International
Poutine

Voici Alexeï Dioumine, le potentiel successeur de Poutine

Cet homme est pressenti pour succéder à Poutine

Depuis le remaniement à la tête de l'armée russe, les rumeurs vont bon train à propos d'un éventuel successeur à Vladimir Poutine. L'héritier du trône pourrait être un visage jusqu'ici resté dans l'ombre.
18.05.2024, 07:03
Christoph Cöln / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

L'anecdote est tout simplement trop belle pour être vraie. Alexeï Dioumine l'a tout de même racontée en 2016. Cet homme politique russe influent a expliqué au journal Kommersant comment il avait affronté un animal sauvage et ainsi sauvé la vie du président. La scène se serait déroulée dans les montagnes, «dans un endroit très éloigné de la civilisation», de l'aveu du principal intéressé.

L'homme de 51 ans était alors chef du service de sécurité présidentiel, qui rassemble les gardes du corps les plus hauts placés de Poutine. Alexeï Dioumine a profité de l'éviction de Sergueï Choïgou du poste de ministre de la Défense pour devenir le conseiller personnel du président. Il intègre ainsi le cercle des oligarques les plus proches du dirigeant russe.

De nombreux experts estiment qu'avec cette promotion, Poutine prépare le terrain d'un potentiel successeur. L'ancien insider du Kremlin, Sergei Markov partage cette analyse:

«Dioumine est désormais conseiller présidentiel. Ce poste est un vivier de talents. Beaucoup pensent qu'il pourrait remplacer Poutine»

Un chargeur entier vidé

Pour comprendre cette ascension, il faut sans doute revenir au jour où Alexeï Dioumine dit avoir sauvé la vie de Poutine. Un ours aurait tenté de pénétrer dans la maison de montagne où le président russe séjournait. Pas un loup, pas un chacal, mais bien un ours, l'emblème de la Russie. Dioumine, fidèle vassal et protecteur de son maître, n'a pas hésité à agir:

«Je me dirige donc vers la porte vitrée et je vois qu'il y a un ours assez grand dehors. (...) J'étais bien sûr armé. Le président était à l'étage... L'ours et moi nous sommes regardés dans les yeux, il a un peu reculé, j'ai ouvert la porte et...»
Alexeï Dioumine

Le garde du corps de Poutine n'a pas simplement claqué la porte au nez du plantigrade: il a vidé le chargeur de son arme devant ses pattes pour l'effrayer.

«L'ours s'est montré très raisonnable. Il a compris que nous venions de l'épargner, il s'est retourné et est parti. Le matin, j'ai fait mon rapport au président et il m'a dit que c'était une très bonne chose que je n'aie pas visé l'ours»
Alexeï Dioumine

Une place à la table du monarque

Comme dans toute saga héroïque qui se respecte, Dioumine a obtenu une place à la table du roi. Un mois et demi après l'incident, il passa de chef de la sécurité du président à gouverneur de Toula - et devint ainsi l'un des politiciens locaux les plus influents de la Fédération. Car Toula est un pôle de l'industrie de l'armement russe et une région d'une importance économique exceptionnelle.

La ville de Tula en Russie
Important centre industriel spécialisé dans la métallurgie et la fabrication d'armes, Tula est un ville de 450 000 habitants.Image: imago-images

A l'époque, Dioumine est déjà une figure de son pays: un «héros de la Fédération de Russie» (plus haut titre honorifique de Russie). Le titre lui a été décerné par le président en personne en 2014. À l'époque, Dioumine commandait les forces spéciales (SSO), une unité spécialisée dans les opérations secrètes à l'étranger.

Dans le cadre de cette fonction, il aurait joué un rôle important dans le conflit ukrainien. Non seulement les unités du SSO auraient largement contribué à l'occupation de la Crimée en 2014, mais le haut fonctionnaire aurait également organisé la fuite du président ukrainien pro-Kremlin Viktor Ianoukovitch vers la Russie, selon le Kommersant.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Alexeï Dioumine joue également un rôle central au ministère de la Défense. Il officie à plusieurs postes sous des figures éminentes comme Viktor Guerassimov ou Evgueni Mourov. Lui-même a le plus souvent le rôle de suppléant, il reste de préférence en retrait, sa voix compte, mais il parle peu. Poutine apprécie beaucoup cela, lui qui honore plus que tout la discrétion.

