DE | FR
Le monde de Ricky Wysocki tourne autour d’un disque.
Le monde de Ricky Wysocki tourne autour d’un disque.image: instagram

Oui, vous pouvez devenir multimillionnaire en lançant un frisbee

Quatre millions de dollars pour un contrat de quatre ans. Ces chiffres sont d'autant plus impressionnants lorsqu'on connaît le sport pratiqué par Ricky Wysocki: le disc golf.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
08.01.2022, 16:2710.01.2022, 11:49
Ralf Meile
Ralf Meile
Ralf Meile
Suivez-moi

Pour la plupart d’entre nous, le frisbee est un jeu qui consiste à se lancer un disque en plastique, dans un parc. Et on essaie de l'attraper en vol, plutôt qu'il finisse dans les branches d’un arbre.

Mais le frisbee n'est pas seulement un loisir. Aux Etats-Unis, le «disc golf» est un sport qui s'est tellement développé, au point qu'il peut rapporter beaucoup d’argent.

Son concept? Terminer un parcours avec le moins de lancers possible. Et au lieu de faire rentrer le frisbee dans un trou, comme au golf, il faut viser un panier. Petite démo dans la vidéo ci-dessous👇

Une brève introduction au disc golfVidéo: YouTube/Disc-golf University

Le meilleur joueur s'appelle Ricky Wysocki. Ce jeune homme de 28 ans, originaire de Scottsdale (Arizona), est le numéro 1 du Disc Golf Pro Tour et a été deux fois champion du monde. Wysocki, que l'on surnomme «Sockibomb», a remporté jusqu'à présent 120 tournois dans sa carrière. Total de ses gains: 506 832 dollars au total.

Les meilleurs lancers de Wysocki.Vidéo: YouTube/SmashBoxxTV

Des lancers qui valent des millions

Mais, comme en tennis ou en golf, notamment, un professionnel du disc golf ne vit pas uniquement de l'argent de la compétition: Ricky Wysocki vient de signer un contrat avec une marque de frisbee. C'est ainsi qu'il est devenu multimillionnaire. Le fabricant Dynamic Discs lui garantit un million de dollars par an pour les quatre prochaines années, auxquels s'ajoute une prime de 250 000 dollars en bonus liés au succès de ses différents matchs.

«Cet argent est formidable. C'est quelque chose pour lequel j'ai travaillé dur et que j'ai mérité», s'est réjoui Wysocki. «Et je suis reconnaissant que d'autres le voient aussi comme ça.» Il rejoint ainsi Paul McBeth, quintuple champion du monde et aussi millionnaire grâce à cette discipline.

Le fabricant Dynamic Discs compte également sur l'expertise du sportif américain pour le développement de nouveaux frisbees:

«J'aurai un droit de regard sur la conception du plastique et du design, ce qui est très intéressant pour moi en tant que joueur, car je peux leur dire exactement ce que je veux.»
Ricky Wysocki

Il utilisait, depuis 2019, les produits du concurrent Innova. Et ça lui a plutôt bien réussi:

  • 6 tournois gagnés
  • 14 podiums
  • 22 résultats dans le top 10

Ricky Wysocki a été nommé joueur PDGA (l'organisation des pros de ce sport) de l'année, il y a quelques jours. C'est la quatrième fois qu'il reçoit ce titre.

Les 10 meilleurs lancers de 2021 👇

Fini, les réunions de famille

Le disc-golfeur star veut consacrer une partie de ses revenus à la promotion de son sport. Il prévoit ainsi de créer la «Sockibomb Foundation», qui aidera les jeunes talents. La fondation offrira également des frisbees et paniers aux écoles.

Malgré l'impressionnant contrat de Wysocki, il ne faut pas oublier que très peu de sportifs parviennent à vivre du disc golf. La situation est comparable à celle du tennis. Par exemple, le Schaffhousois Henri Laaksonen, numéro 98 mondial, dort parfois dans sa voiture pour économiser des frais d'hôtel.

Il faut être «dans le top 0,001% de tous les disc-golfeurs» pour pouvoir vivre de l’argent des sponsors et des prix, estime Disc Golf Report. Ce blog d'experts fait, toutefois, le pronostic que d'ici à dix ans, «beaucoup plus de joueurs seront en mesure d'être des professionnels à part entière». Les tournois ne ressemblent déjà plus tant «à des réunions de famille», mais à de véritables événements professionnels. Le blog assure:

Le disc golf en Suisse
Ce sport est également pratiqué dans notre pays. Mais ne vous enflammez pas trop vite: il ne rapporte pas des millions. Une petite vingtaine de clubs existent, dont ceux, en Romandie, de Genève et du Pays-d'Enhaut (VD). Vous trouverez plus d'informations auprès de l'association suisse, entre autres, pour savoir où se trouvent les parcours.
«On a vraiment le sentiment qu'il s'agit d'événements sportifs de grande importance»
Disc Golf Report, blog spécialisé

Le disc a le vent en poupe

Vingt joueurs – un nombre record – ont empoché plus de 30 000 dollars de prix l'année dernière. Nombreux sont ceux qui ont des contrats de sponsoring. L'Estonienne Kristin Tattar, par exemple, gagnera au moins 500 000 dollars en quatre ans grâce au contrat signé avec le fabricant Latitude 64, en automne dernier.

Ce ne sont pas encore des sommes très importantes, comme au golf traditionnel. Mais le disc prend gentiment son envol.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

21 fois où les marques ont entubé les consommateurs

1 / 23
21 fois où les marques ont entubé les consommateurs
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

En parlant de sports insolites...

La moitié des volleyeuses refuse le vaccin, le VBC La Suze sombre
L'équipe du jura bernois (1re ligue) est en fâcheuse posture, car elle ne peut plus compter sur ses antivax, le Conseil fédéral n'autorisant la pratique qu'aux joueuses vaccinées ou guéries. Du coup, celles qui attrapent le Covid sautent de joie: une fois rétablies, elles pourront enfin retrouver les terrains et aider leurs coéquipières.

Le VBC La Suze s'est incliné sèchement en trois sets contre Cheseaux II le week-end dernier. Un tel revers aurait été embêtant pour un candidat à la montée, mais cela fait plusieurs semaines que les filles du Jura bernois n'ont plus cette ambition. 9es de leur championnat, elles espèrent désormais se maintenir en 1re ligue. «On visait bien mieux que ça. Nous sommes passées d'un immense objectif à pas grand-chose», reconnaît la joueuse et assistante Mandy Wigger.

L’article