DE | FR
Bild

Image: AP

Mbappé, critiqué aujourd'hui pour ce qui faisait son charme hier

Personne ne sait si le prodige français signera au Real Madrid dans les dernières heures du mercato, et même s'il le désire absolument. Mais personne ne semble plus comprendre grand-chose à Mbappé.



Deux buts et autant de poings levés. Joie exubérante, fulgurante – indécente? Stupeur à Madrid: L'homme qui est censé débarquer tout soudain, et dont le Real prétend qu'il lui a dit oui, a passé son dimanche dans un stade en fête de Reims, où il n'avait pas l'air pressé de s'en aller. De déhanchements osés en petits pas de dribble, Kylian Mbappé fut même le grand animateur de la soirée (victoire 2-0 du PSG).

«Ses célébrations pour le moins intenses ne ressemblent clairement pas à celles d'un joueur malheureux qui voudrait partir»

AS, journal de Madrid

Passons sur les rumeurs, bruits et autres brouhahas du mercato, que les silences du prodige attisent à merveille, pour le plus grand intérêt de nos lectures de plage. Peu importe encore le montant que le Real est prêt à débourser pour racheter la dernière année de contrat de Mbappé (180 millions? 200?) du moment que ces sommes ne veulent plus dire grand-chose, sinon que les garçons n'en finissent jamais de jouer à qui pousse le plus loin.

Plus curieusement, Kylian Mbappé est aujourd'hui critiqué pour ce qui, hier, faisait son charme et sa popularité. Il communique peu sur les réseaux sociaux: Ce qui était perçu comme de la retenue devient de la rétention. Il donne tout, et notamment deux buts au PSG, alors qu'il est annoncé au Real Madrid: Ce qui pourrait attester de sa loyauté, d'une conscience professionnelle irréprochable, devient une ruse pour faire monter les enchères.

Le reproche le plus troublant adressé à Kylian Mbappé est celui de son ego. Définition:

«Le Moi dans son unicité et son unité fondamentale»

Centre national de ressources textuelles et lexicales

Lors de son arrivée en Ligue 1 à grandes enjambées, tête baissée, à 18 ans, fonceur mais soucieux de ne heurter personne, Kylian Mbappé était la nouvelle figure du misérabilisme français, né bredouille avec une belle bouille dans un gourbi de Bondy, Cosette en survêt, parti d’un champ de ruines pour finir au Parc des Princes. C'était un garçon bien élevé, qui visait haut: Il avait déjà tout d'un grand. Or les gens aiment ces histoires de réussite que l'on vend comme des fortifiants et que l'on emballe avec des slogans du rayon chaussures (just do it, nothing is impossible).

Puis Mbappé a commencé à afficher ses prétentions (au pluriel), à adopter des postures anglo-saxonnes de mega winner, dans un pays où les valeurs de bien-être et d'élégance supposent une certaine vulgarité de l'ambition, à tout le moins un rejet de la doxa va-t-en-guerre.

Extraits d'une interview à RMC

«Dans ma tête je me dis toujours que je suis le meilleur parce que comme ça tu ne te mets pas de limites»

«Les gens ne comprennent pas l’ego mais quand tu n’es pas bien, il n’y a personne qui va venir te dire que tu es capable de renverser des montagnes. Il n’y a que toi et ton état d'esprit. Il faut se persuader qu'on est capable de faire de grandes choses»

Kylian Mbappé n'a jamais dit qu'il était le meilleur, seulement qu'il se plaisait à le croire, le temps d'un soir, pour mieux surmonter ses déboires. Un athlète ne devient pas le meilleur en étant convaincu d'être un tocard.

Aujourd'hui, une partie de l'opinion ne comprend pas qu'il puisse préférer la lumière au Real Madrid, accessoirement le club le plus titré de l'Histoire, plutôt que s'épanouir dans l'ombre de deux grands hommes au PSG, Leo Messi, 34 ans, et Neymar, intermittent. Son nom en haut l'affiche, tous les projecteurs braqués sur lui: ego mal placé?

Bild

La France en a fait son enfant prodige et semble refuser aujourd'hui de le voir grandir, de le voir s'émanciper de sa reconnaissance et de sa tutelle.

L'histoire de Mbappé et de ses thuriféraires, c'est une banale histoire de couple, de ces personnes dont on s'entiche parce qu'elles sont attirantes et dont on se défie parce qu'elles attirent (Sacha Guitry, qui y voyait plutôt un avantage, disait: «Mariez-vous avec de belles femmes, vous trouverez facilement quelqu'un pour vous en débarrasser»). Quand Mbappé étreint le directeur sportif du PSG, il pense à un autre. Quand il se déhanche, c'est comme s'il envoyait des signaux. Il est peut-être temps de mettre fin à ces histoires.

Aux toutes dernières nouvelles mardi à 7 heures, les négociations entre le PSG et le Real Madrid sont rompues. Elles ne pourront éventuellement reprendre que jusqu'à mardi minuit, l'heure du crime pour Mbappé s'il devait planter un coup de canif dans son contrat avec Paris. Sauf que rarement un crime n'aurait aussi bien payé.

Plus d'articles sur le sport

Une fighteuse trans met une rouste à sa rivale et crée la polémique

Link zum Artikel

Les tests Covid payants vont impacter les clubs et leurs fans

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Réveil musculaire

PSG, Real: les miracles arrivent toujours à la dernière minute

Contre toute attente, à commencer par la leur, le Paris SG et le Real Madrid sont en position de rafler le titre, dimanche prochain, à la der des der.

Lille faisait semblant, et tout le monde avait envie d'y croire -c'était l'histoire du petit Poucet face à l'ogre qatari. Depuis une semaine, le club tout entier respirait la gaieté. Les joueurs riaient comme des bossus à l'entraînement, les bons mots valsaient devant les caméras, l'entraîneur prenait des airs de grand sage, lunettes à l'appui, pour feindre une sérénité dont il se savait exsangue (car maintenant, on «sait»).

Résultat: 0-0. Nul sur toute la ligne, Lille n'a pas su battre …

Lire l’article
Link zum Artikel