Société
princesse kate

Comment le cancer de Kate bouscule la famille royale

Un rapprochement entre Kate et Charles, des conseils de Camilla, une main tendue d'Harry... L'annonce du diagnostic vient naturellement de chambouler les dynamiques chez les Windsor.
Un rapprochement entre Kate et Charles, des conseils de Camilla, une main tendue d'Harry... L'annonce du diagnostic vient naturellement de chambouler les dynamiques chez les Windsor.watson/getty

Comment le cancer de Kate bouscule la famille royale

L'annonce de la maladie de la princesse de Galles impactera forcément les relations avec les membres de sa royale famille. Si le diagnostic de cancer la rapproche plus que jamais de son beau-père, Charles III, il pourrait également contribuer à amorcer un dégel de l'autre côté de l'Atlantique.
25.03.2024, 16:5926.03.2024, 09:38
Suivez-moi
Plus de «Société»

Au milieu du torrent de réactions et de messages de soutien suscités par l'annonce du diagnostic de Kate, vendredi dernier, quelques mots ont revêtu une signification toute particulière. Ceux de son beau-père, le roi Charles. L'un des premiers et des plus intimement concernés par la nouvelle. Quelques minutes après la publication de la vidéo, le communiqué du roi est tombé. Bref, personnel, touchant.

«Sa Majesté est si fière de Catherine pour le courage dont elle a fait preuve en s'exprimant comme elle l'a fait. Après leur séjour à l'hôpital ensemble, Sa Majesté est restée en contact le plus étroit avec sa belle-fille bien-aimée»

C'est peu dire que le destin du monarque et de la princesse a été intrinsèquement lié au cours des derniers mois. Tous deux sont passés par une hospitalisation, une opération, une convalescence, des tests postopératoires et, enfin, le couperet. Le diagnostic de cancer. A seulement quelques semaines d'intervalle.

Un renforcement des liens avec Charles et Camilla

Il n'a pas fallu attendre cette maladie pour que Charles et sa belle-fille s'entendent comme larrons en foire. Les initiés assurent que le roi a toujours eu un «faible» pour sa belle-fille, avec qui il entretient «une relation étroite, chaleureuse et unique», comme le décrit une source royale de haut rang au London Times.

«On pourrait dire que le roi la traite comme la fille qu'il n'a jamais eue»
Une source proche de la famille, au Daily Telegraph.

Début janvier déjà, alors que le roi et la princesse sont tous deux hospitalisés au sein de la très prestigieuse et très select London Clinic, lui pour une hypertrophie de la prostate et elle pour une opération à l'abdomen, le roi traverse à plusieurs reprises les couloirs pour aller faire «hello hello» à sa chère voisine. Sacrée vision que celle de Sa Majesté errant en robe de chambre à travers la zone bouclée et hautement sécurisée, pour aller bavarder avec sa belle-fille et échanger sur leurs diagnostics médicaux, à l'abri des regards curieux. «Je pense que c'était sympa pour eux», sourit une source du Telegraph.

Depuis, Charles, tout comme Kate, a reçu la confirmation que leurs problèmes de santé étaient plus graves qu’on ne le craignait. Et leur lien déjà «spécial» s'est retrouvé «cimenté» par cette malheureuse coïncidence.

LONDON, UNITED KINGDOM - SEPTEMBER 28: (EMBARGOED FOR PUBLICATION IN UK NEWSPAPERS UNTIL 24 HOURS AFTER CREATE DATE AND TIME) Prince Charles, Prince of Wales kisses Catherine, Duchess of Cambridge as  ...
Sur les photos du roi et de la princesse, cette relation particulière se résume bien par ces moments fascinants où Kate salue d’abord Charles avec un baiser, puis avec une révérence. Family first.Getty Images Europe

Leur proximité explique aussi pourquoi Kate a été inspirée par la gestion médiatique de Charles de sa maladie. Une sorte de «semi-transparence» inédite pour la famille royale, même si, dans les deux cas, on ne connait ni le grade ni la nature du cancer. Selon un initié, la décision de Kate d'enregistrer une vidéo pour informer le public de son traitement s'est retrouvée renforcée après l'annonce du souverain, quelques semaines plus tôt.

D'ailleurs, jeudi dernier, veille de la publication de cette vidéo, Kate et Charles se sont entretenus en tête-à-tête au château de Windsor au cours d'un déjeuner. Une réunion «très inhabituelle», qualifie une source du Daily Mail et dont le roi, qui avait déjà été informé du cancer de Kate, serait ressorti «très ému». Evidemment, motus et bouche cousue quant au contenu des échanges («Eux seuls savent de quoi ils ont parlé», balaie l'initié). Le tabloïd se permet cependant de spéculer que la princesse de Galles tenait à parler au souverain de son combat et de la manière dont il s'en sort.

