Société
Réseaux sociaux

Comment filtrer la haine sur Internet? Une experte nous guide

La violence est omniprésente sur les réseaux sociaux, comme la désinformation.
La violence est omniprésente sur les réseaux sociaux, comme la désinformation. Image: imago/watson

Comment filtrer la haine sur Internet? Une experte nous guide

Comment filtrer les contenus violents et la désinformation sur Internet pour éviter les contenus violents et la désinformation. Voici la méthode.
18.11.2023, 11:4218.11.2023, 17:26
Megan Knight / the conversation
Plus de «Société»
Un article de The Conversation
The Conversation

Les plateformes de médias sociaux sont une importante source d'information et de divertissement. Elles nous permettent également de rester en contact avec nos amis et notre famille. Mais les réseaux sociaux peuvent aussi devenir - et sont souvent devenus - un environnement toxique où se propagent la désinformation, la haine et les conflits.

La plupart des gens ne peuvent pas ou ne veulent pas se passer des réseaux sociaux. Les mesures prises par les tribunaux et les organismes publics pour les réguler ou les contrôler sont en train de rattraper lentement leur retard, mais sont jusqu'à présent infructueuses. Et les entreprises de médias sociaux ont l'habitude de donner la priorité à l'interaction au détriment du bien-être social.

Les utilisateurs se retrouvent face à un dilemme:

Comment tirer profit des réseaux sociaux sans s'exposer à des contenus qui génèrent du stress, nuisibles ou illégaux?

Cette question se pose avec encore plus d'acuité en période de tensions et de conflits mondiaux. Le conflit en Ukraine et maintenant la guerre de Gaza ont augmenté le risque de voir des images horribles et nuisibles sur son fil d'actualité.

Cet article, basé sur mes recherches sur l'actualité dans les médias sociaux, est un guide de sélection et d'édition de vos flux de médias sociaux afin de vous assurer que le contenu que vous voyez est adapté à vos besoins et n'est pas offensant ou dérangeant.

Il est organisé selon les catégories de médias sociaux les plus grands. Je ne couvre pas les nouveaux services tels que Threads, Mastodon, Post et Bluesky, bien que les principes leur soient généralement applicables. Je me suis focalisée sur l'utilisation de ces applications sur un téléphone portable, car c'est ce que font la majorité des utilisateurs, plutôt que de les utiliser sur un navigateur web. Je me concentre principalement sur le contenu vidéo.

Les réseaux sociaux peuvent être un outil puissant d'information et d'apprentissage, mais ils sont imparfaits. Quelle que soit l'approche que vous adoptez pour gérer vos flux, restez prudents et sceptiques. Soyez attentifs aux mises à jour des politiques et des accords d'utilisation et réfléchissez bien aux personnes auxquelles vous faites confiance et que vous suivez.

Est-ce votre choix ou le leur?

De nombreux réseaux sociaux proposent un flux sélectionné de manière algorithmique comme premier point de contact. Les détails des algorithmes ne sont pas connus du public et les entreprises les affinent constamment. Le flux est en grande partie basé sur votre localisation et sur les sujets et les personnes pour lesquels vous avez manifesté un intérêt précédemment (que vous ayez suivi ou simplement regardé ou interagi avec le contenu). Il peut également inclure d'autres informations telles que votre âge et votre sexe, que vous avez peut-être déjà communiquées au service.

Les organisations et les particuliers investissent de l'argent et du temps pour s'assurer que leur contenu soit vu. Les annonceurs paieront également pour que leur contenu soit montré aux clients qui répondent à leurs critères. Il est également important de se rappeler que les contenus payants ne sont pas seulement des biens et des services à vendre, mais qu'ils peuvent aussi avoir un objectif politique ou social, souvent caché.

C'est la base des fake news et de la désinformation

Voici quelques outils pour gérer vos fils d'actualité sur les réseaux sociaux

Soyez prudents dans le choix de vos abonnements

Sur tous les réseaux, à l'exception de TikTok, la clé consiste à sélectionner avec soin les personnes que vous suivez.

Si vous voyez des contenus que vous ne souhaitez pas voir, vous pouvez vous désabonner, les bloquer ou les masquer.

