DE | FR
Image: sda

Djokovic bloqué dans un hôtel de Melbourne jusqu'à lundi

Le voyage de Novak Djokovic en Australie s'est transformé en histoire rocambolesque et a provoqué un incident diplomatique. Visa rejeté, recours déposé, expulsion reportée, le point sur la situation.
06.01.2022, 09:1106.01.2022, 11:34
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Novak Djokovic a obtenu un sursis. Pour l'heure, il ne sera pas expulsé du pays et restera jusqu'à lundi à Melbourne.

Après avoir vu sa demande d'entrée en Australie rejetée mercredi par les autorités du pays, le tennisman a décidé ce jeudi matin d'intenter un recours en justice contre cette décision.

La requête du Serbe, examinée par un juge de Melbourne, lui a permis d'obtenir un sursis et de ne donc pas être renvoyé pour l'heure dans son pays. Son cas a été ajourné jusqu'à lundi matin 10 heures, où une décision finale sera prise quant à son retour ou non en Serbie.

En attendant, il reste en détention dans un hôtel proche de l'aéroport.

Vous avez raté le début de l'histoire? On rembobine.

Visa annulé

Djokovic était tout sourire pour annoncer son départ pour Melbourne sur son compte Instagram mardi. Mais le champion serbe, qui s'était opposé à la vaccination obligatoire et dont le statut vaccinal est inconnu, a finalement déchanté. Mercredi, sa demande d'entrée a été rejetée et son visa a été annulé. Selon les douanes australiennes, le tennisman «n'a pas fourni les éléments appropriés pour entrer dans le pays».

Le nonuple vainqueur de l'Open d'Australie n'aurait pas rempli le bon formulaire pour faire sa demande de visa et le visa qu'il a demandé n'autorise pas de dérogation médicale. Par conséquent, selon les douanes australiennes:

«Les ressortissants étrangers qui ne disposent pas d'un visa valide ou dont le visa a été annulé seront placés en détention et expulsés d'Australie»

Le numéro un mondial devrait être contraint de quitter le territoire dès ce jeudi. «Il n'y aura aucune règle spéciale pour Novak Djokovic. Pas la moindre», avait prévenu de son côté le Premier ministre australien Scott Morrison mercredi.

Le clan serbe a veillé tard

Goran Ivanisevic, le coach de Djokovic, a attendu en vain son poulain mercredi soir à l'aéroport.
Goran Ivanisevic, le coach de Djokovic, a attendu en vain son poulain mercredi soir à l'aéroport.Image: Instagram

Recours en justice

Jeudi matin, Djokovic a intenté un recours en justice contre la décision des autorités australiennes. Un juge de Melbourne, Anthony Kelly.

Djokovic attend la réponse de la cour d'appel. Selon le résultat de cette procédure, le Serbe saura s'il sera dans un taxi pour l'Open d'Australie ou plus vraisemblablement dans un taxi pour l'aéroport et un avion pour l'Europe.

Incident diplomatique

L'affaire est vite devenue une affaire d'Etat. Le président serbe Aleksandar Vučić en personne est intervenu, affirmant que son pays se battrait «pour la justice et la vérité». Il s'est également entretenu avec Djokovic. «Je lui ai dit que toute la Serbie était avec lui», a-t-il expliqué dans un communiqué.

Des supporteurs de Djokovic.
Des supporteurs de Djokovic.Image: sda

Plus tôt mercredi, le père de Djokovic a déclaré au média Sputnik Serbia que son fils avait été «retenu en captivité pendant cinq heures» à l'aéroport.

«Pas pour les vaccins»

Depuis des mois, Djokovic laissait planer le doute sur sa participation au premier Grand Chelem de l'année, en raison de l'obligation faite aux joueurs de se vacciner contre le Covid-19 pour entrer en Australie.

Le N.1 mondial s'était exprimé dès avril 2020 contre la vaccination obligatoire, alors envisagée pour permettre la reprise des tournois. «Personnellement, je ne suis pas pour les vaccins. Je n'aimerais pas que quelqu'un m'oblige à me faire vacciner pour voyager», avait-il alors affirmé.

En 10 ans au Conseil fédéral, Berset n'a pas changé de coupe

1 / 13
En 10 ans au Conseil fédéral, Berset n'a pas changé de coupe
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Elle est à court de masque, elle utilise sa robe

Voici comment réserver vos billets pour la Coupe du monde au Qatar
La billetterie pour le Mondial de football au Qatar (du 21 novembre au 18 décembre 2022) s'est ouverte jeudi. Les prix sont abordables, mais il faudra être patient (et chanceux). Mode d'emploi et subtilités.

Elles sont disponibles sur le site de la Fifa. Attention: ce n'est pas parce que vous sollicitez des billets qu'ils vous seront automatiquement délivrés. Comme lors des dernières éditions, un tirage au sort a été mis en place dans le processus d'attribution des places.

L’article