Autre conséquence de cette maladie? Un resserrement inattendu des liens avec la reine Camilla. Si la relation entre William et sa belle-mère s'est parfois révélée tendue ces dernières années, Kate échangerait désormais régulièrement avec elle par téléphone. «Camilla est aussi stoïque qu'indulgente», a déclaré en exclusivité au Mirror l'experte royale, Ingrid Seward. «La maladie de Kate l'a rapprochée de William qui autrefois ne l'aimait pas beaucoup.»

«Sa gaieté et son approche ouverte des gens et des événements sont exactement ce dont la monarchie a besoin en ce moment. William peut le voir et il doit lui en être très reconnaissant»
Ingrid Seward, au Mirror.

Après tout, par la force des choses, la reine consort de 76 ans est devenue une spécialiste des tempêtes médiatiques et de ce qu'elles impliquent pour la sphère familiale. Lorsqu'elle naviguait en plein «Camilla Gate», au début des années 90, ses propres enfants se trouvaient au début de l'âge adulte.

Un rabibochage avec les Sussex?

Le rapprochement entre les clans a eu également pour effet d'exposer un autre fossé, bien plus profond s'il en est. L'océan et les milliers de kilomètres qui séparent Harry et Meghan du reste du clan britannique. Le couple n'a, pourtant, pas fait preuve de mauvaise volonté. Bien qu'il soit entendu que le diagnostic de cancer de Kate n'a pas été partagé à l'avance avec les Sussex - Harry aurait appris la nouvelle à la télévision en même temps que le grand public -, ils n'ont pas hésité à réagir rapidement vendredi, avec un communiqué public.

LONDON, ENGLAND - APRIL 21: The Duke and Duchess of Cambridge and Prince Harry are spearheading a new campaign called Heads Together in partnership with inspiring charities, which aims to change the n ...
Kate pourrait servir de médiatrice pour unifier les deux frangins. Getty Images Europe

Des sources proches des Sussex allèguent le duc et la duchesse ont également contacté Kate et William en privé. Une main tendue et un rameau d'olivier pour le moins significatif, après des mois sans le moindre contact entre les anciens «Fab four» - du surnom des deux couples princiers.

C'est peu dire que le prince Harry a multiplié les démonstrations de bonne volonté. Appels téléphoniques, FaceTime - et même une brève entrevue de 30 minutes à Clarence House, le mois dernier, obtenue au prix d'un vol de 12 heures depuis Los Angeles. Cette fois-ci, le duc de Sussex devrait ménager son empreinte carbone. Il ne sautera pas dans un avion pour sauter au chevet de sa belle-sœur, mais plusieurs médias britanniques nourrissent l'espoir d'une rencontre à l'occasion de son prochain passage planifié au Royaume-Uni, en mai prochain, pour les Jeux Invictus. «Si cela se produit, ce sera une très brève réunion soigneusement chorégraphiée et organisée pour durer peu de temps, afin que les frères puissent éviter toute conversation difficile», prédit l'expert royal et auteur Tom Quinn au Mirror.

Toutefois, évitons de monter sur nos grands chevaux. Un tel dégel nécessiterait de la volonté des deux côtés - et pour l'instant, des sources proches des Gallois suggèrent que les portes sont loin d'être ouvertes du côté de Kate et William.

Le couple a non seulement d'autres chats bien plus importants à fouetter que le «cas Harry», mais William nourrit en outre une rancune particulièrement tenace à l'égard de son frère exilé.

«L'idée que William et Kate laisseront un jour Harry revenir dans leur vie, ou lui confier à nouveau des informations personnelles, relève du fantasme le plus total. Il n'est tout simplement pas possible d'exagérer à quel point leur relation est mauvaise et endommagée, et à quel point William en veut à Harry de l'avoir trahi»
Un vieil ami d'école de William et Harry, resté fidèle à William, au Daily Beast, en février dernier.

Après la série Netflix, les interviews tapageuses, les mémoires explosives de son frère, on en passe et des meilleurs, l'héritier du trône semble peu prompt au pardon. La révélation du nom des «racistes royaux», divulguée dans une traduction néerlandaise du livre d'Omid Scobie, l'an dernier, a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

En fait, la meilleure chance de Harry de se réconcilier avec son frère pourrait résider en Kate. Cette «grande sœur qu'il n'a jamais eue» et qui n'a pas hésité à jouer les médiatrices par le passé. Quelques semaines seulement après l'interview d'Harry et Meghan chez Oprah Winfrey, c'est elle qui tenté d'apaiser les relations lors des funérailles du prince Philip. Quant à savoir si sa maladie pourrait lui inspirer d'autres ambitions pacificatrices... Seuls l'avenir et la princesse de Galles nous le diront.

Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
Le mariage, en 2011.
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce fitness interdit aux femmes âgées fait scandale
En Corée du Sud, une salle de fitness n'autorise que les «femmes cultivées et élégantes». Cette interdiction qui fait polémique cache en vérité un problème plus large.

A Incheon, troisième ville de la Corée du Sud, une salle de gym fait polémique depuis quelques jours. Elle interdit l'accès aux femmes d'âge mûr et aux célibataires.

L’article