DE | FR

La grève des femmes attire plus de 8000 personnes à Lausanne

En 2019, la grève des femmes était historique en Suisse. Ici à Lausanne.

Image: Keystone (archives)

Ce lundi 14 juin, les femmes se sont à nouveau mobilisées pour l'égalité. Des actions et des grandes marches se sont déroulées dans les villes romandes. Revivez ce moment avec nous!



Liveticker: La grève des femmes du 14 juin 2021

Envoyez-nous votre contribution
21:06
Entre 8000 et 10 000 personnes à Lausanne
Tout comme en 1991, l'événement a mobilisé des femmes dans toute la Suisse romande, de Genève à Delémont, en passant par Neuchâtel. A Lausanne, elles étaient plus de 10'000, selon les estimations de Keystone-ATS et 8'000, selon le service presse de la police municipale, à arborer le rose et le violet en signe de protestation contre les inégalités dont elles sont victimes.
19:59
Récap de la journée
Les femmes se sont à nouveau mobilisées en nombre lundi dans toute la Suisse. Au coeur des revendications, figuraient la lutte contre le relèvement de l'âge de la retraite, des hausses de salaires et une protection contre les violences sexistes et sexuelles.

Cinquante ans après l'introduction du suffrage féminin, quarante ans après l'inscription du principe d'égalité dans la Constitution, trente ans après la première grève des femmes et deux ans après la grève féministe de 2019, «les revendications restent valables», dénoncent les collectifs.

Par plus de 40 actions de protestation, mobilisations et manifestations, les femmes demandent donc «du respect!» avec de meilleurs salaires et de meilleures rentes. Lundi matin, la mobilisation a débuté par un «réveil violet». Dans plusieurs villes suisses, l'eau de certaines fontaines a été teintée de couleur violette, à l'aide de colorants alimentaires inoffensifs pour la santé.

Trois temps forts
La mobilisation s'est déroulée en trois temps forts au niveau national. Des pique-niques et des stands ont été organisés dès midi. Le second point fort s'est situé à 15h19 précises, «au moment (de la journée) où les femmes commencent à travailler gratuitement du fait des inégalités salariales». Une action nationale suivie de cortèges et manifestations a enfin été lancée vers 18h00.
19:00
La manifestation continue… Et nous on vous laisse sur ces images!
18:44
À Lausanne, il y a vraiment foule!
18:28
Qui sont ceux qui manifestent? Notre micro-trottoir
17:42

17:35
Martine, 39 ans: «On doit se battre contre la précarité des femmes»
«Je fais partie du Collectif Femmes* Valais. Je suis venue ici pour que le consentement soit intégré dans la loi sur le viol. Je ne peux pas accepter qu’il ne le soit pas. Je ne pense pas qu’on a oublié la cause de l’égalité avec le Covid. Les médias et les politiques font plus attention d’interroger des intervenants des deux genres. C’est une évolution positive. Or, la pandémie a mis en exergue la précarité des femmes. On doit se battre absolument contre celle-ci.»
17:33
Le Valais en force à Lausanne
Les Valaisannes débarquent dans les rues de Lausanne pour rejoindre le cortège. Elles ont organisé ces derniers jours un mini-festival féministes dans leur canton.

17:25
Vingt-huit communes valaisannes ont adopté la Charte pour l’égalité
La Charte pour l'égalité salariale dans le secteur public rencontre «un vif succès» en Valais qui est le canton le mieux représenté parmi les 116 localités suisses à avoir ratifié ce document. «De bons signaux», estime le syndicat Unia.

«Il est difficile de mesurer les effets de la Charte sur le terrain, car elle n'est juridiquement pas contraignante», indique lundi à Keystone-ATS Isabelle Darbellay Métrailler, cheffe de l’Office cantonal de l’égalité et de la famille. Mais en s'y intéressant, puis en la signant la commune montre «qu'elle veut s'engager pour l'égalité salariale en tant qu’employeurs et comme adjudicateurs de marchés publics. Elle met le sujet à son agenda».
17:24
Mariela: «Je suis en colère aujourd’hui»
«Je suis là aujourd’hui parce qu’une grande partie du monde politique, et surtout la droite, de ce pays a une méconnaissance totale de toute la souffrance des femmes subie pendant des siècles de patriarcat. Il est inadmissible de vouloir lever l’âge de la retraite des femmes quand ni les salaires, ni les formations, ni les emplois ne sont au même niveau que ceux des hommes. Je suis militante socialiste, syndicaliste et féministe et je suis en colère aujourd’hui. Le chemin pour l’égalité sera encore long.»
16:44

