DE | FR

Manif non autorisée à Aarau contre les mesures anti-Covid

Ce samedi, la Suisse a connu une nouvelle manifestation anti-mesures Covid. Non autorisée, elle a eu lieu dans le canton d’Argovie et a rassemblé une cinquantaine de personnes.
03.07.2021, 15:4804.07.2021, 10:47

Une cinquantaine de personnes ont à nouveau manifesté, samedi après-midi à Aarau, contre les mesures prises par les autorités contre le Covid-19. Ils ont défilé dans la vieille ville aux cris de «Liberté», a constaté un journaliste de Keystone-ATS.

Les organisateurs n'ont pas déposé de demande d'autorisation auprès des autorités. L'appel au rassemblement a été lancé sur la messagerie Telegram, selon l'Aargauer Zeitung.

Quelque 1500 personnes avaient déjà pris part il y a deux mois, le 8 mai, à une manifestation non autorisée à Aarau. Le cortège s'était déroulé en grande partie pacifiquement, la police ne faisant état que de quelques accrochages avec des manifestants. Depuis le 26 juin, la plupart des restrictions ont été levées par le Conseil fédéral. (sda/ats)

Manif à Genève contre la Loi Covid

1 / 7
Manif à Genève contre la Loi Covid
source: watson
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Les infrastructures suisses ne sont pas encore prêtes à affronter un black-out
En cas de grave pénurie d'électricité, des coupures de courant pourraient être décidées en dernier recours. Une mesure qui aurait évidemment des conséquences sur les exploitants d'infrastructures dites «critiques», notamment les CFF, Migros ou Swisscon.

Sur le papier, voici le plan: en cas de manque d'électricité, les autorités appelleraient, tout d'abord, à économiser l'énergie. L'étape suivante consisterait à interdire certains appareils gourmands en énergie, comme les climatiseurs, les escaliers roulants ou les enseignes lumineuses. Et si cela ne suffit pas malgré tout, les grands consommateurs se verraient obligés d'économiser de l'énergie. Ultime solution: des coupures cycliques d'une durée de quatre heures.

L’article