DE | FR
Bild

La Premier League étend son royaume sur l'Europe

Raphaël Crettol, champion suisse de Fantasy Premier League, décrypte l'actualité du football britannique. Présentation de la journée 35 et quelques tuyaux FPL.



«Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c'est les clubs anglais qui gagnent.» Si Gary Lineker louait les qualités de l'Allemagne dans sa tirade originale lors du Mondial 1990, on est forcément tenté d'adapter sa légendaire déclaration dans un contexte de compétition européenne entre clubs.

Mardi et mercredi, Manchester City et Chelsea se sont qualifiés pour la finale de la Ligue des Champions. Sans vraiment trembler. Jeudi, Manchester United et Arsenal peuvent imiter leur voisin respectif en Ligue Europa. C'est comme si c'était fait pour les Red Devils, vainqueurs de la Roma 6-2 au match aller. A vrai dire, seul Villarreal peut encore espérer briser l'hégémonie des clubs anglais. L'équipe espagnole a remporté le match aller 2-1 à domicile face à Arsenal.

Sur le coup des 23h ce soir, deux villes - Chelsea et Arsenal à Londres, City et United à Manchester - pourraient donc monopoliser les quatre places de finalistes des deux compétitions européennes les plus prestigieuses. Historique ? Même pas ! Il y a deux ans, Liverpool remportait la finale de CL contre Tottenham, tandis que Chelsea s'adjugeait l'EL en battant Arsenal.

Alors forcément, on n'a pas fini d'entendre les fans de foot anglais proclamer que leur championnat n'a pas d'équivalent en Europe. Difficile de leur donner tort, car même si Villarreal douche les espoirs d'Arsenal ce soir, la Premier League aura fait une nouvelle démonstration de force cette saison sur la scène européenne.

Mais même en tant qu'amateur de Premier League, cette domination soulève des questions. Tout particulièrement au moment où le projet de Super Ligue a permis de se recentrer sur les valeurs fondamentales du football et notamment la glorieuse incertitude du sport.

Alors oui, l'Italie a aussi eu son âge d'or dans les années 1990. Oui, le Barça et le Real ont monopolisé la coupe aux longues oreilles cinq années consécutives entre 2014 et 2018. Mais si elle veut continuer de faire briller les yeux des fans devant leur télévision les mardi et mercredi soir, l'UEFA ne doit pas perdre de vue ce qui a fait l'échec de sa compétition rivale.

Et de toute façon un Chelsea - Manchester City, ça a bien plus de saveur en championnat. D'ailleurs, c'est quoi le choc de ce weekend en Premier League ? Manchester City - Chelsea, ça tombe bien!

La famille Glazer sous pression

Le feuilleton se poursuit. Il y a précisément une semaine, je titrais mon British Corner «l'ombre de la Super Ligue plane sur le derby d'Angleterre». Je ne pensais pas si bien dire. Le choc entre Manchester United et Liverpool a tout simplement été reporté en raison de l'envahissement du terrain par les supporters.

Les fans réclamaient le départ des propriétaires du club, la sulfureuse famille américaine Glazer. Les supporters leur reprochent bien évidemment leurs intentions avortées de rejoindre la fameuse Super Ligue. Mais ces manifestations sont aussi le résultat d'un mal plus profond envers des dirigeants qui n'ont jamais été acceptés par la communauté mancunienne depuis leur prise de contrôle du club il y a seize ans.

Interpelé en Floride cette semaine par une journaliste de SkyNews, le co-propriétaire Avram Glazer n'a pas daigné répondre. Avec son look et sa coupe mulet revisitée, on le croirait tout droit sorti d'un blockbuster américain.

Vous l'aurez compris, la famille Glazer n'est pas du genre à se laisser impressionner. Affaire à suivre donc...

Le retour des supporters dans les stades

Cutout photos of Brighton fans fill the empty stands during the English Premier League soccer match between Brighton and Newcastle United at the American Express Community Stadium in Brighton, England, Monday, July 20, 2020. (Glyn Kirk/Pool via AP)

Des fans en chair et en os devraient bientôt remplacer les figurines de carton (ici à Brighton). Keystone

Les manifestations des supporters traduisent aussi leur besoin de se faire entendre. Privés de stade depuis des mois pour certains, plus d'une année pour d'autres, les fans anglais ont été brutalement arrachés de leur principal terrain d'expression. Toutefois, la situation est en passe de changer. En effet, les fans devraient être autorisés à revenir au stade pour les deux dernières journées de Premier League.

