International
Guerre contre l'Ukraine

Ukraine: la Russie veut saboter les livraisons d'armes

La Russie a commencé une «guerre de l'ombre contre l'Europe»

La Première ministre estonienne assure que le Kremlin mène une «guerre de l'ombre contre l'Europe» et met en lumière des actions de sabotage russes. Les services de renseignement occidentaux font également face à cette menace.
30.05.2024, 06:0230.05.2024, 08:09
Charlotta Siemer / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

Les services de renseignement occidentaux sont en état d'alerte: ils observent une augmentation des actes de sabotage en Europe, attribués au service de renseignement militaire russe, le GRU, rapporte le New York Times (NYT). Ces actes, qui semblent arbitraires, visent à perturber les livraisons d'armes occidentales à l'Ukraine et à donner l'impression d'une opposition croissante en Europe contre le soutien à l'Ukraine.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Pour dresser ce tableau, des citoyens européens seraient recrutés dans leurs pays respectifs par la Russie. Selon les responsables de sécurité européens et américains, cette méthode vise également à rendre la découverte des attaques plus difficile.

La plupart du temps, les actions concernent des incendies criminels ou des tentatives d'incendie criminel. Parmi les cibles déjà visées figurent un entrepôt en Angleterre, un centre commercial en Pologne et des maisons en Lettonie.

Des incendies à travers l'Europe

Suite à l'incendie criminel dans un entrepôt à Londres en mars 2024, par exemple, quatre Britanniques ont été inculpés, l'un d'entre eux étant également accusé de soutien à un service de renseignement étranger. Les autorités soupçonnent un acte de sabotage russe.

En France aussi, la Russie est active 👇

Pour recruter des personnes sur place, les agents du GRU ont utilisé un bâtiment diplomatique russe à Sussex, rapporte le New York Times citant des responsables de la sécurité. L'entrepôt serait lié à des livraisons d'armes à l'Ukraine, mais les autorités n'ont pas divulgué plus de détails à ce sujet.

Sabotage russe en Europe: incendie criminel au Royaume-Uni
La Russie serait liée à l’incendie majeur d'un centre commercial de Varsovie.

En Pologne aussi, les cendres d'un incendie majeur dans un centre commercial dans le nord de Varsovie semblent mener à la Russie. Le Premier ministre polonais Donald Tusk a affirmé qu'il existait des indications claires selon lesquelles «des services russes» étaient impliqués dans l'incendie. La semaine dernière, il a annoncé l'arrestation de douze suspects au total, accusés de tentative de sabotage sur ordre des services de renseignement russes.

Une «guerre de l'ombre contre l'Occident»

La Pologne considère également l'immigration illégale en provenance de Biélorussie comme une «attaque hybride» de la Russie. Cette année, les autorités ont enregistré un total de 14 000 tentatives de franchissement de la frontière entre la Biélorussie et la Pologne, soit 46% de plus que l'année précédente, d'après le ministre polonais de la Défense, Wladyslaw Kosiniak-Kamysz. Selon le Premier ministre polonais Donald Tusk plus de 90% de ces personnes possèdent des visas russes.

L'Otan et les chefs d'Etat et de gouvernement européens mettent en garde contre la menace croissante que représente la Russie. La Première ministre estonienne, Kaja Kallas décrit une «guerre de l'ombre contre l'Occident» menée par la Russie. Dans son propre pays, qui borde la Russie, il y a eu une augmentation des actes de sabotage, de la guerre électronique et de l'espionnage, pour lesquels Moscou est tenu responsable.

La Russie ne veut pas de guerre avec l'Otan

Jusqu'à présent, les attaques n'ont pas interrompu les livraisons d'armes à l'Ukraine. Cependant, certains responsables soupçonnent que la Russie cherche à semer la peur avec ces actions de sabotage, rapporte le New York Times. Selon cette hypothèse, les pays européens seraient contraints d'augmenter la sécurité des chaînes d'approvisionnement en armes, entraînant ainsi des coûts plus élevés et un ralentissement des livraisons.

«La Russie cherche à étendre la guerre en Europe, mais pas à déclencher de guerre avec l'Otan»
Andrea Kendall-Taylor, ancienne employée des services de renseignement américains citée par le New York Times

Le Kremlin privilégie donc «toutes ces actions qui relèvent moins de l'attaque conventionnelle». Les dirigeants occidentaux doivent désormais procéder avec prudence pour apporter une réponse appropriée.

Traduit et adapté par Noëline Flippe

Les gosses russes aiment les flingues (à blanc)
1 / 9
Les gosses russes aiment les flingues (à blanc)
Il y a l'enthousiaste...
source: ap / dmitri lovetsky
partager sur Facebookpartager sur X
Cet avion a connu un atterrisage spectaculaire
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Nouvelles offensives meurtrières en Crimée et à Belgorod ++Trois morts et des dizaines de blessés à Kharkiv
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article