International
Etats-Unis

Présidentielle américaine: Biden renonce, voici les candidats

Biden out, voici ceux qui pourraient le remplacer

Le président américain sortant a déclaré qu'il se retirait de la course à la présidentielle américaine. Ces alternatives sont désormais considérées comme les plus grands espoirs des démocrates de battre Donald Trump le 5 novembre. Petit tour d'horizon, alors que Joe Biden soutient à 100% la candidature de sa vice-présidente, Kamala Harris.
21.07.2024, 20:4822.07.2024, 09:05
Plus de «International»

C'est désormais chose faite: Joe Biden se retire de la campagne électorale américaine. Il a annoncé sur X: « Je pense qu'il est préférable pour mon parti et pour les États-Unis que je me retire de ma candidature et que je me concentre sur mes responsabilités en tant que président des États-Unis pour le reste de mon mandat».

Après une mauvaise performance lors du premier duel télévisé et des questions autour de l'état de santé du président américain, des appels à sa démission ont été lancés il y a plusieurs mois déjà. C'est maintenant à la direction du parti de présenter une alternative à Biden et de la confirmer lors de la convention du parti en août. Il existe ces candidats potentiels chez les démocrates.

Gavin Newsom

Quelques minutes après l'annonce de l'abandon de Biden, Gavin Newsom, 56 ans, a publiquement soutenu la candidature de Kamala Harris. Mais tout reste ouvert, jusqu'à la Convention nationale démocrate du mois d'août.

Il est actuellement gouverneur de Californie. Depuis plusieurs mois, on reprochait à cette star des médias de mener une campagne électorale dans l'ombre. Il a notamment fait campagne dans tout le pays, collecté des fonds, rencontré des chefs de gouvernement en exercice et participé à des débats électoraux sans être officiellement candidat.

Gavin Newsom est considéré comme favori.
Image: keystone

Pour beaucoup, Gavin Newsom est le représentant d'une nouvelle génération. Il a prouvé à maintes reprises qu'il savait faire bonne impression, notamment devant la caméra en s'exprimant avec éloquence. Par le passé, il a été un joueur de baseball accompli. Mais il a aussi un rayonnement politique: il a été maire de San Francisco et aime toujours provoquer avec son agenda gauche-vert, qui est seulement légèrement plus modéré que celui de Bernie Sanders.

Par rapport à Biden, il est nettement plus à gauche. Gavin Newsom a déjà porté plainte contre des compagnies pétrolières pour leur rôle dans le réchauffement climatique, il défend le droit à l'interruption de grossesse, une assurance maladie pour tous, le mariage homosexuel et des lois plus strictes sur les armes.

Mais la vie privée de Gavin Newsom pourrait lui être fatale. En 2007, il avait déclaré publiquement avoir eu un problème avec l'alcool. De plus, il souffre de dyslexie, il a des difficultés de lecture. Il n'a jamais terminé un seul roman. De plus, il a déjà été au centre de l'attention pour une liaison avec la femme de son directeur de campagne. Mais malgré ses chances de succès, les experts politiques pensent que Newsom ne se présentera pas avant 2028 et qu'il laissera la place à Kamala Harris pour les quatre prochaines années.

Kamala Harris

La vice-présidente Kamala Harris.
Image: keystone

Kamala Harris, 59 ans, est l'actuelle vice-présidente et serait donc la successeure naturelle de Joe Biden. Sur X, le président a d'ailleurs soutenu à 100% sa candidature, juste après avoir annoncé son retrait de la course, dimanche soir. Pourtant, elle se fait régulièrement remarquer par ses mauvais résultats dans les sondages. Peu de vice-présidents ont été aussi impopulaires qu'elle. Dans une interview avec le Wall Street Journal, Kamala Harris a laissé entendre qu'elle se sentait capable d'assumer cette fonction. «Il n'y a aucun doute à ce sujet», a-t-elle déclaré.

