette en avril 2021.
Les hockeyeurs de Genève-Servette en avril 2021. Image: keystone

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Lundi, le club grenat annonçait vouloir faire payer des dédicaces à ses fans. Ces derniers ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux. Le club s'est ravisé.
11.05.2021, 10:2411.05.2021, 15:52
Suivez-moi

Dans le jargon, c'est ce qui s'appelle se mettre un bel autogoal. Ou de manière moins métaphorique: dégrader sa propre image.

C'est ce qu'a fait le Genève-Servette HC lundi après-midi. De quelle manière? En voulant faire payer à ses supporters les dédicaces d'objets par les joueurs. Le tarif? 30 francs la signature individuelle, et un prix de groupe de 50 francs pour les dédicaces de toute l'équipe («sous réserve de la disponibilité des joueurs», précisait le club grenat). Via un message sur les plateformes numériques officielles des Aigles, leurs fans étaient invités à déposer à la boutique du club jusqu'à mercredi les objets qu'ils voulaient faire dédicacer par leurs idoles.

Seulement voilà, comme l'internaute Migou Dresser ci-dessus, nombreux sont les supporters genevois à avoir dézingué leur club de cœur sur les réseaux sociaux pour son initiative maladroitement mercantile.

Quelques réactions sur Twitter d'internautes choqués par la démarche cupide des Aigles

image: capture d'écran twitter
image: capture d'écran twitter

Le journaliste de la RTS, spécialiste de hockey, Marc-André Berset a aussi pris publiquement position

image: capture d'écran twitter

Rétropédalage des Aigles

Suite aux nombreuses réactions outrées sur les réseaux sociaux, Genève-Servette s'est ravisé lundi dans la soirée. Le club grenat a annoncé avoir renoncé à faire payer les dédicaces. Elles seront finalement gratuites.

On salue la présence d'esprit des dirigeants des Vernets d'avoir su reconnaître leur faute et de l'avoir corrigée. L'action est louable, et elle permet, au final, d'éviter d'écorner l'image des Aigles. Pour rappel, ils ont réalisé une saison admirable sur la glace, en allant jusqu'en finale du championnat suisse face à Zoug.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images

1 / 13
Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images
source: sda / gian ehrenzeller
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Neuchâtel Xamax s'offre un énième logo, mais fallait-il en changer?
Le club de la Maladière fait peau neuve et vient de dévoiler son tout nouvel écusson pour la nouvelle saison.

Les logos se succèdent pour Neuchâtel Xamax, un club important dans le paysage de football suisse romand, de par son histoire dense et mouvementée. Du légendaire président Gilbert Facchinetti aux tourments engendrés par la venue du sulfureux Bulat Chagaev, et la faillite du club, les pensionnaires de la Maladière ont en vu des vertes et des pas mûres.

L’article