International
Guerre contre l'Ukraine

Berlin autorise Kiev à utiliser des armes allemandes en Russie

Berlin autorise Kiev à utiliser des armes allemandes sur sol russe

Germany Chancellor Olaf Scholz takes part in a panel discussion entitled "Strengthening community - shaping society. Our responsibility for democracy" at the Erfurt Theater as he visits the  ...
Le chancelier allemand Olaf Scholz. Keystone
L'Allemagne permet à l'Ukraine à utiliser ses armes contre des cibles militaires en Russie pour se défendre des attaques de Moscou.
31.05.2024, 12:18
Plus de «International»

L'Allemagne autorise l'Ukraine à utiliser des armes allemandes contre des cibles militaires en Russie pour se défendre des attaques lancées par Moscou notamment dans la région de Kharkiv, a annoncé vendredi le porte-parole du chancelier Olaf Scholz, Steffen Hebestreit:

«L'Ukraine a le droit, garanti par la législation internationale, de se défendre contre ces attaques. Pour ce faire, elle peut également utiliser les armes fournies à cet effet», «y compris celles que nous avons livrées»,

«Ces dernières semaines, la Russie a préparé, coordonné et exécuté des attaques, en particulier dans la région de Kharkiv, à partir de positions situées dans la zone frontalière russe immédiatement adjacente», a-t-il précisé.

👉Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine👈

«Ensemble, nous sommes convaincus que l'Ukraine a le droit, garanti par le droit international, de se défendre contre ces attaques», a ajouté Hebestreit.

Berlin avait peur

L'Allemagne, comme d'autres pays alliés, avait jusqu'ici exclu l'usage des armements qu'elle fournit à Kiev sur le territoire russe, par crainte d'une escalade, avec en filigrane la menace de l'utilisation de l'arme nucléaire par le président russe Vladimir Poutine.

Mais plusieurs pays ont désormais fait évoluer leur position, dont la France et depuis jeudi les Etats-Unis, mettant le chancelier sous pression.

Lors d'une conférence de presse commune en Allemagne avec Emmanuel Macron mardi, il était encore resté évasif, déclarant que l'Ukraine avait le droit de se défendre en vertu du droit international, sans spécifier si cela incluait l'emploi d'armes occidentales sur des sites militaires en Russie.

La fin du pacifisme

Après l'invasion russe en février 2022, l'Allemagne a abandonné sa position traditionnellement pacifiste pour devenir le deuxième fournisseur d'aide militaire à l'Ukraine en valeur absolue, derrière les États-Unis.

Berlin a fourni depuis un large éventail d'armements, allant de l'artillerie aux véhicules de combat blindés.

Jeudi, le ministre de la Défense Boris Pistorius a promis un nouveau paquet d'aide militaire d'une valeur de 500 millions d'euros à l'Ukraine, lors d'une visite surprise à Odessa, ville portuaire du sud de l'Ukraine.

Le chancelier Olaf Scholz a toutefois été critiqué ces derniers mois pour avoir refusé d'autoriser la fourniture de missiles Taurus à longue portée, l'Allemagne disant craindre que ces missiles ne soient utilisés pour atteindre des cibles à l'intérieur de la Russie. (jah/ats)

L'Ukraine a eu la peau du «char tortue» russe
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Famine: voici les endroits les plus critiques du monde
L'ONU vise à enrayer la faim d'ici 2030, mais en 2024, la situation s'aggrave, surtout dans le Sud global. Tour d'horizon.

L'ONU s'est fixé pour objectif d’enrayer la faim dans le monde d'ici 2030. Six ans avant l'échéance, l’organisation en est plus éloignée qu'il y a dix ans: le manque de nourriture reste préoccupant, principalement en raison de la multiplication des conflits armés, des conséquences de la crise climatique qui s'aggrave, des séquelles de la pandémie de Covid et des inégalités qui continuent de s’accroître.

L’article