DE | FR
La deception du defenseur genevois Simon Le Coultre, centre, lors du match du championnat suisse de hockey sur glace de National League LNA, entre le Geneve Servette HC et le EHC Bienne, ce samedi 3 avril 2021 a la patinoire des Vernets a Geneve. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Les hockeyeurs de Genève-Servette en avril 2021. Image: keystone

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Lundi, le club grenat annonçait vouloir faire payer des dédicaces à ses fans. Ces derniers ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux. Le club s'est ravisé.



Dans le jargon, c'est ce qui s'appelle se mettre un bel autogoal. Ou de manière moins métaphorique: dégrader sa propre image.

C'est ce qu'a fait le Genève-Servette HC lundi après-midi. De quelle manière? En voulant faire payer à ses supporters les dédicaces d'objets par les joueurs. Le tarif? 30 francs la signature individuelle, et un prix de groupe de 50 francs pour les dédicaces de toute l'équipe («sous réserve de la disponibilité des joueurs», précisait le club grenat). Via un message sur les plateformes numériques officielles des Aigles, leurs fans étaient invités à déposer à la boutique du club jusqu'à mercredi les objets qu'ils voulaient faire dédicacer par leurs idoles.

L'invitation de Genève-Servette à ses fans

Seulement voilà, comme l'internaute Migou Dresser ci-dessus, nombreux sont les supporters genevois à avoir dézingué leur club de cœur sur les réseaux sociaux pour son initiative maladroitement mercantile.

Quelques réactions sur Twitter d'internautes choqués par la démarche cupide des Aigles

GE Servette fan fâché réaction autographe payant  hockey sur glace

image: capture d'écran twitter

GE Servette fan fâché réaction autographe payant  hockey sur glace

image: capture d'écran twitter

Le journaliste de la RTS, spécialiste de hockey, Marc-André Berset a aussi pris publiquement position

hockey sur glace GE Servette signatures

image: capture d'écran twitter

Rétropédalage des Aigles

Suite aux nombreuses réactions outrées sur les réseaux sociaux, Genève-Servette s'est ravisé lundi dans la soirée. Le club grenat a annoncé avoir renoncé à faire payer les dédicaces. Elles seront finalement gratuites.

On salue la présence d'esprit des dirigeants des Vernets d'avoir su reconnaître leur faute et de l'avoir corrigée. L'action est louable, et elle permet, au final, d'éviter d'écorner l'image des Aigles. Pour rappel, ils ont réalisé une saison admirable sur la glace, en allant jusqu'en finale du championnat suisse face à Zoug.

Plus d'articles sur le sport

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

La France va latter la Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le temps additionnel donné par l'arbitre n'est-il pas un peu bidon?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images

1 / 13
Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images
source: sda / gian ehrenzeller
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche

Gottéron n'est pas bon en play-offs et on vous explique pourquoi

Les Fribourgeois ont été éliminés en 1/4 de finale, mercredi, par Genève-Servette (1-4). Depuis 2014, les Dragons n'ont jamais passé ce premier tour. Trois experts du hockey nous expliquent ce qui cloche sur les bords de la Sarine.

Certains suiveurs du hockey sur glace helvétique voyaient Fribourg-Gottéron capable de créer une grosse surprise cette saison. Mais celle-ci a pris fin abruptement, mercredi soir, avec une quatrième et dernière lourde défaite (0-5) contre Genève-Servette, en quarts de finale des play-offs.

Les Dragons n'ont pas été à la hauteur de leur prometteuse troisième place en saison régulière. Les experts Klaus Zaugg, Pierre Schouwey et Joris Repond, qui suivent de près Gottéron, sont unanimes: …

Lire l’article
Link zum Artikel