DE | FR
Molecular Partners revendique mardi un succès d'étape.
Molecular Partners revendique mardi un succès d'étape.Image: Keystone

Un médicament suisse contre le Covid-19 jugé sûr

Le traitement contre le coronavirus développé par la société zurichoise Molecular Partners est jugé sûr et sans effets secondaires indésirables.
09.03.2021, 08:2410.03.2021, 16:45

Le laboratoire zurichois Molecular Partners revendique mardi un succès d'étape dans le développement de son traitement expérimental contre le Covid-19. L'ensovibep (MP0420) a démontré, lors de premiers tests cliniques sur des volontaires sains, un profil de sécurité et de tolérabilité acceptable, sans effets secondaires indésirables notables, assurent le laboratoire zurichois et son partenaire Novartis.

«Ces données nous poussent à commencer à traiter aussi vite que possible des patients avec notre antiviral»
Nicolas Leupin, Molecular Partners

Un volet de phase II/III doit être lancé dans les trois prochains mois, même si l'une des trois cohortes prévues dans le protocole pour la phase I n'a pu être recrutée, en raison ironiquement de mesures de confinement adoptées outre-Manche pour freiner la progression de la pandémie.

La société de Schlieren et son prestigieux partenaire bâlois ont néanmoins déjà convenu que le dosage d'ensovibep étudié en phase clinique avancée sera inférieur aux 20 mg fixés pour la cohorte manquante, pour laquelle le recrutement pourrait tout de même être lancé dans les prochaines semaines. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le drôle de cadeau offert au président sortant du Grand Conseil valaisan
Drôle de cadeau pour le président sortant du Grand Conseil valaisan. Manfred Schmid (Le Centre) s’est vu offrir le droit de tirer un mouflon. Et ce n'est pas tout.

Il fallait bien le remercier pour son année de bons et loyaux services à la présidence du Grand Conseil valaisan. Le journal Le Temps révèle que le service parlementaire a gratifié le démocrate-chrétien Manfred Schmid de la possibilité de tirer un mouflon. Vous savez, cet ovin aux longues cornes impressionnantes de beauté, ancêtre du monton:

L’article