16:43
A Bienne

16:39
Sur tous les fronts

16:38
Ambiance à Genève

16:38

16:37
Faustine, 24 ans: «Ça fait un an que je parle de mon viol»
«J’ai été violée il y a 11 ans. Mon cerveau a tout oublié jusqu’au 13 juin 2020, où je suis sortie de l’amnésie. Le 14 juin de l’an passé, j’en ai parlé pour la toute première fois. C’était hyper dur, mais j’en ai pleuré de joie et de soulagement. Pour moi, la loi suisse doit absolument intégrer la notion de consentement. C’est primordial.»
16:31
Diane, 21 ans: «Nos voix comptent»
«Ce slogan veut dire que peu importe notre genre, notre identité, notre âge et notre place sociale, nos voix sont importantes. Il faut continuer de dénoncer les violences et les inégalités entre les hommes et les femmes. Pour venir ici, j’étais avec mes copines dans le train. Des gars se sont foutu de nous en voyant qu’on allait à la grève. Ça nous énerve toujours autant, ce sexisme. Ils se moquent alors que ce serait tellement mieux qu’il vienne manifester avec nous.»
16:25
A Fribourg
16:08
Cinq minutes de silence à Neuchâtel
Les femmes neuchâteloises ont occupé lundi depuis midi de manière pacifiste la Place du Marché à Neuchâtel et Espacité à La Chaux-de-Fonds. Elles ont fait entendre leurs 14 revendications qui seront adressées au Grand Conseil, désormais à majorité féminine. Une manifestation aura lieu à 18h00.

A 15h19, une centaine de femmes, dont la présidente d'Unia Suisse Vania Alleva, s'est réunie à Neuchâtel pour faire une pause féministe. Assises sur des linges de bain ou des chaises longues et protégées par des parasols, elles ont fait cinq minutes de silence pour symboliser l'écart d'inégalités salariées qui s'est creusé avec la pandémie.
16:06
La nouvelle place du 14 Juin grouille déjà de militantes
15:32
Des cris contre l’inégalité salariale
15h19 sur la place St-Francois à Lausanne. Les féministes ont crié et chanté à l’heure symbolique où les femmes ne sont plus payées en Suisse. Dans les places des villes de tout le pays, un même appel contre l’inégalité salariale a été lancé à la même heure.

14:29
15h19, l'heure où commence le travail gratuit
C'est une heure symbolique. 15h19, c'est le moment de la journée à partir duquel, si vous êtes une femme, vous commencez à bosser gratuitement. La faute aux inégalités salariales encore bien présentes en Suisse.

Ces dernières années, l'heure était fixée à 15h24. On vous laisse imaginer pourquoi elle s'est avancée de quelques minutes: l'écart s'est encore creusé entre les salaires des hommes et ceux des femmes.

Plus d'infos dans cet article
14:32
Et si on laissait le droit de vote uniquement aux femmes?
À quoi ressemblerait la Suisse si seules les femmes et les minorités de genre avaient le droit de vote? Le festival genevois Les Créatives souhaite poser la question et a présenté, ce 14 juin, un projet symbolique intitulé «VOTE 71/21».

Plus d'infos dans cet article
Suisse vote grève des femmes scrutin minorité des genres
14:19
Salaires, retraites, violences sexuelles
Cette année, trois revendications sont au coeur de la mobilisation:
- L'égalité salariale
- Une retraite sans discrimination
- La guerre aux violences sexuelles

Nous vous avons préparé cet article pour faire le point sur ces thèmes en Suisse.
Des femmes manifestent pendant le grand cortege lors de la Greve nationale des femmes ce vendredi 14 juin 2019 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
14:12
Elles dénoncent le sexisme en politique
En ce 14 juin, les deux parlementaires Jacqueline de Quattro (PLR, Conseil national) et Céline Vara (Verte, Conseil des Etats) ont décidé de dénoncer le sexisme qu'elles vivent au quotidien dans le monde politique.

Notre interview vidéo ici
Jacqueline de Quattro et Celine Vara dénoncent le sexisme en politique pour le 14 juin 2021, jour de la Grève des femmes en Suisse.
14:10
Bienvenue dans ce live!
Bonjour et bienvenue!
Ce 14 juin, c'est le retour de la Grève des femmes en Suisse, deux ans après la mobilisation historique de 2019. Une foule d'actions est prévue dans tout le pays. Suivez avec nous ces moments de mobilisation pour l'égalité dans ce live.

Plus d'articles sur les femmes

«C'est une mal baisée!»: ce 14 juin, elles dénoncent le sexisme en politique

Link zum Artikel

La nouvelle définition suisse du viol, jugée «trop légère»?

Link zum Artikel

Bilan «misérable» pour la grève des femmes

Link zum Artikel

Les femmes devront travailler jusqu'à 65 ans

Link zum Artikel

Les femmes en font toujours 50% de plus que les hommes

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La France va répertorier les auteurs de violences conjugales

La ministre française chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, annonce une série de mesures pour lutter contre les nombreux cas de féminicides qui gangrènent l'Hexagone.

Nonante femmes ont été tuées par leurs conjoints en France en 2020. Et elles étaient 146 en 2019, selon les chiffres officiels du gouvernement. Celui-ci a décidé d'agir en annonçant des mesures concrètes pour tenter de prévenir et réduire le nombre encore trop élevé de ces crimes.

Le 4 mai dernier, un homme de 44 ans, déjà emprisonné pour violences conjugales en 2020, avait poursuivi sa femme, mère de trois enfants, dans la rue à Mérignac (Gironde). Il lui avait tiré plusieurs coups de feu …

Lire l’article
Link zum Artikel