Suisse
Viola Amherd

Viola Amherd a écrit à Poutine après sa réélection

Bundespraesidentin Viola Amherd spricht waehrend der Debatte um die Legislaturplanung 2023-2027, waehrend einer Sondersession des Nationalrats, am Dienstag, 16. April 2024, im Nationalrat in Bern. (KE ...
Viola Amherd s'est adressée dans une lettre au président russe Vladimir Poutine.Image: keystone

Viola Amherd a écrit à Poutine

En mars, Vladimir Poutine a été réélu président en Russie. Et même si cela ne s'est pas fait démocratiquement, la présidente de la Confédération Viola Amherd a néanmoins écrit une lettre au maître du Kremlin.
22.04.2024, 18:4923.04.2024, 10:48
Plus de «Suisse»

Le Département de la défense (DDPS), dont Amherd est la présidente, a confirmé au Blick que la présidente de la Confédération s'était adressée à Vladimir Poutine dans une lettre immédiatement après la réélection de ce dernier.

Lorenz Frischknecht, porte-parole du DDPS, a souligné que le courrier ne contenait pas de félicitations au dirigeant russe.

«Cette lettre n'est pas une lettre de félicitations»
Lorenz Frischknecht, porte-parole du DDPS

Au lieu de cela, la missive aurait contenu des condoléances pour les victimes de l'attentat terroriste de Moscou. Plus de 130 personnes sont mortes dans l'attaque, qui aurait été perpétrée par des islamistes.

Dans sa lettre, Amherd a en outre «invité son quasi-homologue russe à dialoguer en des temps difficiles». Pour ce faire, la présidente de la Confédération aurait exposé la position suisse, qui repose sur le respect du droit international et des droits de l'homme. Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine, la Russie est accusée de bafouer massivement le droit international.

Au niveau officiel, la Suisse s'est montrée jusqu'à présent solidaire de l'Ukraine, a clairement condamné la guerre menée par la Russie et a également soutenu les sanctions de l'UE contre l'agresseur. Le débat sur les livraisons d'armes indirectes à des pays partenaires européens, qui pourraient profiter à l'Ukraine, a toutefois divisé le pays pendant des mois. Les critiques ont dénoncé le fait que la Suisse renoncerait à sa neutralité si elle approuvait de telles livraisons.

En dépit de cela, la Russie ne considère déjà plus la neutralité helvétique comme acquise. Elle considère même la Suisse comme un «pays hostile» en raison de son soutien aux sanctions, comme l'a confirmé la semaine dernière le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Le projet de la Suisse d'organiser une conférence internationale sur la paix afin de trouver une solution à la guerre en Ukraine a notamment été à l'origine de cette initiative. Dans les prochains jours, environ 120 pays devraient recevoir une invitation pour ce sommet de la paix. La Russie n'en fait pas partie. Le pays avait annoncé au préalable que même s'il était invité, il n'y participerait pas, car lors de la conférence, la fin de la guerre ne serait négociée qu'aux conditions de la partie ukrainienne.

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

Des photos vintage de passages piétons en Suisse:

1 / 10
Des photos vintage de passages piétons en Suisse:
«Oups, c'était limite!» - Photo prise en mai 1957 à Zurich, où un homme est presque renversé par une voiture.
source: photopress-archiv / bischof
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le Musée Olympique de Lausanne Célèbre les Jeux de Paris à Travers les Âges
Dès le 25 mai, le Musée Olympique de Lausanne propose une nouvelle exposition immersive consacrée aux Jeux olympiques de Paris.

Le Musée olympique de Lausanne se met à l'heure des JO de Paris, qui auront lieu du 26 juillet au 11 août prochain. Dès le 25 mai, il propose une nouvelle exposition temporaire consacrée aux trois éditions parisiennes, celles de 1900, 1924 et 2024.

L’article