larges éclaircies
DE | FR
International
Etats-Unis

Donald Rumsfeld, chef du Pentagone sous G.W. Bush est décédé

Donald Rumsfeld, chef du Pentagone sous G.W. Bush, est décédé

Image
keystone
L'homme de 88 ans avait conduit la guerre en Afghanistan, à l'automne 2001, après les attentats du 11-Septembre. Il est décédé dans l'Etat du Nouveau-Mexique.
30.06.2021, 21:5201.07.2021, 16:43
Plus de «International»

Donald Rumsfeld, ancien faucon et chef du Pentagone sous George W. Bush, homme des guerres d'Irak et d'Afghanistan, est décédé à 88 ans dans l'Etat du Nouveau-Mexique, a annoncé mercredi sa famille.

Architecte de l'invasion de l'Irak

Ancien pilote de l'aéronavale, Donald Rumsfeld avait conduit la guerre en Afghanistan à l'automne 2001, après les attentats du 11-Septembre, et avait été l'architecte de l'invasion de l'Irak en 2003.

Le rapide renversement du régime des talibans en Afghanistan lui avait donné une forte stature au sein de l'administration Bush, mais sa réputation avait été ternie par l'enlisement de l'armée américaine en Irak et par la révélation du scandale d'Abou Ghraib en avril 2004.

Le plus jeune et le plus âgé

Donald Rumsfeld a dirigé le Pentagone de 1975 à 1977, puis de 2001 à 2006. La première fois, il était le plus jeune ministre de la Défense, et à son retour en 2001, il était devenu le plus âgé à diriger le Pentagone.

«Ces six ans, cela représente un certain temps. Cela me rappelle la déclaration de Winston Churchill: 'j'ai profité grandement des critiques et à aucun moment je n'en ai manqué'»
Déclaration de Donald Rumsfeld en 2006
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Kate Middleton a disparu
«Elle continue de bien se porter.» Cette phrase, censée rassurer la planète, n'a fait qu'alimenter les pires spéculations. Peut-être parce que personne ne «continue de bien se porter». Après une intervention chirurgicale qui requiert de longues semaines de repos, on se sent mieux ou moins bien. Récit d'une bruyante et maladroite discrétion royale.

Ça ne pouvait être qu'une urgence.

L’article