Chaque équipe aura ainsi la possibilité d'accueillir des supporters dans son stade à l'occasion d'un match de championnat. Dès le 17 mai, la troisième phase du plan d'assouplissement autorisera les spectateurs à se rendre au stade avec un maximum de 10'000 personnes ou 25% de la capacité totale. La confirmation officielle du gouvernement britannique est attendue ce lundi.

En attendant cette confirmation, la Premier League a tranché mercredi: seuls les fans de l'équipe à domicile pourront assister à la rencontre. L'accueil des fans adverses impliquent des défis logistiques trop importants.

Deux tests avec public ont déjà été menés ces dernières semaines à Wembley. La demi-finale de FA Cup entre Leicester et Southampton a été suivie par 4'000 personnes vivant dans aux alentours du stade, tandis que 8'000 personnes ont assisté à la finale de la League Cup entre Manchester City et Tottenham le 25 avril dernier. Les billets ont été répartis entre des habitants de la région, du personnel soignant et des fans des deux équipes.

Juste pour le plaisir, on vous pose la vidéo d'avant-match ici pour vous rappeler ce que c'est que d'avoir du public dans les tribunes.

Quand la VAR refroidit les célébrations

Blessé depuis plusieurs semaines, Michail Antonio a fait un retour fracassant le weekend dernier. Son doublé a offert la victoire à West Ham sur la pelouse de Burnley. Habitué des célébrations loufoques, l'attaquant de West Ham a sobrement fêté ses deux buts sur la pelouse de Turf Moor.

La raison ? La VAR (Video Assistant Referees). En interview d'après-match, Michail Antonio a expliqué que l'assistance vidéo l'avait contraint à calmer ses ardeurs lors de ses célébrations.

Je n'ai pas envie de commencer à danser avant que mon but ne soit annulé par la VAR. Ce serait embarrassant.

Michail Antonio

En même temps, si c'est pour nous proposer des dos crawlés de ce niveau... la VAR n'a pas que du mauvais.

Mais même s'il le dit avec le sourire, Antonio relève un point essentiel: La VAR brise la spontanéité dans le football. Elle empêche aussi bien le fan que le joueur d'exulter sans retenue pour célébrer un but. On doit désormais toujours s'attendre à ce que le but soit annulé à cause d'un orteil qui dépasse la ligne du hors-jeu ou d'un bras qui effleure le ballon au départ de l'action.

La VAR refroidit donc les célébrations des joueurs. Et c'est bien dommage, on aurait adoré voir ce que nous aurait préparé Michail Antonio pour son prochain but en Premier League...

Michail Antonio pays tribute to Homer Simpson with brilliantly bizarre goal celebration
make action GIFs like this at MakeaGif

Non en fait, pitié, laissez-nous la VAR...

Tous les bons plans FPL pour la GW35

L'équipe à cibler

La rencontre entre Manchester United et Liverpool a été replacée en GW35, ce qui offre une exceptionnelle triple Gameweekd aux Red Devils. L'équipe de Solskjaer affrontera ainsi Aston Villa, Leicester et Liverpool en l'espace de cinq jours. La tentation de se ruer sur trois joueurs de United est donc forte. Fernandes se trouve déjà dans la grande majorité des équipes. Rashford et Greenwood sont les principaux candidats offensifs pour le rejoindre. Peu enclin à la rotation, le back-four mancunien (Shaw, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka) peut également s'avérer intéressant. Investir massivement dans l'armada mancunienne comporte toutefois des risques. Au vu de l'enchaînement des matches, il est très peu probable que des joueurs disputent 3X90 minutes. Conseil: surveillez les joueurs que Solskjaer laissera au repos contre la Roma jeudi soir.

Le capitaine

Bruno Fernandes, le joueur avec le plus de point FPL jusqu'ici dans la saison, se voit offrir une triple Gameweek sur un plateau. On pourrait lui donner le brassard et clore cette section ici. Cependant, si comme moi vous êtes à la recherche de différentiels, Rashford et Greenwood sont des options intéressantes. Tous deux ont amassé plus de points que leur coéquipier portugais sur les huit derniers matches. En l'absence de Martial, les deux attaquants anglais sont quasiment certains de disputer au moins deux des trois matches de la GW35. Si vous voulez éviter les joueurs mancuniens, Salah représente certainement la meilleur alternative, dans le mesure où Liverpool accueille Southampton avant de se déplacer à Old Trafford.

Qui sera ton capitaine pour la GW35?