La manière la plus simple de nettoyer votre fil d'actualité Facebook est «défriender» (cesser d'être l'ami de quelqu'un sur le réseau social). Une autre option est de ne plus suivre quelqu'un: vous restez amis, la personne concernée peut voir votre contenu et s'y intéresser, mais ses publications n'apparaîtront pas dans votre fil d'actualité, à moins qu'elle ne vous mentionne ou que vous ne la recherchiez.

Vous pouvez également «faire une pause» avec quelqu'un, ce qui constitue une sorte de blocage temporaire. Le blocage est l'option la plus extrême. Il supprime la personne et tout son contenu, et cache tout le vôtre.

Instagram propose des options similaires pour supprimer un utilisateur et le masquer (à l'instar de l'option «prendre une pause» de Facebook).

TikTok n'offre aux utilisateurs que des options limitées pour filtrer ou organiser leur fil d'actualité. La page «Abonnements» n'affiche que les créateurs que vous suivez (et les publicités). Elle n'est pas et ne peut pas être définie comme l'affichage par défaut.

La page «Pour vous» est entièrement pilotée par des algorithmes. Cliquer sur un créateur vous permet uniquement de le suivre, et non de le masquer ou de le bloquer. Vous pouvez toutefois bloquer des utilisateurs spécifiques. Cliquez sur leur profil, puis sur l'icône de partage. Les options «Signaler» et «Bloquer» se trouvent sous les différentes options de partage. Le blocage supprime le contenu de l'utilisateur, mais pas le contenu des autres utilisateurs qui le présentent.

Explorez vos paramètres

De nombreuses plateformes proposent des options permettant de limiter les contenus violents ou graphiques. Sur Facebook, ces options se trouvent dans le menu Paramètres. De là, cliquez sur «Fil d'actualité», puis sur «Réduire». Vous ne pouvez pas supprimer ce contenu, mais vous pouvez le déplacer vers le bas de votre fil d'actualité.

Sur TikTok, un appui long sur l'écran fait apparaître le panneau des options. De là, vous pouvez signaler une vidéo; il y a aussi une option «pas intéressé» pour supprimer cette vidéo et d'autres avec des hashtags similaires de votre fil d'actualité. Si vous cliquez sur «détails» pour voir quels hashtags seront filtrés, vous pouvez en sélectionner certains à bloquer. Toutefois, la fiabilité de cette option n'est pas évidente: les hashtags changent au fil du temps. Un certain nombre de hashtags ne peuvent apparemment pas être filtrés, mais on ne sait pas exactement de quoi il s'agit ni pourquoi ils ne peuvent pas l'être.

L'option «Préférences de contenu» sous «Paramètres» vous permet de filtrer les mots-clés vidéo. Cela permet de les supprimer de votre page «Pour vous», de votre page «Abonnements», ou des deux.

Vous pouvez également mettre TikTok en «mode restreint». Cela limite l'accès aux «contenus inappropriés» - une description opaque.

Attention aux utilisateurs

Il ne s'agit pas d'un guide parfait, car les médias sociaux ne sont pas conçus pour être contrôlés par l'utilisateur. Ces entreprises sont basées sur l'engagement des utilisateurs: plus vous passez de temps sur leur application, plus elles gagnent de l'argent. Elles ne s'intéressent pas particulièrement à l'utilité ou à l'exactitude du contenu.

Cet article a été publié initialement sur The Conversation. Watson a changé le titre et les sous-titres. Cliquez ici pour lire l'article original

Elle déclare la guerre aux pickpockets sur TikTok
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette célèbre cascade chinoise cache un secret
Un randonneur a fait une découverte surprenante. Il a révélé au monde entier qu’une cascade chinoise réputée pour être la plus haute d’Asie n’était, en fait, qu’une illusion. La cascade du Mont Yuntai s’avère avoir un petit secret de… plomberie.

Il aura fallu qu’un randonneur et son drone passent par là pour révéler au monde qu’un gros tuyau alimente la chute d’eau du Mont Yuntai dans la province du Henan, au centre de la Chine. La vidéo, postée le 3 juin sur les réseaux sociaux, montre la supercherie et est rapidement devenue virale. Les internautes vacillent entre amusement et indignation. Certains estiment que cette installation altère la magie du site, d'autres pensent qu'il est acceptable de tout faire pour préserver la beauté du lieu.

L’article