DE | FR
Image: DR

Le Père Fouras sur les poteaux et 6 autres révélations sur Koh-Lanta

Ce vendredi soir, Lucie, Jonathan et Maxine s'affrontent sur les mythiques poteaux de Koh-Lanta. Doublures, boissons énergétiques, Père Fouras et petits arrangements de la production, voici ce que vous devez savoir avant de regarder la finale.
04.06.2021, 06:0304.06.2021, 08:55
Suivez-moi

C'est le Père Fouras qui a inventé les poteaux!

Vous voyez le vieux bonhomme à la longue barbe dans Fort-Boyard? Eh bien, c'est lui qui conçoit toutes les épreuves de Koh-Lanta depuis près de 20 ans. Avec son équipe, Yann Le Gac a d'ailleurs développé les fameux poteaux sur lesquels Maxine, Jonathan et Lucie s'affronteront ce soir. «La clé, c’est de donner l’illusion que les épreuves paraissent simples et évidentes pour tout le monde dès le premier coup d’œil», explique-t-il au Huffington Post.

«C’est une tâche titanesque, vous devriez voir l’intensité dans les ateliers de création. Notre travail est un mini-spectacle dans le spectacle»
Yann Le Gac (aka Père Fouras), créateur des épreuves

Celui que les candidats surnomment affectueusement «le bourreau», affirme qu'il se tient toujours près d'eux durant les épreuves pour leur en expliquer les détails. Dans la vidéo ci-dessous, découvrez comment Yann Le Gac et son équipe d'une vingtaine de personnes créent le mythique parcours du combattant.

De la planche à dessin à l'épreuve...

Chaque candidat a une doublure pour les épreuves

Cela va peut-être briser vos rêves mais oui, chaque candidat a une doublure du même gabarit que lui (vous pouvez les voir en action à la fin de la vidéo ci-dessus). Julien Magne, le producteur, explique que c'est un moyen pour l'émission de se faciliter la vie lors du tournage. «Durant les épreuves, il y a des drones qui décollent, mais ce plan est centré sur l'action des concurrents.»

Donc, les plans larges que vous voyez à l'écran chaque semaine, ce sont en réalité de faux candidats qui refont la scène. «Nous avons la position des aventuriers et ce qu'ils font et nous demandons à des doublures de refaire exactement ce que fait l'aventurier qu'il représente», décrit Julien Magne.

Un petit coup de pouce pour soulager les estomacs

On est bien d'accord, Koh-Lanta, ce n'est pas du chiqué. Les candidats souffrent clairement de la faim, il suffit de voir combien de kilos ils perdent chaque année pour s'en rendre compte. Ce constat établi, attardons-nous sur les petites astuces mises en place pour permettre aux aventuriers de survivre sur leur île.

En décembre dernier, le magazine Society dévoilait les coulisses de l'émission dans un numéro spécial et révélait notamment que la production «importe des noix de coco à proximité des campements ou plante du manioc au petit matin, que les aventuriers s'extasieront de découvrir miraculeusement alors qu'ils étaient déjà passés par là la veille.»

Autre petit coup de pouce pour les candidats, une boisson énergétique dont ils peuvent bénéficier pour faire face à la fatigue des derniers jours. «C’est le médecin qui est maître de la santé des aventuriers. Parfois, il leur donne des boissons énergétiques composées de fruits mixés et de lait. C’est lui le seul maitre à bord», confiait Denis Brogniart sur Instagram. À savoir que le processus se veut équitable, si un candidat reçoit la boisson, tous les autres y auront droit également.

Les caméramans cachent les colliers

C'est le débat de cette édition de Koh-Lanta: le jeu est-il truqué? Apparue suite à l'élimination de l'un des chouchous du public, la polémique a tellement enflé que certains téléspectateurs ont appelé au boycott de l'émission. La question centrale: qui cache les colliers d'immunité et autres armes secrètes pouvant aider les candidats?

