DE | FR

Cancer, opération, Parkinson: ce que l'on sait de la santé de Poutine

Depuis des années, l'état de santé du président russe fait l'objet de spéculations. Aujourd'hui, une nouvelle rumeur se fait entendre: Poutine serait en train d'être opéré en pleine guerre.
05.05.2022, 05:4905.05.2022, 05:54
Liesa Wölm / t-online
Un article de
t-online

Les photos montrant le président russe torse nu en train de pêcher en Sibérie ou chevauchant un cheval font le tour du monde depuis des années. Elles ont pour but de démontrer une chose: Vladimir Poutine est un homme fort et, plus important encore, en bonne santé. Cependant, déjà avant la guerre en Ukraine, des rumeurs font état d'une grave maladie du président russe.

Vladimir Poutine: le Kremlin dément depuis des années les prétendues maladies du président.
Vladimir Poutine: le Kremlin dément depuis des années les prétendues maladies du président.image: keystone

Rumeur 1: Poutine est sur le point d'être opéré

Poutine devrait prochainement subir une opération. C'est ce qu'ont fait savoir de prétendus initiés du Kremlin sur le canal Telegram «General SVR». Selon plusieurs médias, le compte serait géré par un ancien agent des services de renseignement extérieurs russes, Viktor Mikhailovich.

Selon Mikhailovich, les médecins de Poutine insistent pour que celui-ci soit opéré dans un avenir proche, et ce malgré la guerre. Le chef du Kremlin n'aurait toutefois pas encore donné son accord. L'opération ne devrait en aucun cas avoir lieu avant le 9 mai, le «jour de la victoire» en Russie.

L'intervention chirurgicale et la convalescence qui s'ensuit devraient mettre Poutine hors de combat «pour une courte période», peut-être deux ou trois jours, peut-on lire dans le reportage. «Il est peu probable que Poutine soit prêt à abandonner le pouvoir pendant une période prolongée», a déclaré un porte-parole de «General SVR» dans une vidéo publiée samedi et citée par plusieurs médias internationaux. La raison pour laquelle Poutine doit être opéré n'a pas été clairement expliquée.

Août 2017 en Sibérie: Des images comme celles-ci sont destinées à montrer que Poutine est en excellente santé.
Août 2017 en Sibérie: Des images comme celles-ci sont destinées à montrer que Poutine est en excellente santé.image: EPA/SPUTNIK POOL

En cas d'intervention, le président russe aurait déjà discuté avec un représentant potentiel: Nikolai Patrushev, le secrétaire du Conseil de sécurité russe. Il a dirigé les services secrets russes (FSB) de 1999 à 2008.

«Il est particulièrement intéressant de noter que Poutine a clairement indiqué à Patrouchev qu'il le considérait presque comme la seule personne vraiment digne de confiance et le seul ami dans le système du pouvoir», a rapporté Mikhailovich. Il a aussi jugé que Patrouchev était «la pire option imaginable pour un successeur». Dans la vidéo, il a déclaré: «Patrouchev est une crapule absolue». Selon lui, il ne vaut pas mieux que Poutine.

Selon le Daily Mail, ce septuagénaire est considéré comme l'un des principaux architectes de la stratégie de guerre adoptée jusqu'à présent. Ce serait également l'homme qui a convaincu Poutine que Kiev regorgeait de néonazis.

Nikolai Patrushev a dirigé les services secrets russes de 1999 à 2008.
Nikolai Patrushev a dirigé les services secrets russes de 1999 à 2008.Image: sda

Rumeur 2: des indices de cancer

La vidéo de «General SVR» fait suite à un rapport du réseau d'investigation russe Proekt, qui s'est intéressé de près à l'état de santé de Poutine. Le média fonde ses recherches sur des données accessibles au public ainsi que sur des informations de différents hôpitaux.

