DE | FR
Jeux olympiques

Aux JO de Pékin, la neige n'est tombée que sur les pistes...

Les premières images du site de Yanqing, où se dérouleront les épreuves olympiques de ski alpin la semaine prochaine, montrent un désert de roche, et permettent de mieux comprendre pourquoi les athlètes évolueront sur de la neige 100% artificielle.
29.01.2022, 11:0530.01.2022, 03:50

Le journaliste de la RTS Julien Thorens a publié, ce samedi sur Twitter, une image montrant le site de Yanqing sans la moindre trace de poudre blanche, hormis sur les pistes qui accueilleront les meilleurs skieurs de la planète dès la semaine prochaine.

Cette publication en rappelle une autre, parue quelques jours plus tôt par le skieur Kjetil Jansrud.

On comprend mieux pourquoi les athlètes skieront sur de la neige 100% artificielle, une première dans l'histoire des Jeux olympiques.

Sur les réseaux sociaux, certains dénoncent «un non-sens écologique», voire un non-sens tout court. «Formidable, un endroit idéal pour des JO d'hiver, absolument grandiose... On se réjouit de découvrir les autres sites. Encore une fois, merci le CIO», ironise un internaute, alors qu'un autre en appelle à plus de modestie. «Et si nous regardions un peu nos montagnes? Je n’approuve pas la politique chinoise mais c’est leur droit de le faire. Nous l’avons fait bien avant eux et continuons à le faire.»

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Recevoir sa médaille par la poste, la fausse joie des athlètes oubliés
Fanny Smith recevra sous peu la médaille de bronze dont les juges l’ont injustement privée à Pékin. «Un soulagement énorme; mais on m’a volé mes émotions», avoue-t-elle. D’autres ont attendu deux ans. Huit ans. Malaises.

Ce n’était pas le podium, ce n’était plus le moment de pleurer, et il n’y avait personne pour envoyer la musique. Mais le coeur y était. Ce mardi 8 mars, Fanny Smith a choisi «Le Lacustre», un bar-resto inondé de soleil à Ouchy, pour parler à la presse et oublier enfin, sourire en coin, cette malheureuse touchette pour laquelle on l’avait mal jugée à Pékin.

L’article