Des points communs avec Poutine

Comme Poutine, Dioumine a commencé sa carrière dans les services secrets. Alors que le premier a été formé au KGB, le second est entré au Service fédéral de sécurité de Russie (FSO) à l'âge de 23 ans. C'était en 1995. Le jour où Vladimir Poutine, encore largement inconnu à l'époque, a été nommé premier ministre par Boris Eltsine, Dioumine est passé de son poste d'officier de communication dans l'administration à celui de membre de la garde présidentielle.

Dioumine et Poutine
L'homme qui murmure à l'oreille de Poutine? Alexeï Dioumine.

Depuis ce 9 août 1999, les liens politiques entre les deux hommes se sont visiblement resserrés, en grande partie à l'insu du public. Leur passion commune pour le hockey sur glace est connue, ils patineraient même parfois ensemble. Le reste du temps, Dioumine est toujours là où son supérieur a besoin de lui, pour le protéger des ours comme des fauteurs de troubles politiques tels qu'Evgueni Prigojine.

Le successeur potentiel aurait eu de bonnes relations avec le défunt chef de Wagner, le considérant comme un «patriote droit». C'est également lui qui aurait mené les négociations avec Prigojine après que les mercenaires de Wagner ont lancé leur mutinerie contre le Kremlin en juin 2023. Ce n'est que lorsque l'ancien gouverneur de Toula est intervenu que le chef de la milice aurait rappelé ses hommes en route pour Moscou.

Entretien décisif

Les sanctions dont il a fait l'objet en 2018 de la part des Etats-Unis et en 2023 de la part du Royaume-Uni confirment la place clé de Dioumine au sein du régime du Kremlin. Le Trésor américain explique notamment que l'homme politique est largement impliqué dans:

«- l'occupation continue de la Crimée,
- la violente agitation dans l'est de l'Ukraine,
- le soutien au régime syrien de Bachar al-Assad avec des équipements et des armes pour bombarder la population,
- l'infiltration des sociétés occidentales par des cyberactivités»

La chaîne Telegram Rybar, fidèle au gouvernement, a commenté la nomination de Dioumine comme conseiller personnel du président:

«Le statut spécial de ce personnage en a surpris certains»

«Tout comme le fait qu'il sera responsable d'un complexe militaro-industriel et deviendra ainsi de facto l'organe de contrôle de Poutine».

L'homme qui, jusqu'à présent, aimait agir dans l'ombre, apparaît désormais un peu plus sur le devant de la scène. Il sera intéressant de voir ce que fera ce mystérieux stratège, quelle sera bientôt son influence au Kremlin et s'il parviendra à nouveau à dompter l'ours russe.

Adaptation française: Valentine Zenker

Vladimir Poutine dans tous ses états
1 / 10
Vladimir Poutine dans tous ses états
Poutine en mode chasseur, 2010.
source: ap ria novosti russian governmen / dmitry astakhov
partager sur Facebookpartager sur X
ChatGPT: Quand la réalité dépasse la fiction
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Macron et Sunak risquent un bain de sang politique
A l'approche des élections en France et au Royaume-Uni, les perspectives sont sombres pour les partis au pouvoir. Leurs chefs sont menacés de disparition politique ou de terminer leur carrière en tant que «canard boiteux».

Emmanuel Macron et Rishi Sunak partagent bien des points communs. Ils ont presque le même âge (le Français a 46 ans, le Britannique 44) et sont fils de médecins. Ils ont reçu une éducation prestigieuse et ont travaillé comme banquiers d'affaires et gestionnaires de fonds spéculatifs avant de se lancer dans la politique. Ils ont atteint la plus haute marche à l'échelle de leur pays.

L’article