Divertissement
Série

«You»: notre avis sur la saison 4 (épargnez-vous cet ennui)

Epargnez-vous, ne regardez pas «You», contentez-vous du trailer

Alors que la première partie de la quatrième saison est sortie il y a une semaine, Netflix vient de balancer la bande-annonce de la deuxième partie, prévue pour mars.
16.02.2023, 16:4617.02.2023, 09:21
Margaux Habert
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Qui se réjouissait comme un toutou qui frétille de la queue de binge-watcher You sur Netflix? Qui a hésité à se faire porter pâle (j'rigole patron) pour avaler d'une traite la tant attendue première partie de la saison 4? Et finalement... Qui a failli sombrer dans le coma tellement c'était chiant?

Voilà qu'à peine remis de nos émotions (ou du manque de celles-ci), Netflix nous balance la bande-annonce de la deuxième partie, dont la sortie est prévue le 9 mars sur la plateforme de streaming. Un trailer presque aussi pénible que les cinq premiers épisodes. Voyez plutôt. 👇🏽

La bande-annonce de «You» saison 4, partie 2

Vidéo: extern / rest

Dans cette deuxième partie, on nous promet donc une sorte de bromance à sens unique entre le professeur Jonathan Moore, alias notre petit cinglé de libraire Joe Goldberg, et un écrivain ravagé par la vie encore plus timbré que lui.

«Be my BFF!»
«Be my BFF!»capture d'écran netflix

Joe qui, à en croire cette bande-annonce aussi improbable qu'un épisode de Plus Belle La Vie, va retrouver son ex, Love, censée avoir cramé avec sa maison dans une banlieue californienne et son ancienne vie.

The bad bitch is back...?
The bad bitch is back...?capture d'écran netflix

Décidément, ça valait la peine de s'établir à Londres sous une nouvelle identité.

Au fait, il s'est passé quoi dans la première partie?

Car oui, exit les Etats-Unis, la trame se déroule cette fois in England. Qu'apporte ce changement de décor à l'histoire? Rien, à part que tout est plus sombre (au sens propre) qu'à Los Angeles. Sauf le pitch qui, lui, est saupoudré de diamants et est carrément tiré par les cheveux: le désormais professeur sympathise avec la bourgeoisie londonienne, dont les individus sont tous encore plus clichés que l'élite new-yorkaise de Gossip Girl.

Les jeunes ingrats de Gossip Girl ont muté comme le virus de la grippe, ce sont désormais des Londoniens cocaïnomanes.
Les jeunes ingrats de Gossip Girl ont muté comme le virus de la grippe, ce sont désormais des Londoniens cocaïnomanes.capture d'écran netflix

De nombreuses scènes se déroulent par ailleurs dans un club select où tout le monde tire de la cocaïne comme on s'envoie des cacahuètes. Ou dans un immense château, toujours sous drogues, et toujours dans des fringues haute couture. Une équipe dont la plupart des membres ne peuvent pas blairer Joe, mais qui l'invite partout quand même.

«On t'aime pas, mais welcome on board hein!»
«On t'aime pas, mais welcome on board hein!»capture d'écran netflix

Ces braves gens, ce sont donc, of course, des beaufs en costumes trois pièces qui ne savent plus quoi inventer pour dilapider l'argent de papa et des gourdes cruelles qui ne pensent qu'à humilier les pauvres.

Parmi cette bande caricaturale de bras cassés en platine, on a un type arrogant, mort poignardé, que Joe découvre sur sa table à manger...

You. Penn Badgley as Joe Goldberg in episode 401 of You. Cr. Courtesy of Netflix © 2022
Si Joe n'apparaît pas au moins une fois par saison avec des gants de cuisine et un couteau, il meurt.netflix

... un artiste adepte du plagiat qui se fait lui aussi planter, une cinglée pleine aux as dont on planque le corps dans un coffre, et une histoire de maître chanteur dont est victime Joe. Une sorte de Cluedo géant qui traîne en longueur, le tout dans un Londres aseptisé aussi propre que le Paris d'Emily in Paris.

Il n'y a que le ciel londonien qui est gris, sinon, tout est beau, propre et clinquant.
Il n'y a que le ciel londonien qui est gris, sinon, tout est beau, propre et clinquant.capture d'écran netflix

Côté liaisons (dangereuses), c'est simple: comme d'habitude, Joe s'entiche de la moitié du casting féminin, avec une attention particulière pour la galeriste Kate, la plus riche de ce groupe de dépravés, avec qui il fait crac-crac dans un parc juste après l'enterrement du mec de cette dernière.

Un enterrement? Une petite sauterie bizarre? Les deux? On ne sait jamais vraiment.
Un enterrement? Une petite sauterie bizarre? Les deux? On ne sait jamais vraiment.capture d'écran netflix

Il soupçonne tous ses nouveaux amis-ennemis d'être le tueur-maître chanteur, sauf l'écrivain tourmenté, qui s'avère être le plus borderline de tous... et qui se lance dans la course à l'élection pour la mairie de Londres, car après tout, on est pas à une absurdité près.

Les maîtres chanteurs opèrent par messagerie cryptée. Ou par lettres glissées sous les portes, aussi.
Les maîtres chanteurs opèrent par messagerie cryptée. Ou par lettres glissées sous les portes, aussi.capture d'écran netflix

À propos d'absurdités, à la fin de la troisième saison, on nous laissait entendre que l'intrigue se déroulerait à Paris. Il n'en est rien, puisque Joe n'y est que de passage, qui plus est dans un souvenir. Un déménagement outre-Atlantique pour retrouver Marienne, sa dernière conquête, qui n'a au final qu'une place très secondaire.

Bref, un scénario qui donne l'impression d'être écrit au fur et à mesure des épisodes. Et si ce mode d'écriture a fonctionné pendant 57 ans pour Amour, Gloire et Beauté, on aurait pu espérer mieux de la part de Netflix. Ou on aurait pu se contenter de la première saison, la seule qui ne nous a pas laissés sur notre faim.

Dialogue de sourds entre deux journalistes autour de la série «You»

Vidéo: watson

Les coulisses du tournage de la série Mercredi:

1 / 13
Les coulisses du tournage de la série Mercredi
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Soirée VIP au Jazz? On m’avait promis Monaco, c’était Moudon»
Non, on n'est pas venues pour faire «tourner les serviettes», merci bien. Ma pote a un but précis pour cette «soirée chic» à Montreux: choper DiCaprio. Ou au moins, un cousin éloigné.

On ne va pas se mentir, quitte à devoir s’entasser dans un train bondé en direction du Jazz, autant que ce soit pour une soirée VIP. Ma «gauche» est un peu mal à l’aise, mais elle devient beaucoup plus «caviar» après la troisième coupe de champagne. Et c'est pour la bonne cause: ma pote veut se trouver un mari riche. Non, elle ne rigole pas.

L’article