Société
Sexe

C'est la journée de l'orgasme! 15 fun facts pour bien profiter

Vous voulez deux bonnes nouvelles? Dès aujourd'hui, les jours vont se rallonger. Et grâce à toutes les précieuses informations contenues dans cet article, votre plaisir au lit aussi.
source: montage watson

C'est la journée de l'orgasme! 15 fun facts pour bien en profiter

Vous voulez deux bonnes nouvelles? Dès aujourd'hui, les jours vont se rallonger. Et grâce à toutes les précieuses informations contenues dans cet article, votre plaisir au lit aussi.
21.12.2023, 15:0421.12.2023, 18:33
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Société»

Oui, le 21 décembre, c'est l'anniversaire d'Emmanuel Macron, et le solstice d'hiver, mais nous on préfère vous parler d'un sujet qui va vraiment satisfaire tout le monde: aujourd'hui, c'est la journée mondiale de l'orgasme!

Vous avez le droit de pousser un groooos cri de soulagement:

GIF animéJouer au GIF

Mais pourquoi ce jour exactement, nous demanderez-vous. Sachez que cette journée existe depuis 2006 et a été créée à l'initiative de deux membres de l'association «Global Orgasm for Peace» (histoire vraie).

«Les créateurs de cette journée sont en effet persuadés “qu'un nombre élevé de pensées positives liées à un plaisir sexuel quasi simultané peut modifier le champ d'énergie de la Terre et réduire en conséquence les niveaux dangereux d'agression et de violence actuelles"»
Merci Wikipédia.

Cette journée vise en outre à sensibiliser le public à deux problèmes: la dysorgasmie (orgasme douloureux) ou l'anorgasmie (absence d'orgasme durant les relations sexuelles). «Ces phénomènes touchent généralement plus les femmes que les hommes.»

Au-delà de ce message de paix, et pour célébrer ce phénomène qui a le don de nous mettre de nous bonne humeur - ou de nous foutre des crampes au petit orteil - on vous propose une petite définition de ce mot si consommé, tirée du site web de la fondation Profa. Suivie d'une enfilade de faits sur l'orgasme.

Une définition de l'orgasme, par Profa.ch:
Parmi les diverses définitions proposées en sexologie, retenons celle que propose F. Bianchi Demicheli qui met en lumière son origine neuro-psycho-physiologique: «Du grec orgasmos, lui-même d’orgâo et du verbe orgän, le terme orgasme signifie: «je suis entièrement agité»; «bouillonner d’ardeur». Sa racine fondamentale «varg» signifie «bouger», «agir». Dérivé de urg’as, il exprime aussi l’exubérance de force, l’énergie et le jus».

«L’orgasme correspond au pic du plaisir sexuel avec déclenchement de la tension sexuelle et des contractions rythmiques des muscles périnéaux et des organes pelviens liés à la reproduction. Au sens physiologique, l’orgasme survient au plus fort de l’excitation et reflète l’expression d’un plaisir intense».
Pour l'intégralité du texte, cliquez ici!

C'est parti!

Atteindre la petite mort (expression française pour désigner l'orgasme), c'est bon pour votre santé:

«Des orgasmes fréquents sont associés à une meilleure santé. En fait, certaines recherches suggèrent même que l'orgasme peut renforcer le système immunitaire»

Nous ne sommes pas tous égaux face à l'orgasme!

On parle d'«orgasm gap»:

«Depuis des années, bien des études révèlent que les hommes sont beaucoup plus susceptibles d'avoir un orgasme lors d'un rapport sexuel que les femmes»

A ce propos:

«Ce fossé orgasmique serait par ailleurs plus important dans les couples hétérosexuels. Les dernières études soulignent en effet que seuls 65% des femmes hétérosexuelles déclarent avoir un orgasme lors des rapports sexuels (contre 95% des hommes)»
source: profa

Cette journée nous rappelle donc qu'on peut encore faire mieux:

Image

Nous sommes tous uniques:

Image

A ce propos...

«Le contexte culturel joue également beaucoup. Que ce soit dans des livres, des films, des séries, des magazines "féminins", ou même dans de la pornographie, c’est souvent le plaisir et la perspective de l’homme qui sont mis en avant»

Et ce phénomène est encore renforcé par le fait que...