Selon ce rapport, il y aurait plusieurs indications selon lesquelles le président russe aurait des problèmes de santé. Un oncologue du nom d'Evgeny Selivanov aurait rendu visite à Poutine des dizaines de fois en quatre ans dans sa maison de vacances à Sotchi. Selivanov se serait également rendu chez Poutine lorsque celui-ci avait temporairement disparu de la vie publique en 2017. Les oto-rhino-laryngologistes Igor Esakov et Alexeï Shcheglov se seraient rendus encore plus souvent chez le chef du Kremlin. Ensemble, ils se seraient rendus au moins 18 fois à Sotchi.

En outre, le chef du Kremlin aurait subi en secret une opération à l'automne dernier qui serait liée à une maladie de la thyroïde. Les maladies de la thyroïde, y compris le cancer de la thyroïde, sont le plus souvent diagnostiquées par des médecins ORL, écrit Proekt en se référant à l'expert israélien Michael Fremderman.

En juillet 2020, Poutine se serait également entretenu avec Ivan Dedov, le chef du Centre national de recherche, au sujet du cancer de la thyroïde et de la médication hormonale de suivi. «General SVR» aurait affirmé dès novembre 2020 que Poutine avait un cancer de l'intestin ou de l'abdomen. Dans le cadre de la prétendue maladie de la thyroïde, plusieurs médias ont en outre fait état d'une «folie des stéroïdes» provoquée par les hormones thyroïdiennes.

Rumeur 3: des soupçons de maladie de Parkinson

Des images de Poutine lors de rencontres avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Choïgou et le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko il y a quelques semaines ont alimenté les rumeurs sur une autre maladie possible du chef du Kremlin. Il présenterait des symptômes qui pourraient indiquer une maladie de Parkinson. Dans une vidéo, on voit le chef du Kremlin s'accrocher fermement à la table avec sa main droite, sa jambe droite tremblait.

Vidéo: watson

Lors de la rencontre avec Loukachenko, on peut voir le pouce de Poutine trembler de manière incontrôlée.

Pour certains, ces images confirment la prétendue maladie de Parkinson de Poutine. Louise Mensch, une ancienne députée du parti conservateur britannique, a écrit à propos de la vidéo du chef du Kremlin avec le ministre des Affaires étrangères russe: «Poutine a la maladie de Parkinson». Les médias ont également repris cette affirmation et ont évalué les symptômes avec l'aide d'experts.

Le Daily Mail a analysé une vidéo de Poutine lors de la messe de Pâques à Moscou, dans laquelle le chef du Kremlin se mordille nerveusement la lèvre et l'intérieur de la bouche. Cela pourrait être le signe d'une bouche sèche, elle-même symptôme de la maladie de Parkinson.

John Hardy, neurogénéticien au UK Dementia Research Institute, a toutefois déclaré à la Deutsche Welle à propos de la vidéo avec Choïgou qu'il n'y avait aucun signe de maladie de Parkinson chez Poutine. Le président n'avait pas l'air bien, mais il ne s'agissait pas d'une maladie de Parkinson, a-t-il ajouté. Ray Chadhuri, un neurologue de l'université de Londres, a approuvé cette évaluation:

«En regardant le clip, je ne trouve aucun signe de parkinsonisme chez Poutine»

Caroline Rassell, directrice générale de Parkinson's UK, a déclaré au média que la maladie de Parkinson était une maladie complexe avec plus de 40 symptômes allant des troubles physiques aux troubles mentaux, et qu'il était donc impossible de poser un diagnostic à partir d'un clip vidéo de 12 minutes.

Le Kremlin dément tout

Le Kremlin dément depuis des années les informations sur la prétendue maladie de Poutine. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré lors d'une interview à une radio russe, qui a entre-temps cessé d'émettre, que Poutine ne souffrait pas d'un cancer. Au printemps dernier, il a déclaré à l'agence de presse russe Tass que le président se portait «parfaitement bien».

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a en revanche éludé la question de l'état de santé de Poutine dans le magazine italien Zona Bianca ce week-end: «Demandez donc aux chefs d'Etat et de gouvernement qui l'ont vu récemment», a-t-il déclaré.

