DE | FR

Drame de Stresa: la justice examine des vidéos tournées par un Suisse

epa09228998 Carabinieri and Soccorso Alpino forces inspect the site where the Stresa-AlpinoâÄ“Mottarone cable car crashed to the ground after a cable snapped on 23 May 2021, in Mottarone Stresa, northern Italy, 26 May 2021. The crash killed fourteen passengers in the cable car, and seriously injured one child. EPA/ALESSANDRO DI MARCO

Image: EPA ANSA

Michael Meier, un Suisse qui a travaillé pendant des années dans le secteur des téléphériques, a fourni des images à la justice italienne. Ces nouvelles pièces pourraient être décisives dans l'avancée de l'enquête sur le drame qui a fait 14 morts à Stresa.



Le parquet qui enquête sur le tragique accident d'un téléphérique dans la région du Piémont, en Italie, a examiné mercredi des vidéos, tournées entre 2014 et 2018. Celles-ci pourraient documenter la présence anormale d'un dispositif désactivant le frein d'urgence.

A lire aussi: L'unique survivant du drame de Stresa sort de réanimation

La chute d'une cabine de téléphérique le dimanche 23 mai, après la rupture d'un câble, a fait 14 morts dont cinq Israéliens et un blessé grave à Stresa, une station balnéaire. Des responsables de la société gérant le téléphérique sont soupçonnés d'avoir désactivé volontairement le frein d'urgence, grâce à un dispositif spécial appelé «fourchette», pour ne pas interrompre le service.

Fourchettes déjà visibles?

Des images tournées par le ressortissant suisse, un passionné de téléphériques, ont été diffusées mardi soir dans une émission de la chaîne allemande ZDF, qui les a transmises à la justice italienne.

«J'ai remarqué que l'on pouvait voir sur les photos ces fourchettes dont les médias italiens ont parlé. Elles étaient déjà utilisées en 2014 en présence de personnes dans la cabine»

Michael Meier, un passionné et spécialiste de téléphériques

La ZDF indique pour sa part qu'elles sont parfaitement visibles sur les images. Olimpia Bossi, la procureure en charge de l'enquête, a confirmé aux médias italiens qu'elle n'avait pas encore évalué ces nouveaux documents.

Fermé en 2014 pour une restructuration

Michael Meier a également pris des images le 9 juin 2018, documentant la présence de ce dispositif de blocage des freins d'urgence.

Prisé des touristes, le téléphérique de Stresa relie en 20 minutes ce petit village au mont Mottarone qui offre une vue spectaculaire sur le lac Majeur et les Alpes.

En 2014, le téléphérique avait été fermé pour une restructuration qui a duré jusqu'en août 2016, selon les enquêteurs cités par l'agence de presse italienne Agi. (ats/hkr)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'Indonésie a retrouvé le sous-marin disparu, 53 morts

Le sous-marin KRI Nanggala 402, disparu mercredi avec 53 personnes à bord, a été retrouvé ce dimanche. Tous les membres de l'équipage sont décédés. Selon les autorités, l'accident pourrait être dû à une panne de courant.

Le sous-marin, brisé en trois parties et qui avait disparu mercredi, a été retrouvé dans le fond marin au large de Bali. Le commandant des forces armées indonésiennes Hadi Tjahjanto a confirmé aux journalistes que «les 53 membres d'équipage sont tous décédés».

Les autorités ont indiqué avoir reçu tôt dimanche matin des signaux en provenance du lieu où se trouve le sous-marin à plus de 800 mètres de profondeur. Un sous-marin de secours mis à la disposition de la marine indonésienne par …

Lire l’article
Link zum Artikel