DE | FR

Voici les armes dont l'Ukraine a besoin pour gagner la guerre

Volodymyr Zelensky demande presque chaque jour de nouvelles armes pour défendre son pays. Les Ukrainiens se sont déjà très bien battus avec les équipements dont ils disposent, mais cela ne va pas suffire, selon deux experts militaires.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
14.04.2022, 05:57
Bruno Knellwolf / ch media

La grande offensive est imminente. C'est pourquoi les appels à renforcer les livraisons d'armes en provenance de l'Ouest se multiplient. Mais malgré leur infériorité en termes d'armement, les Ukrainiens se sont bien battus jusqu'à présent. Notamment grâce à un bouclier défensif constitué de drones turcs. «L'Ukraine a utilisé le système turc Bayraktar TB2 de manière efficace et créative, y compris contre les chars russes», explique Alexander Bollfrass du Center for Security Studies (CSS) de l'EPFZ.

Ce drone turc, appelé Bayraktar TB2, est utilisé avec succès par l'armée ukrainienne.
Ce drone turc, appelé Bayraktar TB2, est utilisé avec succès par l'armée ukrainienne.image: keystone

Mais au-delà de ces drones, de nombreux autres facteurs ont permis de stopper l'invasion éclair de la Russie, poursuit Bollfrass: «Les armes antichars basées au sol, comme les Javelin fournis par les Etats-Unis et les NLAW provenant de Grande-Bretagne, ont été très efficaces contre une avancée russe mal organisée».

Ainsi, durant les premières semaines de la guerre, la défense a été possible principalement grâce aux armes antichars et antiaériennes portables fournies par l'Occident. Jusqu'au début du mois de mars, quelque 17 000 armes de ce type ont été livrées, auxquelles se sont ajoutés des milliers d'autres depuis.

Mais pour Alexander Bollfrass, cela ne va pas suffire:

«L'Ukraine a besoin de systèmes de défense aérienne pour avoir une chance de se défendre contre les attaques de missiles.»

Problème: «la plupart des systèmes modernes de défense aérienne nécessitent une formation approfondie». Or, les soldats ukrainiens ne l'ont pas. Et un entraînement sur le territoire de l'Otan serait politiquement très délicat, explique Niklas Masuhr, également du CSS.

Alexander Bollfrass du Center for Security Studies (CSS) de l'EPFZ.
Alexander Bollfrass du Center for Security Studies (CSS) de l'EPFZ.Bild: ZVG

Des armes faciles à utiliser

L'utilisation d'équipements de défense soviétiques, plus faciles à utiliser, pourrait être une solution. «La Slovaquie, la Bulgarie et la Grèce disposent de systèmes S-300 de conception soviétique, que les Ukrainiens connaissent bien», explique Bollfrass. En effet, Kiev possède de tels systèmes dans son arsenal.

Un S-300, photographié en 2001.
Un S-300, photographié en 2001.Image: AP

Vendredi, le gouvernement slovaque a déclaré avoir livré des batteries S-300 à l'Ukraine. En compensation, des systèmes Patriot allemands et néerlandais ont été transférés en Slovaquie pour protéger l'espace aérien de ce pays.

En ce qui concerne les systèmes d'armes nécessaires à l'Ukraine, il y a plusieurs critères, explique Niklas Masuhr. «Pour l'Ukraine, ce qui est déterminant, c'est surtout la rapidité avec laquelle ces systèmes peuvent être livrés et déployés. C'est pourquoi, jusqu'à présent, ce sont surtout des armes "faciles" à utiliser qui ont été livrées, ainsi que des systèmes déjà présents dans l'inventaire ukrainien». A l'avenir, il sera important de disposer d'armements qui augmentent la portée effective des troupes ukrainiennes.

«Le drone américain Switchblade, dont la livraison a déjà été annoncée, est un bon exemple. Cette bombe volante contrôlée par le sol est particulièrement efficace.»
Niklas Masuhr

Les systèmes de défense aérienne et de drones restent toujours importants, selon Masuhr. «On ne sait pas encore quelle sera l'efficacité de la nouvelle offensive russe, c'est-à-dire quelle sera la capacité d'apprentissage des troupes», poursuit l'expert. «Mais il est raisonnable de supposer qu'elles se battront mieux qu'avant

L'Ukraine aura toujours besoin d'équipement d'infanterie, c'est-à-dire d'armes, de munitions, d'appareils de vision nocturne, de moyens de communication et de véhicules blindés. Mais pour Niklas Masuhr, la question de savoir dans quelle mesure l'Otan et l'Europe sont prêtes à relever le niveau est une question politique.

Missiles à grande vitesse

La Grande-Bretagne a déjà livré des missiles à grande vitesse Starstreak, qui permettent de repousser les cibles aériennes.

Les projectiles peuvent être guidés par un rayon laser, ce qui est plus efficace que les systèmes traditionnels, qui utilisent un viseur infrarouge que les Russes peuvent dévier par des manœuvres de tromperie. Il est probable que les soldats ukrainiens aient été formés à ces armes Starstreak dans un pays voisin d'Europe de l'Est.

Pour libérer les villes encerclées, le président ukrainien Volodymyr Zelensky demande pourtant davantage de chars, de véhicules blindés et d'avions de combat. Mais les chars et surtout les avions sont plus difficiles à faire entrer dans le pays que des bazookas. Comme les avions de combat devraient voler dans l'espace aérien ukrainien, les Russes pourraient considérer cela comme un acte de guerre.

L'espoir vient des Etats-Unis, qui ont fait miroiter à l'Ukraine des missiles anti-navires. Ces missiles tirés depuis la terre pourraient s'attaquer au ravitaillement russe en mer. Il s'agit probablement des modèles américains Harpoon, d'une portée de 130 kilomètres, détenus par la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la Pologne.

Les images glaçantes de Marioupol vue du ciel

Plus d'articles sur les armes employées en Ukraine

Le char high-tech de Poutine a été détruit en Ukraine

Link zum Artikel

Les tanks T-72 de Poutine ont un point faible et l'Ukraine le sait

Link zum Artikel

Ce que l'on sait du missile Kinjal, nouvelle super-arme de Poutine

Link zum Artikel

Zelensky voulait des armes modernes et offensives, voici ce qu'il a obtenu

Link zum Artikel

Pourquoi le super char T-14 Armata de Poutine ne roule que lors des défilés

Link zum Artikel

Le «Pinocchio» de Poutine: Voilà pourquoi cette arme répand la peur et la terreur

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le vaccin Pfizer efficace pour les moins de 5 ans avec trois doses
Le laboratoire pharmaceutique a annoncé que les enfants de moins de cinq ans sont parfaitement immunisés grâce à l'injection de trois doses.

Le vaccin anti-Covid de l'alliance Pfizer-Biontech est sûr et efficace pour les enfants âgés de six mois à cinq ans avec l'injection de trois doses, ont indiqué lundi les deux entreprises dans un communiqué.

L’article