DE | FR
Tinder propose à ses abonnés de se voir pour la première fois sur le terrain de padel. Jeu, set. Et match?
Tinder propose à ses abonnés de se voir pour la première fois sur le terrain de padel. Jeu, set. Et match?
Image: DR

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

La célèbre appli de rencontre propose à ses membres suédois de se rencontrer sur un terrain de padel. Euh...on est sûr que c'est une bonne idée? Un Romand qui organise ses dates sur des courts de tennis nous répond.
20.07.2021, 18:5721.07.2021, 16:11
Julien Caloz
Julien Caloz
Suivez-moi

Jusqu'il n'y a pas si longtemps, on pouvait foirer un date à cause d'un morceau de persil entre les dents ou d'un oubli malencontreux («ça me fait plaisir de te rencontrer Marie...euh, Marion? Marianne? Ah oui, Christelle!»). Désormais, on peut aussi passer à côté de l'amour de sa vie à cause d'un smash en pleine tronche. Alors, on dit merci qui? Merci Jacquie (encore raté) Tinder!

L'application de rencontres propose depuis une semaine à ses membres Suédois de faire le premier pas sur un terrain de padel (à ne pas confondre avec le paddle, au risque d'avoir l'air con en entrant sur le terrain).

L'idée ne consiste plus à faire grimper son/sa partenaire aux rideaux, mais aux grillages.
L'idée ne consiste plus à faire grimper son/sa partenaire aux rideaux, mais aux grillages.
Image: DR

Le terrain a été installé au centre de Stockholm. Il sera ouvert jusqu'au 1er août, et plus si affinités. Tinder a eu cette idée après s'être aperçu que le mot «padel» était devenu cinq fois plus fréquent dans les profils de ses abonnés l'année dernière.

Le procédé est ultra simple: l'utilisateur réserve un créneau sur tinderpadel.se en choisissant une heure, puis invite ensuite son/sa correspondant/e à la rencontre. Mais est-ce une bonne idée? On a sondé un expert: Yoann (30 ans), utilisateur de Tinder depuis trop longtemps et adepte des rencards chelous sur terre battue.

Bon Yoann, tu vas te mettre au padel?
J'aimerais bien! L'avantage, c'est que c'est plus accessible que le tennis, ça nécessite un peu moins de technique pour faire des échanges.

Yoann «Borg».
Yoann «Borg».
Image: DR

C'est quoi le risque, quand on se rencontre la première fois sur un terrain de sport?
L'accident bête, la balle qui arrive sur la fille. Bon, je fais quand même gaffe, je ne sers jamais sur mon adversaire et quand elle monte au filet, je privilégie les passings, histoire qu'on puisse se revoir.

Tu as une technique pour ne pas trop transpirer?
Il faut déjà être sûr que tu vas mieux jouer qu'elle. Si tu choisis quelqu'un qui est N quelque chose, R2 ou R3 tu sais que ça va être difficile, que tu risques de souffrir et donc de transpirer. Il faut trouver quelqu'un qui joue assez bien pour avoir du plaisir, mais pas trop bien non plus histoire de ne pas morfler.

Tu laisses l'autre gagner?
Jamais.

C'est peut-être pour ça que ça marche pas pour toi.
C'est possible (il se marre). Mais bien jouer me met en confiance. Et il faut être sûr de toi lors d'un date.

Si la fille est nulle, est-ce que ça affecte son pouvoir de séduction?
C'est une bonne question. Pour être franc: oui. Je trouve quand même sexy et attirante une fille qui joue bien au tennis.

C'est quoi ton genre sur le circuit?
Sorana Cirstea, une fille exceptionnellement jolie et dotée d'un jeu assez complet. Belinda Bencic a tout pour elle aussi. Si elles me lisent et qu'elles sont dispos, je réserve volontiers un court.

Sorana et Yoann ont déjà un point commun: ils ont un revers à deux mains. ❤️
Sorana et Yoann ont déjà un point commun: ils ont un revers à deux mains. ❤️
Image: AP

En général c'est toi qui paies le court, ou vous faites moitié-moitié?
J'ai toujours payé. Mais la fille a offert le verre. C'est l'avantage de faire du tennis ensemble: tu es obligé de t'hydrater après!

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Thèmes

Pas de vaccin, pas d'Open d'Australie. Pas de Djokovic?

L'Etat de Victoria attend du tournoi de tennis qu'il impose la vaccination à tous ses participants. Sans exception.

Il faudra un concours de circonstances extraordinaire pour que l'Open d'Australie, déjà sous la pression d'une annulation l'an dernier, échappe à l'obligation vaccinale pour tous ses accrédités: joueurs, arbitres, journalistes, cordeurs, etc.

Selon le quotidien «The Age», le tournoi négocie une voie subsidiaire pour les non-vaccinés, une voie certes peu engageante (quarantaine stricte de 14 jours, tests PCR quotidiens), mais l'Etat de Victoria, historiquement l'un des plus restrictifs au …

Lire l’article
Link zum Artikel