Suisse
Politique

Tension de campagne sur l’agriculture: un nouvel élu quitte les débats

Image
keystone

Campagne puante: un autre écologiste menacé qui se retire des débats

Les débats autour des initiatives agricoles se feront désormais sans l’élu vert Kilian Baumann. Le Bernois se retire lui aussi de la campagne après avoir reçu des menaces.
26.05.2021, 08:3628.05.2021, 14:48
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Il reste encore deux semaines de campagne et l’agressivité ne semble pas retomber entre les partisans et les opposants aux initiatives agricoles, en votation le 13 juin prochain.

Kilian Baumann, conseiller national vert et agriculteur en faveur des textes, a annoncé hier soir dans la presse alémanique qu’il se retirait lui aussi des débats après avoir reçu des menaces envers lui et sa famille.

Il rejoint Céline Vara, elle aussi conseillère nationale écologiste et Franziska Herren, mère de l’initiative sur l’«Eau potable propre». Ces deux actrices de la campagne s’étaient déjà mises en retrait après des menaces de mort.

«Le soir, j’ai un mauvais pressentiment lorsque je quitte ma famille et ma ferme»
Kilian Baumann

Avec cette annonce, l’élu père de trois enfants souhaite aussi signifier sa contestation contre la culture haineuse du débat qui s'est emparée du pays ces dernières semaines, si l’on en croit le Thuner Tagblatt.

«L'ambiance tendue va se calmer après les votations. Mais ce qui restera, c'est la manière dont on débat les uns avec les autres en politique»
Kilian Baumann

Toujours dans le quotidien des Alpes bernoises, on apprend que Markus Ritter, qui est lui un opposant aux initiatives agricoles et conseiller national UDC, reçoit aussi des menaces durant cette campagne agitée. L’élu évoque un niveau d’insultes jamais atteint auparavant.

La Grève pour l'Avenir en images

1 / 18
La Grève pour l'Avenir, en images
A Berne.
source: sda / anthony anex
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
5 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
5
Scandale CarPostal: voici comment les chefs ont «manipulé les comptes»
Dans la plus grande escroquerie aux subventions de Suisse, Fedpol a désormais reconnu coupables cinq cadres de CarPostal. L'ancien chef des finances de La Poste ainsi qu'un membre du conseil d'administration ont également été condamnés.

Par un mardi matin froid de février 2018, le scandale CarPostal éclate. «Il y a eu quelques irrégularités chez CarPostal SA», déclare en substance Susanne Ruoff, alors directrice de La Poste, devant les médias à Berne. Une tentative maladroite de minimiser la plus grande fraude aux subventions jamais commise en Suisse.

L’article