DE | FR
Sion, le 1er avril.
Sion, le 1er avril.twitter

Onze jeunes déférés à la justice pour émeute et violence à Sion

Le 1er avril dernier, des centaines de personnes s'étaient rassemblées dans les rues de la capitale valaisanne, au mépris des mesures sanitaires, et en s'en prenant à la police.
09.04.2021, 09:3509.04.2021, 15:27

Les autorités valaisannes ont annoncé que onze personnes seraient déférées devant la justice, suite a un rassemblement sauvage, à Sion, le 1er avril dernier. Le résumé ici 👇

«Les intéressés sont domiciliés en Valais et sont âgés entre 15 et 24 ans», précise la police, dont certaines arrêtées en flagrant délit. Ces gens, toujours selon les autorités, auraient jeté des objets sur les forces de l’ordre et n'auraient pas obtempéré aux injonctions des forces de l'ordre.

«Ils seront déférés à la Justice pour émeute, voire pour violence ou menace contre les autorités et les fonctionnaires ou pour empêchement d’accomplir un acte officiel, ainsi que pour violation de l’ordonnance Covid-19 situation particulière.»
Police valaisanne

Quant à l'instigateur présumé du rassemblement, il a été identifié et aurait reconnu avoir lancé un défi: se faire tatouer les châteaux de la capitale sur une partie de son corps (les fesses), s’il parvenait à réunir plus de 600 personnes. Il sera également dénoncé au Ministère public. (jah/comm)

Et sinon le 2 avril, c'était le tour de Saint-Gall

1 / 10
Chaude nuit entre police et jeunes à Saint-Gall
source: sda / michel canonica
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Anticommunisme, complotisme: la culture au temps de la guerre froide
Durant les décennies de la guerre froide, l’antagonisme Est-Ouest et la peur du communisme se sont emparés de la société tout entière. Et la culture n’a pas été épargnée, y compris en Suisse.

Entre 1945 et 1989, ces longues décennies de guerre froide, on savait parfaitement d’où venaient les méchants: de l’Est – de l’Union soviétique, de Russie ou de tous ses Etats satellites d’Europe de l’Est, à commencer par la RDA. Une idée développée avec assiduité dans les films et les romans de cette époque, depuis Le Troisième homme, ce grand classique de 1950, à L’Espion qui venait du froid de 1965, sans oublier Octobre Rouge, thriller sous-marin écrit par Tom Clancy en 1984 et adapté à l’écran en 1990.

L’article