Les différentiels

Hors Manchester United, Crystal Palace possède la meilleure double Gameweek sur le papier avec deux déplacements à Sheffield et Southampton. Si Zaha reste l'atout offensif numéro un des Eagles, Eberechi Eze (5.8) s'est illustré à de nombreuses reprises cette saison (3 buts, 5 assists). Il représente un coup de poker intéressant pour cette GW35, d'autant plus que les matches entre équipes qui n'ont plus rien à jouer ont tendance à déboucher sur des rencontres riches en but. Le replacement du match contre Manchester United offre une double GW à Liverpool. Peu en réussite ces dernières semaines, Sadio Mané (11.7) ne figure plus que dans 5% des équipes. Au vu des qualités du Sénégalais et du calendrier de Liverpool, il représente un puissant différentiel jusqu'à la fin de la saison. Enfin, Harry Maguire (5.5) est notre différentiel du côté de Manchester United. Le capitaine des Red Devils n'a pas manqué une seule minute depuis le début de la saison. Il est probablement le joueur mancunien qui possède le plus de chances de disputer les trois rencontres.

Le bon plan

Nous connaissons enfin le calendrier définitif jusqu'à la fin de la saison. Comme l'enchaînement des matches est particulièrement alambiqué, la meilleure chose à faire dans ces cas-là est de poser les rencontres des différentes équipes sur papier afin d'avoir une vue d'ensemble. Comment, vous n'avez pas le courage de vous mettre à la tâche ? Ne vous en faites pas, le web fourmille de généreux FPL Managers qui partagent leurs tableaux. Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif très clair de tous les matches jusqu'à la fin de la saison.

Vous hésitez encore dans votre choix de capitaine? Vous n'êtes pas encore certain de votre prochain transfert ou de votre stratégie à plus long terme? Posez simplement votre question en utilisant la fonction commentaires ci-dessous.

Cheers mates! 🍻

Plus d'articles sur le sport

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel

Le banc de touche est-il l’endroit le plus cool pour voir un match?

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel

Xherdan Shaqiri, le génie qu'on désespère d'attendre

Link zum Artikel

Le débrief de Margairaz: «Je vois la Suisse aller jusqu'en quart de finale»

Link zum Artikel

Le débrief de Reto Ziegler: «La possession de la Suisse ne faisait pas mal»

Link zum Artikel

Oui, un troisième gardien sert vraiment à quelque chose

Link zum Artikel

Les mystérieux passages au vestiaire de Djokovic font jaser

Link zum Artikel

Aimer cette équipe de Suisse, c'est prendre le risque d'être déçu

Link zum Artikel

Des geeks alémaniques font la loi dans l'industrie des paris sportifs

Link zum Artikel

Fabio Celestini est-il trop «tronchu» pour entraîner Young Boys?

Link zum Artikel

Dans un sport mécanique, mourir reste une option. Ils l'avaient oublié

Link zum Artikel

Bacsinszky: «On ne sait jamais tout, chaque joueuse a sa part d'ombre»

Link zum Artikel

Fribourg pleure l'un de ses diamants, Jason Dupasquier

Link zum Artikel

Roy Hodgson, le dictateur sympathique qui a décomplexé la Nati

Link zum Artikel

A Roland-Garros, on boude, on prie et on dit déjà des bêtises

Link zum Artikel

Le FC Sion joue sa peau ce soir. Les 10 raisons d'un déclin

Link zum Artikel

Mondial de hockey: «On n'a même pas le droit d'ouvrir la fenêtre de notre chambre»

Link zum Artikel

Il y a 20 ans, un Romand changeait la face du football portugais

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Il rejoue en Premier League... dix ans après son dernier match

Link zum Artikel

River Plate a les mêmes problèmes qu'une équipe de 5e ligue

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

British corner

Course à la Ligue des champions: Qui restera sur le carreau?

Raphaël Crettol, champion suisse de Fantasy Premier League (FPL), décrypte l'actualité du football britannique. Présentation de la journée 36 et quelques tuyaux FPL.

L'issue ne faisait aucun doute depuis plusieurs semaines déjà. C'est enfin officiel: Manchester City est le nouveau champion d'Angleterre. La défaite de Manchester United contre Leicester mardi a assuré le titre aux Skyblues de City. Perfectionniste assumé, Pep Guardiola regrettera peut-être que leur sacre ait été officialisé grâce à la défaite de leur rival plutôt que sur la pelouse.

Peu importe... Le tacticien espagnol décroche son troisième sacre en Premier League depuis qu'il a posé ses …

Lire l’article
Link zum Artikel