Suisse
Jura

La prison de Porrentruy devra être fermée

La prison de Porrentruy devra être fermée

La prison de Porrentruy dans le Jura a été dénoncée par une commission pour les conditions de détention jugée inhumaines.
La prison de Porrentruy dans le Jura a été dénoncée par une commission pour les conditions de détention jugée inhumaines.Image: canton du jura
Le Gouvernement jurassien a réitéré que la fermeture de la prison de Porrentruy est inévitable. Les conditions de détentions sont inhumaines, selon la Commission nationale de prévention de la torture.
29.05.2024, 10:49
Plus de «Suisse»

Le Gouvernement jurassien a répété mercredi devant le Parlement que la fermeture de la prison de Porrentruy (JU) était la seule solution envisageable en raison des conditions insatisfaisantes qui y règnent. La Commission nationale de prévention de la torture a jugé, dans un récent rapport, inhumaines les conditions de détention dans cet établissement.

La construction d'un établissement pénitentiaire prendra toutefois du temps, a précisé la ministre jurassienne Nathalie Barthoulot lors des questions orales. En attendant, le Gouvernement jurassien mise sur la prison de Moutier, pour l'instant encore sur le territoire bernois. «L'objectif est d'ouvrir au plus vite en 2026», a ajouté la ministre de l'intérieur en mentionnant la date du transfert de la cité prévôtoise au canton du Jura.

La stratégie pénitentiaire du canton du Jura suscite régulièrement des questions au Parlement. Les établissements à Porrentruy et à Delémont offrent une trentaine de places. Actuellement, le Jura est contraint de placer hors canton des détenus.

Dans un rapport publié le 21 mai, la Commission nationale de prévention de la torture recommande la fermeture de la prison du chef-lieu de l'Ajoie, qualifiant les conditions de détention d'inhumaines et de dégradantes au sens de la Convention européenne des droits de l'homme. (jah/ats)

Ce chien valaisan fait sensation sur les réseaux
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Esclavage à Genève: les témoignages accablants de deux anciens employés
Un ancien cuisinier et une ex-nounou de la richissime famille indienne ont témoigné mercredi sur leurs conditions de travail, accablant un peu plus les accusés.

Des anciens employés indiens de la famille Hinduja ont été entendus, mercredi, par le Tribunal correctionnel de Genève, au troisième jour du procès qui voit quatre membres de cette dynastie richissime jugés pour traite d'êtres humains. L'interrogatoire d'un cuisinier, le matin, s'est déroulé dans un climat tendu.

L’article