bien ensoleillé15°
DE | FR
International
Le Milkshake

Bridget Ziegler n'aurait pas dû coucher avec une femme

Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Le Milkshake

Cette républicaine extrémiste n'aurait pas dû coucher avec une femme

Pas forcément parce que son époux participait aux galipettes. Ou qu'il est le grand patron des républicains de Floride. Pas non plus parce qu'il vient d'être accusé de viol par cette même femme. Mais parce que Bridget Ziegler est la militante anti-LGBT la plus puissante des Etats-Unis. Oups, malaise!
05.12.2023, 18:4505.12.2023, 19:11
Suivez-moi
Suivez-moi
Plus de «International»
Le Milkshake... what the hell?!
De la présidentielle 2024 aux déboires judiciaires de Donald Trump, la démocratie américaine a le feu au cul. Pour vous raconter au mieux ces petites et grandes américaneries, Marine et Fred vous serviront régulièrement un bon gros Milkshake bien frais. Un concentré de fast news comme seule l'Amérique sait nous en fourguer.

🌑 Bridget Ziegler a couché avec une femme. So what?

C'est vrai quoi, Bridget a le droit de coucher avec qui elle veut. Un homme ou une femme, dans le lit conjugal ou à l'arrière d'un pick-up, avec ou sans son mari dans les parages. Hélas, elle n'est pas tout à fait la Bridget-tout-le-monde. Pour commencer, son homme n'est autre que le patron du parti républicain de Floride. Et il vient d'être accusé de viol.

En soi, l'affaire est déjà fâcheuse et notamment pour les conservateurs. Alors qu'une enquête est en cours, Ron DeSantis, gouverneur et candidat à la présidence des Etats-Unis, a appelé Christian Ziegler à démissionner parce que «notre mission en 2024 est trop importante». En vain. L'accusé nie formellement avoir contraint cette femme à des relations sexuelles non consenties.

Christian Ziegler, Ron DeSantis et Bridget Ziegler.
Christian Ziegler, Ron DeSantis et Bridget Ziegler.

Si Christian Ziegler n'a pas encore été inculpé, l'affaire est déjà (beaucoup) plus gênante que cela. Durant l'enquête préliminaire, il est apparu que le couple s'est livré à une partie de jambes en l'air... avec la plaignante. En trio et il y a une année. C'est le téléphone portable de l'épouse qui a parlé. Cette femme, dont l'identité n'a pas été révélée, est une amie de longue date des Ziegler. En octobre dernier, elle avait organisé un nouveau rendez-vous coquin, avant de l'annuler en raison de la défection de Bridget à la dernière minute.

Mais, selon son témoignage, Christian est malgré tout venu toquer à sa porte ce soir-là, «alors que je m'apprêtais à sortir le chien».

Bridget à son mari, le lendemain, par SMS:

«Elle dit qu'elle a été violée hier. Elle dit qu'elle n'est pas d'accord avec ce qui s'est passé entre nous»
Image

Si le feuilleton est déjà passablement compliqué, le pedigree de Madame Ziegler injecte une bonne dose de drama dont les républicains se seraient volontiers passés. Car Bridget n'est pas simplement la douce épouse d'un cadre du GOP. Elle est sans doute l'ultra-conservatrice la plus féroce des Etats-Unis, lorsqu'il s'agit de refuser le moindre droit à la communauté gay.

Prenez une bonne respiration, son CV de réac' est long:

  • Bridget Ziegler est la cofondatrice de «Moms for Liberty», une association née il y a deux ans pour «protéger» les petits-blancs-hétéro-américains de la supposée propagande LGBT (entre autres). Un puissant lobby considéré par le Southern Poverty Law Center comme une organisation extrémiste. Lors de la dernière convention, Donald Trump, Ron DeSantis, Nikki Haley, Tim Scott et Vivek Ramaswamy avaient guinché sur la piste de danse.
  • Elle fait partie du conseil d'administration du Central Florida Tourism Oversight District, que le gouverneur Ron DeSantis a mis en place pour punir Disney de ses «dérapages woke».
  • Elle clame haut et fort être à l'origine de la loi «Don't say gay», entrée en vigueur en juillet 2022 et visant à interdire l'évocation de l'orientation sexuelle à l'école primaire.
  • Elle est vice-présidente exécutive du très (très) conservateur Leadership Institute, et directrice nationale de ses programmes en conseils scolaires.
  • Elle fait partie du conseil scolaire du comté de Saratoga, dont elle fut la présidente jusqu'à l'expiration de son mandat... la semaine dernière. Super l'ambiance pour envisager sa réélection.

