ciel couvert
DE | FR
Suisse
Vaud

Une gravière d'Holcim visée par des activistes à Bière

Une gravière d'Holcim visée par des activistes à Bière

Image
La police vaudoise est intervenue mardi sur le site d'une gravière d'Holcim à Bière (VD) en raison de dommages à la propriété. Une Jeep et cinq véhicules de chantier ont été endommagés.
06.04.2021, 16:5006.04.2021, 21:47
Plus de «Suisse»

«La police a procédé à un constat sur place mardi en début d'après-midi», a indiqué à Keystone-ATS Florence Maillard, porte-parole de la police vaudoise. Les déprédations ont été commises sur un site que LafargeHolcim exploite à Bière.

Chico Mendes, ça vient d'où?
Francisco Alves Mendes Filho dit Chico Mendes était le leader militant syndicaliste brésilien le plus connu parmi ceux qui ont défendu les droits des seringueiros, ouvriers chargés de recueillir le latex dans les plantations d’hévéa d’Amazonie.

Sur internet, un commando Chico Mendes a annoncé avoir «rendu visite» et «saboté (sic)» le site de la multinationale. Il reproche à LafargeHolcim de détruire la colline du Mormont et de «participer à la destruction de la nature à l'échelle internationale».

«L'évacuation de la Zad de la Colline n'est pas la fin d'une lutte, mais le commencement»
Le commando en question

Depuis octobre, des militants occupaient le site du Mormont, entre Lausanne et Yverdon-les-Bains, pour empêcher une extension de la carrière d'Holcim. Ils y avaient instauré une Zone à défendre (Zad). Ces zadistes ont été délogés la semaine dernière par la police. (ats/ade)

1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La venue d'un célèbre antivax effraie dans le canton de Vaud
Des élus de gauche lausannois mettent en garde contre deux conférences données ce week-end par le Français Louis Fouché, «actuellement interdit d'exercer la médecine». Ils redoutent une possible emprise de sa part sur le public.

La venue, cette fin de semaine, dans le canton de Vaud, d’un personnage controversé de la médecine française agite le milieu politique lausannois. Des élus de gauche alertent la municipalité du chef-lieu sur le pedigree de Louis Fouché, qui doit donner deux conférences, la première le 24 février à Aubonne, la seconde le lendemain à Lausanne.

L’article