DE | FR
Belinda Bencic et Viktorija Golubic peuvent espérer une médaille à Tokyo.
Belinda Bencic et Viktorija Golubic peuvent espérer une médaille à Tokyo. Image: keystone
Tokyo 2020

Bencic et Golubic en demi-finale du tournoi olympique

La paire suisse s'est hissée dans le dernier carré du tournoi olympique de tennis. Mercredi, elle a dominé le duo australien Ellen Perez/Samantha Stosur.
28.07.2021, 12:4228.07.2021, 16:24

Belinda Bencic peut toujours espérer conquérir deux médailles aux JO de Tokyo. Associée à Viktorija Golubic, la St-Galloise s'est qualifiée pour les demi-finales du double trois heures et demie après avoir atteint le dernier carré en simple.

La paire helvétique s'est imposée 6-4 6-4 face au duo australien composé de la gauchère Ellen Perez et de l'ex-no 1 mondial de la spécialité Samantha Stosur (37 ans).

Une demi-finale plus que jouable

Belinda Bencic et Viktorija Golubic auront un sacré coup à jouer en demi-finales, où elles se mesureront aux modestes Brésiliennes Laura Pigossi et Luisa Stefani.

Belinda Bencic et Viktorija Golubic, qui avaient dû écarter une balle de match la veille face aux Espagnoles Garbiñe Muguruza/Carla Suarez Navarro, ont maîtrisé leur sujet mercredi après-midi. Elles n'ont ainsi concédé qu'un seul break, alors qu'elles menaient 5-2 dans le set initial.

Le duo Bacsinszky/Hingis à Rio en 2016. Une image qu'on aimerait bien revoir avec Bencic et Golubic, avec pourquoi pas de l'or à la place de l'argent!
Le duo Bacsinszky/Hingis à Rio en 2016. Une image qu'on aimerait bien revoir avec Bencic et Golubic, avec pourquoi pas de l'or à la place de l'argent! image: keystone

La quête d'une deuxième médaille consécutive en double dames, cinq ans après celle d'argent conquise par Timea Bacsinszky/Martina Hingis, n'a rien d'illusoire. (ats/yog)

Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)

1 / 13
Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Transformer des rivales en coéquipières: la difficile tâche du relais
La discipline est une spécialité suisse depuis 15 ans et la seule épreuve collective de l'athlétisme. Elle réclame des aptitudes contre-nature chez les sprinteuses, qui ont beaucoup travaillé pour devenir hargneuses et égocentriques.

L'équipe de suisse féminine et sept de ses adversaires disputent vendredi (15h30 chez nous) la finale du relais 4 x 100m et ce sera encore un de ces rares moments où l'on verra des athlètes s'échanger autre chose qu'un regard hostile. Elles ne partageront certes rien de plus qu'un bâtonnet en aluminium, mais il conviendra de saluer la prouesse: certaines le transmettraient avec plus de plaisir au visage que dans la main.

L’article