La question est simple: que vont bien pouvoir penser tous ces puissants organismes ultra-conservateurs des petites escapades lesbiennes de leur proud mom? Si le mari risque d'être pénalement dans la sauce, l'hypocrisie de Madame égratigne méchamment la street créd' des extrémistes du parti.

A la place des patrons de Disney, vengeance oblige, on proposerait fissa un boulot à cette Pinocchio des «valeurs familiales traditionnelles»... maintenant qu'on sait qu'elle batifole du côté progressiste de la force.

***

Le pet du jour

Mardi, l'ancien secrétaire d'Etat sous Obama s'est pris un vent. Vous nous direz, logique, John Kerry s'exprimait dans le cadre de la COP28. Hélas, celui qui a été envoyé par l'administration Biden pour briller sous le soleil de Dubaï ne parlait pas de mistral, mais de centrales électriques au charbon. Mais alors qu'il tentait de vendre une Amérique tournée vers un avenir propre, un petit bruit s'est glissé dans les micros.

Au moment du crime, on voit Becky Anderson, vénérable rédactrice en chef de CNN, effectuer un petit mouvement de tête, la main devant sa bouche. Coupable? Certes, c'est peu, mais suffisant pour que l'internet mondial déporte d'un seul coup son attention sur cette possible fuite intestinale. Le prout a déboulé pile au moment où Kerry accusait ces centrales de «tuer des gens quotidiennement». De là à considérer que la COP28 est un gigantesque pet dans l'eau, il n'y a qu'un bruit.

Et puis, ne dit-on pas que l'avenir est dans le gaz naturel?

***

L'excentrique du jour

George Santos n'est plus un membre de la Chambre des représentants. Lundi, après une bonne année de mensonges et de frasques diverses, le «plus grand mythomane des Etats-Unis» a été viré du Congrès après un vote sans appel. On parle notamment d'usurpation d'identité, de fraude et de malversation financière et, pour faire court: il a inventé la plupart des lignes de son CV. On vous en parlait ici.

Image

Alors qu'il annonçait vouloir écrire un livre et participer un jour à «Danse avec les stars», c'est sur Cameo qu'il vient d'entamer sa reconversion. Cameo? Un site sur lequel les personnes célèbres (mais souvent has-been) peuvent vendre des vidéos personnalisées à prix d'or.

Se présentant comme une «ancienne icône du Congrès» (on n'est jamais mieux servi que par soi-même), il a commencé par évoquer l'injustice de son éviction, pour très vite se concentrer sur ce qu'il adore: la mode, les produits de beauté et le luxe. Précisément ce qu'on l'accuse de s'être payé avec l'argent de ses donateurs. (Sacré George.)

Laissons-lui un certain second degré:

«Vous devez vous faire plaisir! Cela peut aller du Botox à un petit voyage chez Hermès ou même du maquillage chez Sephora. Ou alors abonnement à OnlyFans?»
Voir la vidéo ici.

Alors qu'une vidéo personnalisée du républicain se montait à 200 dollars lundi, le prix a dégringolé «à mesure que l'on se moquait de lui sur les réseaux sociaux», raconte Axios. Heureusement pour George, la sénatrice démocrate de l'Etat du Nebraska, Megan Hunt, a eu le temps de recevoir ce «cadeau» d'une amie, où l'homme de 35 ans explique que «the haters gonna hate». D'accord.

«C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui», disait l'autre.

Voilà, c'est tout pour le Milkshake. Et god bless l'année 2024 pour Joe Biden!

Mardi, dans plusieurs importants swing States, des musulmans ont lancé des manifestations pour «abandonner Biden», à cause de son soutien indéfectible à Israël. De quoi lui donner de belles sueurs fro ...
Mardi, dans plusieurs importants swing States, des musulmans ont lancé des manifestations pour «abandonner Biden», à cause de son soutien indéfectible à Israël. De quoi lui donner de belles sueurs froides, à quelques jours de l'année de l'élection présidentielle.
Ça ressemble à quoi un mariage à 59 millions?
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici la tactique cruelle utilisée par la Russie pour conquérir Avdiivka
Les troupes russes ont mené une offensive à Avdiivka qui leur coûte beaucoup d'hommes et de matériel. Une nouvelle tactique très offensive qui ne peut pas durer.

Des blogueurs militaires occidentaux, mais aussi russes, ainsi que le ministère ukrainien de la Défense font état d'une nouvelle tactique de combat russe qui aurait largement contribué à ce que les agresseurs parviennent à s'emparer de la ville d'Avdiivka. Comme pour Bakhmout, la Russie a montré peu d'estime pour ses propres soldats.

L’article