DE | FR
Bild

Serena Williams ne participera pas au tournoi olympique. Elle n'a pas voulu expliquer les raisons de sa décision. Image: keystone

Les stars du tennis boudent-elles les JO?

Le forfait de Roger Federer aux Jeux olympiques est venu s'ajouter à une longue liste de désistements. Leur justification n'est pas toujours claire.



L'annonce a déçu beaucoup de fans de tennis mardi soir: Roger Federer a renoncé à participer au tournoi olympique de Tokyo (du 24 au 30 juillet). Le Bâlois a invoqué une rechute de sa blessure au genou survenue à Wimbledon.

Avant lui, de nombreux joueurs (et joueuses) se sont aussi désistés. Sans vraiment expliciter la raison de leur non-participation. Ou en l'argumentant avec des pépins de santé, qui n'empêchent pourtant pas un retour sur les courts rapidement après les JO. Sans remettre en question la véracité des infos qu'ils délivrent, on peut se demander si les joueurs de premier plan accordent vraiment de l'importance au tournoi olympique, perturbé cette année par le Covid-19.

Serena Williams a été la plus évasive parmi ceux qui n'iront pas à Tokyo:

«Il y a de nombreuses raisons qui m'ont conduite à prendre ma décision sur les Jeux olympiques. Je ne veux pas en parler aujourd'hui. Peut-être une autre fois. Désolée»

Serena Williams, en conférence de presse à Wimbledon

L'Américaine n'a pas exprimé de regrets par rapport à son absence à Tokyo. «Je n'y ai pas pensé. Par le passé, j'ai vécu des moments extraordinaires aux JO. Mais je n'y ai vraiment pas pensé et je vais continuer à ne pas y penser», a-t-elle lâché laconiquement.

Des tournois qui passent avant

Rafael Nadal s'est, lui, exprimé sur les réseaux sociaux pour annoncer et justifier sa non-participation à Wimbledon et aux Jeux olympiques, en suggérant un allègement de son calendrier pour se préserver. «L'objectif est de prolonger ma carrière et de continuer à faire ce qui me rend heureux, c'est-à-dire jouer au plus haut niveau», a écrit l'Espagnol. «Les Jeux olympiques ont beaucoup compté dans ma carrière et ont toujours été une priorité en tant qu'athlète.»

FILE - Rafael Nadal of Spain reacts to winning a point against Fernando Gonzalez of Chile during their Gold medal singles tennis match at the Beijing 2008 Olympics in Beijing, in this Sunday, Aug. 17, 2008, file photo. Nadal will not be participating in the Tokyo Games. (AP Photo/Elise Amendola, File)

Rafael Nadal a participé trois fois aux Jeux olympiques. Il avait gagné en 2008 à Pékin. Image: keystone

Nadal a pourtant programmé son retour au tournoi de Washington (ATP 500) le 2 août, seulement trois jours après la fin du tournoi olympique...

Dominic Thiem ne sera pas non plus de la partie à Toyko. Lui aussi a pris la parole sur ses comptes de plateformes numériques. Comme Rafael Nadal, l'Autrichien a eu la courtoisie d'exprimer des regrets liés à son absence, en affirmant que «prendre part aux Jeux et représenter son pays est un immense honneur qui a rendu la décision encore plus dure à prendre.»

Le tweet de Dominic Thiem

Mais la lecture entre les lignes permet de comprendre facilement que le tournoi olympique n'était pas une priorité cette année pour l'actuel numéro 6 mondial. Il écrivait il y a un mois: «Mon objectif est de continuer dans les prochaines semaines, faire de mon mieux à Wimbledon, puis retourner à l'entraînement pour défendre mon titre, je l'espère, à l'US Open». En zappant donc, entre deux, les JO.

Situation sanitaire difficile

La Canadienne Bianca Andreescu (lauréate de l'US Open 2019) a, elle, évoqué laconiquement sur Instagram «tous les défis auxquels nous sommes confrontés en ce qui concerne la pandémie» pour ne pas se rendre à Tokyo.