Fille d'un économiste de Stanford et d'une chercheuse d'origine indienne spécialisée dans le cancer du sein, elle était considérée comme l'égérie d'une politique en faveur des femmes, des minorités et des Noirs lorsqu'elle a été nommée vice-présidente. Mais, quatre ans plus tard, son bilan est relativement maigre. Ces derniers mois, elle ne s'est fait remarquer que par sa protestation contre la destitution de deux démocrates noirs dans le Tennessee et par son engagement contre l'interdiction de l'avortement.

La réputation de Kamala Harris a déjà été entachée depuis le début. Six mois plus après son entrée en fonction, des collaborateurs ont démissionné. Très tôt, des informations ont commencé à circuler, décrivant son style de direction comme «mal organisé, manquant de concentration et en colère». Elle est également en mauvaise posture avec Joe Biden depuis qu'il l'a chargée de faire passer une réforme qui devait garantir l'accès aux élections aux minorités dans les Etats conservateurs. Mais Harris s'est plainte de cette tâche et n'a montré qu'un enthousiasme modéré.

Gretchen Whitmer

Gretchen Whitmer a été contestée pour sa politique lors du Covid-19.Gretchen Whitmer
Image: keystone

Gretchen Whitmer, 52 ans, est gouverneure du Michigan depuis 2018 et est considérée une étoile montante du parti démocrate. En 2020, elle était également en lice pour la vice-présidence aux côtés de Joe Biden. Elle a remporté plusieurs succès dans le Michigan, notamment en augmentant la part de l'électorat démocrate au terme de sa première législature, au point que le parti a pris le contrôle de la Chambre des représentants et du Sénat pour la première fois en 40 ans.

Au cours de son mandat, Gretchen Whitmer a fait passer un certain nombre de lois et de réformes dans son Etat, comme un nouveau contrôle des armes à feu et le développement des énergies renouvelables. Elle s'est également engagée en faveur de la gratuité des collèges communautaires. Elle s'est fait connaître au niveau national pendant la pandémie de coronavirus, alors qu'elle était souvent attaquée par les milieux de droite pour ses mesures strictes de confinement.

Elle avait alors blâmé la rhétorique de Trump pour l'hostilité dont elle faisait l'objet. Le tout a dégénéré en un projet d'enlèvement et d'assassinat de deux chefs d'une milice extrémiste. Ceux-ci avaient prévu d'enlever Whitmer en 2020 dans une maison de vacances, mais le FBI a fait échouer l'attentat.

Jay Robert Pritzker

Jay Robert Pritzker a de l'influence au sein de son parti.J.B. Pritzker
Image: keystone

Jay Robert Pritzker, 59 ans, est gouverneur de l'Illinois. La fortune de ce fils d'une famille d'entrepreneurs est estimée à 3,5 milliards de dollars. Il est considéré comme la personne la plus riche des Etats-Unis à exercer une fonction publique. Avec autant de liquidités, il n'est pas étonnant qu'il soit considéré comme influent au sein de son parti. Mais à l'échelle nationale, ce politologue de formation est plutôt peu connu.

Au cours d'une conversation téléphonique du FBI publiée en 2017, Jay Robert Pritzker aurait proposé au gouverneur de l'Illinois de l'époque, qui devait désigner un successeur par intérim, un don de campagne en échange de sa nomination. Mais il n'en a rien été. En 2018, Pritzker a tout de même remporté haut la main l'élection au poste de gouverneur.

Jay Robert Pritzkers mise avant tout sur une extension de l'assurance maladie, un contrôle accru des armes à feu, une réforme du droit pénal pour combattre la surpopulation carcérale et une augmentation du salaire minimum à 15 dollars de l'heure.

(kma)

Joe Biden tombe de son vélo
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Votre commentaire
YouTube Link
0 / 600
1
Séoul intensifie la propagande en réponse aux ballons
En réponse aux ballons de déchets envoyés par Pyongyang, Séoul annonce la reprise des diffusions de propagande via haut-parleur à partir de dimanche après-midi, intensifiant ainsi la "guerre des ballons" entre les deux Corées.

La Corée du Sud va intensifier la diffusion de propagande via haut-parleur à destination du Nord en réponse à l'envoi par Pyongyang de ballons lestés d'ordures à travers la frontière, a déclaré dimanche l'armée sud-coréenne.

L’article