Suisse
Vacances

Argent: voici le budget des Suisses pour les vacances cet été

Voici le budget vacances des Suisses cet été

Un nouveau sondage montre comment les vacanciers planifient leurs vacances d'été cette année. En comparaison européenne, les résultats suisses se distinguent à plusieurs égards.
05.07.2024, 09:41
Benjamin Weinmann / ch media
Plus de «Suisse»

Le compte à rebours a commencé: dans quelques jours, les vacances d'été commenceront dans de nombreux cantons. Mais où voyage la Suisse? Combien les ménages dépensent-ils pour leur soif de vacances? Et comment sont planifiées les vacances dans les autres pays européens? La société d'assurance Europ Assistance – une filiale de Generali – s'est penchée sur ces questions avec l'aide de l'institut d'études de marché Ipsos. Dans le cadre de cette étude annuelle, 1000 personnes ont été interrogées dans 21 pays. CH Media et donc watson disposent des résultats en exclusivité.

Il en ressort que seuls 18% des ménages suisses prévoient de passer leurs vacances dans leur chère Helvétie. Aucun autre pays n'a un chiffre si bas, ce qui laisse supposer que les Suisses sont les plus attirés par les destinations lointaines. La Belgique et l'Allemagne suivent avec près de 20%.

A l'autre bout de l'échelle, on trouve l'Espagne: près d'une personne interrogée sur deux déclare rester dans son pays pendant les vacances d'été. Ils sont à peine moins nombreux en France et en Italie.

Le budget des Suisses en vacances: 4000 francs

Le besoin apparent de passer les jours de congé à l'étranger est sans doute aussi lié au pouvoir d'achat. En effet, selon l'enquête, les ménages suisses ont le plus gros budget à disposition pour les vacances d'été, avec environ 4000 francs, c'est-à-dire pour le transport, l'hébergement, les repas et les activités sur place. Au sein de l'Europe, la moyenne se situe autour de 2400 francs.

Et malgré des primes d'assurance maladie plus élevées, des loyers plus chers et souvent l'absence de compensation de l'inflation, le budget suisse indiqué est même supérieur de 600 francs au montant de l'année précédente. Seuls les voyageurs en provenance des Etats-Unis et d'Australie ont un budget de vacances aussi élevé pour les vacances d'été.

Avec un budget si élevé, il est possible de voyager plus loin. En dépit de toutes les discussions sur l'impact climatique des vols, 57% des Suisses indiquent dans l'enquête qu'ils prendront l'avion pour se rendre à leur destination de vacances, car le voyage doit avant tout être confortable et pratique. Pour 40%, c'est la voiture qui est le mode de transport préféré.

L'inflation se fait sentir

Toutefois, les prix des hôtels et des vols ont augmenté en de nombreux endroits cette année – l'inflation se fait sentir. Il est donc possible que l'augmentation du budget soit également liée à la hausse des coûts attendue et pas seulement à la volonté de se faire plaisir. Près de la moitié des personnes interrogées indiquent d'ailleurs vouloir dépenser moins sur place pour compenser les autres augmentations de prix.

Les destinations turques comme Antalya sont devenues particulièrement chères, comme le montre une évaluation de la filiale de voyage de Migros Hotelplan. Les îles Canaries, dont fait notamment partie Ténériffe, et celle de Majorque sont également devenues plus chères. «Tout le monde ne peut plus se le permettre», explique Nicole Pfammatter, cheffe d'Hotelplan Suisse. Ainsi, le prix moyen par passager pour des vacances à Antalya, par exemple, est supérieur de près de 30% au niveau de 2019 et d'environ 8% à celui de l'année précédente.

La majorité voyage en famille

Autre conclusion de l'étude d'Europ Assistance: plus de la moitié des voyageurs suisses choisissent l'hôtel comme hébergement, un quart privilégie la location et 20% prévoient de dormir chez des parents ou des amis. Et avec qui faire la promenade sur la plage ou le tour touristique de la ville? Quatre personnes sur cinq préfèrent passer leurs vacances en famille, environ deux tiers partent à deux avec leur partenaire, et 16% des participants au sondage partent en vacances seuls ou avec des amis.

Il n'y a pas de grandes surprises à la question de la destination préférée: une personne sur quatre cite l'Italie en première position. La France et l'Espagne arrivent en deuxième et troisième position, mais les destinations méridionales risquent d'avoir de plus en plus de mal à s'imposer en raison du réchauffement climatique. Les grandes agences de voyages suisses observent ainsi que de nombreux clients reportent de plus en plus leurs projets de vacances à l'automne, plus frais, et privilégient les destinations du grand nord. Kuoni, par exemple, fait désormais la promotion en ligne de toutes les destinations plus fraîches sous le titre «Cool Summer».

Traduit et adapté de l'allemand par Léa Krejci

Les vacances: attentes vs réalité
1 / 34
Les vacances: attentes vs réalité
partager sur Facebookpartager sur X
Copin comme cochon: les vacances à Mykonos
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
4 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
4
Les Suisses raffolent des seringues amaigrissantes controversées
L'obésité touche statistiquement beaucoup moins de personnes en Suisse qu'aux Etats-Unis. Pourtant, la Suisse a une consommation par habitant plus élevée d'injections amaigrissantes comme le désormais célèbre Wegovy. La principale raison est le coût des produits.

Elles s'appellent Ozempic, Saxenda ou Wegovy et garantissent une perte de poids. Développées à l'origine pour les diabétiques, les injections amaigrissantes sont devenues un succès commercial. Comme elles coupent l'appétit, elles aident aussi à perdre du poids. Elles ont fait du fabricant danois Novo Nordisk une entreprise à succès en Europe.

L’article