International
Allemagne

En Allemagne, une commune vit presque comme s'il n'y avait plus le Covid

En Allemagne, une commune tente un retour à la vie (presque) normale

01.04.2021, Sachsen, Augustusburg: Dirk Neubauer (SPD), B
Selon Birk Neubauer, le maire de la commune allemande, il faut «tester, tester et encore tester»Image: DPA-Zentralbild
Depuis le 1er avril, les restos et les hôtels ont rouvert dans la commune allemande d'Augustusburg. Et ce, malgré une situation sanitaire difficile.
09.04.2021, 15:5209.04.2021, 17:10
Plus de «International»

Avez-vous entendu parler d'Augustusburg? Il s'agit d'un petit village allemand de 4500 habitants qui sert de laboratoire pour un retour à «la vie d'avant»: resto, bars, café. Tout a rouvert au public, le 1er avril. De prime abord, ça vend du rêve, mais cette expérience de liberté est plutôt contraignante.

Ainsi, les clients peuvent coucher à l'hôtel et se rendre au restaurant, à condition de présenter un test négatif au Covid. Ce dernier doit avoir été réalisé dans un centre spécialement installé par la ville.

Armés de leur code QR, ils peuvent alors profiter des terrasses et des salles en intérieur. Mais gestes barrières doivent être respectés et le masque doit être porté dans l'espace public.

Restaurateurs «ravis»

Jörg Hammer gère un restaurant d'une capacité de plus de 300 places au pied d'une piste de luge. Interrogé par la radio RFI, il se dit ravi de cette formule.

«Cela fonctionne très bien, assure-t-il. Les gens sont très contents et avec cette organisation, ce n'est pas bondé. Je peux accueillir jusqu'à 80% de la capacité du restaurant, car j'ai fait placer des plexiglas entre les tables.»

A l'origine de cette initiative? Birk Neubauer, maire d'Augustusburg. Interrogé par plusieurs médias romands, il raconte: «Avec notre château renaissance et la mini-station de ski, notre activité principale est le tourisme. Le confinement nous a touchés de plein fouet. Tout le monde s’est retrouvé au chômage partiel à déprimer chez soi, avec l’envie d’aller chercher un emploi ailleurs. Il fallait faire quelque chose».

Ce projet ouvert pour 4 semaines pourrait, si la situation sanitaire le permet, être reconduit. (hkr)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Proche-Orient est «au bord du gouffre»
L'attaque de ce week-end propulse Israël et l'Iran au bord de la guerre. Quelle stratégie adoptera Benjamin Netanyahou à long terme? Pour l'instant, le premier ministre profite de l'escalade.

Le choc est encore grand. Samedi soir, les Gardiens de la révolution iraniens ont lancé des drones kamikazes et des missiles balistiques en direction d'Israël. Un événement qui augure une éventuelle escalade, surtout qu'il s'agit de la première attaque directe de l'Iran contre le territoire israélien.

L’article