DE | FR
Schuelerinnen und Schueler der Kantonsschule Menzingen bei einem ab heute fuer alle Schueler der Sekundarstufe obligatorischen PCR-Test mittels Speichelprobe, am Donnerstag, 25. Februar 2021, in Menzingen. Der Kanton Zug startet heute mit regelmaessigen Massentests aller Oberstufenschueler, die zweimal woechentlich Speichelproben abgeben muessen.(KEYSTONE/Alexandra Wey)

Image: KEYSTONE

Dépistage massif et gratuit, pour lutter contre le Covid-19

La Confédération veut lancer une campagne de dépistage massive en vue des ouvertures prévues le 22 mars. Chaque résident suisse devrait recevoir cinq autotests gratuits par mois.



Le Conseil fédéral passe à l'offensive, dans l'optique de l'assouplissement des mesures prévu dès le 22 mars. Il veut généraliser les test. Coût de l'opération: plus d'un milliard à la charge de la Confédération.

Pourquoi ce changement de stratégie?

Cette nouvelle stratégie est rendue possible par les capacités de dépistage et des laboratoires qui sont désormais suffisantes. Jusqu'à maintenant, «on a dû faire avec le manque de tests», a regretté le conseiller fédéral.

Par ailleurs, les nouveaux variants du virus se répandent de plus en plus largement, ce qui appelle à un renforcement de la prévention et la détection précoce des foyers d'infection.

Ce projet de dépistage généralisé part en consultation. Le Conseil fédéral prendra une décision définitive le 12 mars. Une dizaine de cantons avaient déjà soumis en février à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) leurs concepts pour des tests de masse préventifs. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

«Tout le monde a été pris de court», Berset revient sur un an de Covid

Le ministre de la Santé explique en quoi la Suisse n'était pas si mal préparée, mais pourquoi c'était pas tiptop non plus. Il parle de sa fatigue et de l'union sacrée du gouvernement.

La Suisse est, selon le ministre de la Santé, sur de bons rails pour tordre le cou à l'épidémie. «Les perspectives sont bonnes, notamment grâce à la vaccination.» Et Alain Berset de se voir déguster une bonne bière, cet été, sur la terrasse d'un restaurant. Mais avant cela, retour sur une année tumultueuse.

Revenant sur la première année de pandémie, Alain Berset, le ministre en charge de la Santé relève que la Suisse n'était pas si mal préparée. «Nous avions tiré les enseignements du …

Lire l’article
Link zum Artikel