Bianca Andreescu victorieuse de l'US Open 2019

Bianca Andreescu au sommet de son art (et du gratte-ciel) à l'US Open 2019. Image: keystone

Son compatriote Denis Shapovalov justifie lui aussi, sur Twitter, son retrait à cause de la situation sanitaire, mais de manière assez implicite:

«Représenter le Canada, c'est tout pour moi, mais en raison de la situation actuelle, mon équipe et moi avons décidé que c'était la meilleure décision à prendre pour la sécurité de tous»

Denis Shapovalov, justifiant sa non-participation au tournoi olympique de Tokyo

Pas de public, pas de fun

Nick Kyrgios, avec son franc-parler habituel, fait partie des rares vedettes de la balle jaune à avoir donné une raison précise sur les réseaux sociaux pour expliquer son retrait. Et elle ne nous étonne pas, connaissant l'Australien:

«Salut les gars, je voulais vous annoncer que j'ai décidé de ne pas participer aux Jeux de Tokyo. Ce n'est pas une décision que je prends à la légère. J'ai toujours rêvé de représenter l'Australie aux Jeux et peut-être que je n'aurai plus jamais cette chance. Mais je me connais. L'idée de jouer dans un stade vide, ce n'est pas pour moi. Et ça ne l'a jamais été»

Nick Kyrgios

De son côté, Novak Djokovic a annoncé, juste après son sacre à Wimbledon dimanche, hésiter encore à se rendre au Japon. «Je ne peux même pas avoir avec moi mon cordeur, qui est très important dans mon équipe, car nous sommes limités en nombre d'accompagnateurs. Il faut que je réfléchisse à tout ça. (...) C'est du 50/50», a analysé le numéro un mondial.

Novak Djokovic of Serbia reacts to winning his match against James Blake of the USA for the bronze medal during the men's single tennis competition at the Beijing 2008 Olympics in Beijing, Saturday, Aug. 16, 2008. Djokovic won 6-3, 7-6. (AP Photo/Elise Amendola)

Novak Djokovic célébrant sa victoire pour la médaille de bronze aux JO 2008 (avec un t-shirt moins solide que celui de Saka face à Chiellini dimanche soir). Image: keystone

Son retrait pourrait offrir une belle opportunité à des joueurs comme Daniil Medvedev (numéro 2 mondial), Stefanos Tsitsipas (numéro 4 mondial) ou encore Matteo Berrettini (numéro 8 mondial) d'être sacrés champion olympique.

Plus d'articles sur le sport

Pourquoi Belinda Bencic est si spéciale

Link zum Artikel

Jérémy Desplanches: «Je pourrais dormir quinze heures par jour»

Link zum Artikel

Elle sourit comme Boucle d'or et toise comme Catherine Tramell

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Inarrêtable, ce robot entre dans l'histoire du basket

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Où les footballeurs de la Nati passent-ils leurs vacances?

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

«Eddy Merckx reste le plus grand»

Link zum Artikel

5 initiatives du monde sportif pour sauver la planète

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Le sacre de l'Italie suggère l'idée d'un début de règne

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Euro 2021: La victoire de l'Italie, en images

1 / 12
Euro 2021: La victoire de l'Italie, en images
source: sda / walter bieri
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Roger Federer: «Je ne sais pas du tout à quoi j'en suis»

Depuis Genève où il prépare son grand retour, le Maître a répondu aux questions de la presse spécialisée. Une grande interrogation surtout: Aura-t-il encore le niveau?

Sous-pull, casquette, tour de cou. Et quelques frémissements malgré tout: «Je n'ai pas regardé beaucoup de matchs à la télé, mais quand je l'ai fait, j'ai été impressionné. Le tennis a progressé. Les jeunes, aussi, ont pris de l'assurance. Aujourd'hui, franchement, je ne sais pas si je suis capable d'évoluer à ce niveau-là».

Après avoir devisé galamment avec la presse genevoise sur le thème de sa grandeur éternelle, Roger Federer avait rendez-vous ce lundi, de bon matin, avec 30 …

Lire l’article
Link zum Artikel