DE | FR
Sondage

Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!

Puisque chacun a un avis sur la prolongation du Français au PSG, on aimerait connaître le votre. Sondage.
22.05.2022, 08:5823.05.2022, 07:24
Suivez-moi

Glissez-vous quelques instants dans la peau de Kylian Mbappé: vous avez 23 ans, vous êtes riche et beau, champion de France et du monde. Votre contrat touche à sa fin, et vous avez le choix: poursuivre votre aventure dans le meilleur club de votre pays, ou rejoindre un monument du foot mondial, l'équipe qui vous a fait rêver quand vous étiez enfant.

Vous faites quoi?

On le sait depuis samedi: Mbappé, auteur d'un triplé contre Metz lors du dernier match de championnat, a choisi la première réponse, prolongeant son contrat de trois saisons.

En apprenant la nouvelle, certains ont estimé que le Français n'avait pas été très honnête durant les négociations entre toutes les parties. Ils le soupçonnent d'avoir donné son accord de principal au Real Madrid afin de faire monter les enchères, et d'inciter le PSG à revoir son offre à la hausse.

Or faire monter les enchères dans le football, pour vous, c'est...

Sa stratégie, si elle est bien réelle, a fonctionné, puisqu'il devrait percevoir un énorme salaire en France (certaines sources affirment que Paris lui aurait proposé 300 millions d'euros de prime à la signature et 100 millions annuels net en salaire). Mais Mbappé ne se contentera pas de cela. Ce qu'il veut, c'est marquer l'histoire, devenir un grand joueur en remportant de nombreux titres et trophées individuels. Dans cette perspective, rester au PSG présente un risque: le championnat de Ligue 1 est bien moins coté et médiatisé que la Liga espagnole, et le club parisien ne sait toujours pas comment remporter une Ligue des champions, alors que le Real Madrid a déjà soulevé 13 fois (un record) la «Coupe aux grandes oreilles». Dès lors, une question se pose:

Mbappé peut-il marquer l'histoire de son sport en restant au PSG?

Un 14e sacre européen dans une semaine (les merengues sont en finale contre Liverpool) apaiserait un peu la colère des Madrilènes, fous de rage depuis qu'ils ont appris que Mbappé ne viendrait plus chez eux. La Liga s'apprête à porter plainte contre Paris et le quotidien AS a notamment eu des mots très durs envers le joueur: «Mbappé a montré qu'entre son portefeuille et son rêve d'enfant, il préfère le portefeuille. Il reste le footballeur le plus riche du monde, mais en même temps le plus pauvre en termes sportifs. Il a préféré trois zéros de plus à droite sur son compte bancaire que trois Ballon d'Or et trois Ligue des champions

Comprenez-vous la réaction des Espagnols?

Très rapidement après l'annonce de la prolongation, le Real Madrid a laissé entendre dans la presse qu'il ne recrutera jamais l'attaquant français, sous-entendu: qu'il ne lui pardonnera jamais sa volte-face. Le club espagnol s'était déjà montré intéressé par le joueur en 2017, puis en 2021. Ce troisième revers dans la course à la signature pourrait être celui de trop.

Le Real Madrid doit-il encore insister à l'avenir pour recruter Mbappé?

Maintenant que tout est officiel, que le nouveau contrat est signé, il reste à savoir quelles seront les conséquences du feuilleton pour l'image du joueur. Le meilleur buteur (28 réussites) et passeur (17 offrandes) de Ligue 1 cette saison était jusque-là une personnalité très appréciée dans le football, pour ses qualités balle au pied autant que pour sa maturité et sa communication maîtrisée. Mais ses hésitations, la volonté qu'on lui prête d'avoir fait monter les enchères, l'accord de principe qu'on le soupçonne d'avoir donné aux Madrilènes, pourraient le desservir dans le futur.

Kylian Mbappé, vous l'aimez...
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Des rapaces travaillent pour le PSG et Wimbledon, et ils cartonnent
Des oiseaux de proie sont chargés de faire la loi dans les airs au Parc des Princes et sur le site du Grand Chelem londonien, histoire d'éviter les dégâts causés par des pigeons.

Alors que l'enrôlement du milieu portugais Vitinha tarde à se concrétiser, le PSG tient malgré tout ses premières recrues estivales. Elles ne sont pas des starlettes ou des joueurs «bling bling», pour reprendre l'expression du président Nasser Al-Khelaïfi. Mais plutôt des travailleurs de l'ombre.

L’article