Le média d'investigation Proekt fait également référence dans son rapport à l'histoire de la dissimulation des problèmes de santé de Poutine. Le président serait ainsi tombé à cheval en 2012. Peu après, le chef du Kremlin aurait été vu lors d'une manifestation avec une jambe qui boitait. La diffusion de vidéos de l'apparition était censée être empêchée, seules des photos du rendez-vous devaient être rendues publiques. Mais cela a échoué:

Poutine lui-même a admis dans une interview en 2021 être tombé de son cheval une fois lors d'un entraînement. «Le cheval s'est arrêté devant une barrière et j'ai littéralement fait une roulade», a-t-il déclaré à l'agence de presse russe Tass. Il n'a toutefois pas précisé quand l'incident s'était produit. Selon plusieurs rapports, Poutine aurait des problèmes de dos dus à son hobby. Selon Proekt, Poutine a déjà subi au moins deux opération ou autre intervention lourde à la colonne vertébrale.

Le réseau d'investigation mentionne également dans son rapport des phases durant lesquelles Poutine a temporairement disparu de la scène:

  • En novembre 2012, le Kremlin aurait annulé tous les voyages d'affaires et événements de Poutine. Certaines réunions auraient été enregistrées à l'avance.
  • En mars 2015, Poutine n'aurait pas été vu pendant dix jours et toutes les réunions auraient été enregistrées au préalable.
  • En novembre 2016, Poutine aurait disparu de la scène pendant une semaine. Onze médecins auraient fait le voyage de Moscou à Sotchi, dont un groupe de neurochirurgiens, une infirmière et un physiothérapeute.
  • En août 2017, le Kremlin aurait publié une semaine d'enregistrements préenregistrés du président.
  • En février 2018, selon le rapport et le porte-parole du Kremlin, Poutine a annulé des événements pendant trois jours en raison d'un rhume.
  • En septembre 2021, Poutine se serait auto-isolé pendant deux semaines par mesure de précaution du Covid-19.

Les méthodes douteuses de Poutine

Proekt rapporte que Poutine a recours à des procédés douteux censés servir sa santé. Le président se baignerait dans le sang de bois de cerf, qui seraient coupés à vif. Les «bains de bois» seraient une thérapie alternative pratiquée dans la région russe de l'Altaï, limitrophe du Kazakhstan et de la Mongolie.

Selon ce rapport, les bains améliorent le système cardiovasculaire et rajeunissent la peau. «Les défenseurs des animaux comparent l'expérience des animaux à la torture que représente l'arrachage des ongles d'un être humain», ont déclaré les journalistes. Le ministre des Affaires étrangères Choïgou aurait fait découvrir les bains à Poutine. Il n'y a toutefois aucune preuve scientifique de l'effet du sang de bois.

Selon le rapport, le chef du Kremlin est toujours accompagné d'au moins cinq médecins lors de ses déplacements depuis 2016. En 2019, ils étaient même neuf en moyenne. La fille de Poutine, Maria Vorontsova, qui a étudié la médecine à l'Université d'Etat de Moscou, son cousin et chirurgien Evgueni Poutine ainsi que Dimitri Verbov, autrefois employé à l'Hôpital central de Moscou et désormais directeur des affaires médicales au Kremlin, faisaient notamment partie de cette équipe médicale.

Mais quel médecin soigne le souverain du Kremlin et comment ? Cela reste probablement le secret le mieux gardé de Russie.

Ces fois où Vladimir Poutine s'est pris des vents

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Au Pérou, toute la famille du président est accusée de corruption
Le président Castillo est un ex-enseignant rural et syndicaliste de 52 ans, qui a déjà dû faire face à deux tentatives de destitution par le Parlement.

La belle-soeur du président péruvien Pedro Castillo, Yenifer Paredes, s'est livrée mercredi à la justice, après des perquisitions sans précédent au palais présidentiel et au domicile du chef de l'Etat. Elle était recherchée par la police dans le cadre d'une affaire de corruption.

L’article