«Clairement, la production tire les ficelles, ils peuvent influencer sur le cours du jeu»
Sakhone Holaphong

Pour ne rien arranger, Sakhone Holaphong, ex-candidat, est venu mettre de l'huile sur le feu: «Les colliers ne sont pas cachés avant que le jeu commence. Ce sont les caméramans qui les glissent quand ils veulent. Pendant que le candidat cherche, ils le glissent dans sa zone de recherche».

La montre de Denis n'est jamais à l'heure

Sur leur île, les aventuriers vivent au rythme du soleil. Ce qui n'empêche pas certains de chercher à savoir l'heure. C'est notamment le cas de Moussa, candidat mythique de l'émission, qui a révélé tenter, lors de chaque épreuve, d'apercevoir la montre de Denis Brogniart.

«J'étais obnubilé par sa montre et je voulais absolument voir l'heure. Donc à chaque fois, au lieu d'écouter les règles, je regardais la montre de Denis»
Moussa, candidat ponctuel

Pas de chance pour lui, celle-ci est constamment déréglée comme l'a raconté le présentateur lors d'un live. «Par coquetterie, j’ai toujours une montre, c’est comme ça. Mais sur Koh-Lanta personne n’a une montre à l’heure. C’est-à-dire que le seul qui a une montre, c’est moi, mais je la dérègle toujours. Il peut être 8 heures du matin sur ma montre alors qu’il est 13 heures dans l’après-midi en vrai.»

Des candidats triés, surveillés et rémunérés

Sur les 25 000 personnes qui déposent leur candidature (avec une photo en maillot de bain) chaque année, seuls 500 passeront devant la caméra et seront soumises à une batterie de tests physiques, médicaux et psychologiques. Les heureux élus s'envolent ensuite pour une destination qui leur est révélée à la dernière minute.

Une fois sur place, «il faut savoir que nous avons deux, trois jours d’acclimatation aux moustiques, au jet-lag, au sommeil», raconte Delphine, ancienne candidate. Les aventuriers sont alors isolés dans de petites cabanes et placés en quarantaine. «Il n'y a aucun contact avant que l'aventure ne débute», confirme Denis Brogniart.

Des contraintes qu'ils acceptent d'autant plus facilement qu'ils sont rémunérés pour leur participation. Selon l'enquête du magazine Society, les nouveaux candidats reçoivent environ 7000 francs tandis que les stars, donc ceux qui reviennent, peuvent empocher le double ou le triple.

Pas de pince à épiler mais des préservatifs

On ne va pas se mentir, on s'est tous posés de nombreuses questions très pratiques sur les conditions de vie des candidats durant leur aventure et notamment sur leur hygiène. Alors voici quelques éléments de réponse: oui, les aventuriers ont de la crème solaire, du produit anti-moustique, des pilules contraceptives, des protections hygiéniques et même des préservatifs à disposition (même si, de l'avis de tous, la libido est inexistante sur l'île).

«Pour les toilettes, chacun se débrouille dans la nature. On n'a pas de papier, donc on prend des feuilles»
Sara, ex-candidate imaginative

En revanche, ils n'ont ni brosse à dents, ni savon, ni rasoir, ni pince à épiler, ni bande de cire, d'ailleurs. Pour faire leurs besoins, les aventuriers doivent également faire preuve d'imagination. «On creuse un petit trou, on le recouvre de sable et la mer l'emporte», confiait Moussa (voir la vidéo ci-dessus). Et Teheiura, qui a fait cinq fois Koh-Lanta en dix ans, a un message à faire passer aux futurs candidats: «la seule règle c'est d'aller le plus loin possible de la cabane.»

Au moins eux, ils ont des toilettes

1 / 15
Toilettes improbables
source: reddit
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Koh-Lanta, c'est considéré comme des vacances?

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

9 moments cultes de Koh-Lanta dont on ne se lassera jamais

«AH!», Koh-Lanta revient ce soir sur TF1! En attendant de revoir des candidats cuire du riz et s'embrouiller pour le feu, retour sur neuf moments incontournables de l'émission.

Lire l’article
Link zum Artikel