International
Le Milkshake

Molly Michael, le «témoin de l'enfer» qui fait trembler Trump

Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Le Milkshake

Molly Michael, le «témoin de l'enfer» qui fait trembler Trump

Comme on dit, «she knows things about» les fameux dossiers classifiés. D'assistante dévouée à pire ennemie, il n'y a qu'une série d'interrogatoires au siège du FBI. Molly Michael vient de parler une nouvelle fois et... c'est cocasse.
25.09.2023, 18:5226.09.2023, 10:05
Suivez-moi
Suivez-moi
Plus de «International»
Le Milkshake... what the hell?!
De la présidentielle 2024 aux déboires judiciaires de Donald Trump, la démocratie américaine a le feu au cul. Pour vous raconter au mieux ces petites et grandes américaneries, Marine et Fred vous serviront régulièrement un bon gros Milkshake bien frais. Un concentré de fast news comme seule l'Amérique sait nous en fourguer.

🌑 Ladies and gentlemen, welcome dans une ambiance de série policière américaine: «Si on vous demande, vous ne savez rien de ces cartons», aurait chuchoté Trump à son assistante en 2022. Quand le milliardaire a compris que les fédéraux comptaient fourrer leur pif dans sa paperasse classifiée, il a aussi réalisé que sa plus fidèle et discrète alliée en savait, soudain, beaucoup trop.

Spoiler: il a eu raison de se méfier.

Molly Michael, tout sourire. Cette «Trump Employee 2» fait vivre un enfer à son ex-patron.
Molly Michael, tout sourire. Cette «Trump Employee 2» fait vivre un enfer à son ex-patron.

Molly Michael a bûché dans l'ombre de l'ex-président de 2018 à 2022, claquant définitivement la porte quand le FBI s'est réveillé. Aujourd'hui, non seulement elle parle, mais elle est sacrément endurante. Une «vraie pipelette», dirait Trump. Connue pour être la mystérieuse «employée numéro 2» dans le dossier d'inculpation monté par le procureur Jack Smith, cette «témoin de l'enfer» se serait une nouvelle fois confiée aux enquêteurs.

Et c'est plutôt cocasse.

Selon ABC News, elle aurait elle-même trimballé quelques cartons dans les sous-sols du manoir de Mar-a-Lago, sur ordre de Donald Trump et avec l'aide de «l'employé numéro 1» (dont on dit que c'est une certaine Hayley Harrison). Pour l'anecdote, «Trump Employee 1» et «Trump Employee 2» s'étaient même échangés une poignée de SMS pour définir le lieu de stockage idéal des boîtes. On vous le racontait ici.

Mais le détail permettant à Molly Michael de jurer que son patron savait qu'il planquait du matériel sensible est autrement plus ridicule:

Durant de longs mois, Trump a dressé la to do list quotidienne de son assistante... au verso des dossiers classifiés.

Oui, vous avez bien lu: de vulgaires post-it. Sans doute qu'il utilise aujourd'hui ses nombreuses citations à comparaître comme listes de courses.

La punchline du jour

«Il a brûlé tellement de documents dans sa cheminée, que sa femme s'est plainte de l'odeur de feu de joie et du prix exorbitant du nettoyage à sec de ses costards»
Cassidy Hutchinson au sujet de Mark Meadows, l'ex-directeur de cabinet de Donald Trump dont elle fut l'assistante.
Cassidy Hutchinson a fourni un témoignage crucial devant le Comité du 6 janvier, après l'assaut du Capitole.
Cassidy Hutchinson a fourni un témoignage crucial devant le Comité du 6 janvier, après l'assaut du Capitole. getty

Décidément.

Dans la série des précieuses assistantes qui se soulèvent contre Donald Trump, voici Cassidy Hutchinson. Mardi, elle sort un bouquin baptisé Enough, qui promet une série de tsunamis dans les pattes de l'ancien président. Et l'assaut du Capitole est au coeur de l'affaire. «Intimidée» et «harcelée» par la garde rapprochée de Trump avant, pendant et après son témoignage devant la Comité du 6 janvier, elle affirme avoir dû «renoncer à vivre dans son appartement quelques temps».

Au sortir de son audition, Donald Trump se serait même «jeté sur sa limousine», pour tenter de la raisonner. Il faut dire qu'elle a de quoi fait trébucher pas mal de monde. Lorsqu'elle officiait en qualité d'assistante de Mark Meadows, alors chef de cabinet de l'ex-président, Cassidy Hutchinson a, selon ses propres écrits, assisté à un véritable ballet hystérique de «coupables présumés». Pendant que Meadows cramait des documents compromettants dans la cheminée familiale, le député conservateur Matt Gaetz aurait foncé à la Maison-Blanche «pour être certain de pouvoir être gracié» si ça venait à dégénérer.

On apprend aussi qu'en 2020, Meadows et Trump se foutaient de la gueule du Covid une fois leur cul bien calé dans Air Force One. Bien que sorti depuis longtemps du cockpit présidentiel, Trump continue à subir des turbulences et n'est pas près d'atterrir ailleurs que dans un tribunal.

La vidéo du jour

«Si vous votez pour lui, vous êtes des stupides mother fuckers»
Snoop Dogg à propos de Donald Trump.

Certes, le rappeur et l'ex-président n'ont jamais été les meilleurs amis du monde. Mais Snoop a-t-il vraiment publié une vidéo pour le cramer lui et ses électeurs? Oui, mais pas ce week-end, comme le font croire une grappe de militants pro-Trump. Cette séquence date en réalité de 2017, une année après l'élection et au beau milieu d'un shutdown de l'administration américaine. Un sacré millésime pour les provocations politiques de Snoop Dogg. Quelques semaines plus tôt, le grand mou du rap game s'était mis en scène dans le clip Lavender, feignant de flinguer un faux Trump grimé en clown.

La réponse de Trump sur Twitter?

«Imaginez le tollé si Snoop, dont la carrière est un échec, avait visé le président Obama et tiré avec une arme à feu. La prison!»

C'est fou comme la prison a toujours occupé l'esprit de l'accusé-candidat, mmh?👇

Allez, c'est tout pour le Milkshake. Et God save les interviews de Poutine supposément ruinées par Joe Biden;)

Donald Trump dédicace la poitrine d'une jeune femme
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici la dernière lubie de Poutine pour surveiller les Russes
Les Russes peuvent encore acheter anonymement des cartes SIM, mais cela ne devrait bientôt plus être le cas. Voici pourquoi.

Il y a quelques semaines seulement, Vladimir Poutine rempilait pour un cinquième mandat à la tête de la Russie. Il avait auparavant remporté des élections - considérées comme truquées - avec plus de 87% des suffrages. Cela n'a pas surpris grand monde. En revanche, cette mainmise sur le pouvoir empêche de savoir si le dirigeant rallie vraiment une majorité de la population.

L’article