«la comparaison des corps et des exploits de la fiction porno peut fragiliser la confiance en soi»
source: profa.ch

Ce qu'un orgasme n'est pas:

Ne pas confondre orgasme et Origami. Lesquels procurent tout autant de plaisir, on est bien d'accord.
Ne pas confondre orgasme et Origami. Lesquels procurent tout autant de plaisir, on est bien d'accord. source: instagram

Au fait...

«L'orgasme et l'éjaculation ne sont pas la même chose. Les hommes peuvent avoir un orgasme sans éjaculer, mais ils peuvent aussi éjaculer avec un orgasme»

Qu'est-ce que le point G? Existe-t-il?

«Le point G – oui, il existe – doit son nom au chercheur Ernest Gräfenberg, qui a écrit pour la première fois sur le point G dans les années 1950»
source: euronews.com

L'éjaculation, une vitesse de pointe:

«À 45 km/h, l'éjaculation est plus rapide qu'Usain Bolt, l'homme le plus rapide du monde, qui, à son apogée, a atteint 44,7 km/h»
source: euronews.com

Fait inutile à connaître pour briller en société:

«On sait que les tournages pornographiques utilisent plusieurs substances comme faux sperme, parmi lesquelles le savon pour les mains; nettoyant pour le visage Cetaphil; lait condensé; un mélange de blancs d'œufs, de yaourt, de fécule de maïs et d'eau; ou encore le mélange Piña Colada»
source: euronews

Un record criant:

«Selon une étude menée par des médecins du Center for Marital and Sexual Studies de Californie, une femme a connu 134 orgasmes en une heure – le record jamais documenté. Cela représente 2,2 orgasmes par minute. En revanche, le record pour les hommes s’élève à 16 orgasmes sur la même durée»
source: euronews

Les cycles sont différents:

«En moyenne, il faut environ 4 minutes aux hommes pour atteindre l'orgasme et environ 10 à 20 minutes aux femmes»

Les hommes «fakent» aussi:

«On en parle peu, mais 42% d’hommes disent avoir déjà simulé un orgasme. Pourquoi? Par pression sociale et pour en finir plus vite, exactement comme les femmes»

Bon, parlons des serial jouisseurs:

«Les orgasmes multiples sont réels. En fait, on pense que la plupart des femmes sont capables d'avoir plus d'un orgasme en une seule fois. Les hommes peuvent aussi avoir des orgasmes multiples, mais c'est moins fréquent»

L'«O», c'est pour tout le monde:

«Les orgasmes ne sont pas réservés aux humains :les animaux en ont aussi. Bien sûr, nous ne savons pas si l’expérience psychologique de l’orgasme est la même chez les animaux; cependant, l'expérience physique (du moins chez les primates non humains) semble assez similaire, jusqu'au visage en O»
GIF animéJouer au GIF

Tout le monde ne «AAAaahh» pas de façon sexy:

«C'est rare, mais certaines personnes ont des crises d'éternuement lorsqu'elles atteignent l'orgasme. Il existe également une variante de cette condition dans laquelle l'individu éternue à chaque fois qu'il est sexuellement excité»

Bon, et n'oubliez pas de ranger derrière vous en quittant cet article:

Image

(jod)

Un concours de fellation en Argovie? watson s'est rendu sur place.

Vidéo: watson

La vie de couple en 20 cartoons amusants

1 / 22
La vie de couple en 20 cartoons amusants
source: imgur / imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Mexique a pris cher
Le Mexique est depuis trois mois à la proie d'une canicule qui a provoqué une grêle massive dans la ville de Puebla. Les rues de la ville ont été recouvertes d'une couche de glace allant jusqu'à un mètre.

Un phénomène météo rare et spectaculaire s'est produit, ce 24 mai, au Mexique. Il est tombé près d'un mètre de grêle dans les rues de Puebla. Cette pluie de glace s'est abattue pendant près d'une heure et demie dans cette ville située à 110 km au sud-est de Mexico, provoquant des destructions, des inondations, des chutes d'arbres et des rafales allant jusqu'à 50 kilomètres par heure, selon les autorités. Certaines rues se sont transformées, par endroits, en torrent glacé. Malgré les dégâts importants, aucun blessé n'est à déplorer.

L’article