DE | FR
Le buteur a officialisé sa prolongation avant la rencontre face à Metz, au côté de son président.
Le buteur a officialisé sa prolongation avant la rencontre face à Metz, au côté de son président.

Kylian Mbappé: «J'ai toujours dit que Paris était ma maison»

L'attaquant français, courtisé par la Real Madrid, a choisi de prolonger son aventure au PSG. Il a signé jusqu'en 2025.
21.05.2022, 15:4922.05.2022, 17:51

Malgré les avances du Real Madrid, Kylian Mbappé a décidé de prolonger jusqu'en 2025 son aventure avec le club de la capitale qui, plus que jamais, rêve de remporter sa première Ligue des champions avec l'attaquant supersonique.

«J'ai une bonne nouvelle.» A quelques minutes du coup d'envoi du match contre Metz samedi, le dernier de la saison, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi n'a eu besoin que de quelques mots pour enflammer le Parc des Princes. L'information avait fuité dans l'après-midi dans la presse, mais personne ne s'attendait à cette mise en scène, le dirigeant qatarien posant fièrement aux côtés du joueur vedette sur une estrade sur la pelouse.

«NAK» a officialisé l'engagement pour trois saisons supplémentaires de l'international français, dont le nom était repris par tout le stade. «Je suis très content de rester en France, à Paris, dans ma ville. J'espère que je vais continuer à faire ce que j'aime le plus faire, jouer au foot et gagner des trophées», a réagi Mbappé au micro, dans une ambiance de folie. La courte cérémonie de trois minutes a donné le coup d'envoi d'une soirée que le club veut festive, avec la célébration de l'historique dixième titre de champion.

Le prodige de Bondy (23 ans) a fait le choix de la fidélité à un club qui l'a recruté en 2017, alors qu'il «n'était encore personne», comme il l'a déclaré en mai 2021.

Aujourd'hui candidat au Ballon d'Or, après une nouvelle saison exceptionnelle, le champion du monde 2018 a aussi dû obtenir les garanties sportives qu'il exigeait pour rester, lui qui réclamait d'être «au centre du projet». Sa décision lance un nouvel été de grandes manoeuvres au PSG qui a promis de se restructurer pour éviter de revivre l'embarrassante élimination dès les 8es de finale de Ligue des champions face au Real en mars dernier (0-1, 3-1).

«La prolongation de Kylian Mbappé au PSG devrait entraîner de gros changements dans l’organigramme du club, selon le journaliste français Hadrien Grenier. Des décisions devraient intervenir la semaine prochaine.»

Certaines rumeurs affirment que Zinédine Zidane pourrait remplacer Mauricio Pochettino sur le banc parisien dès la saison prochaine. Le directeur sportif Leonardo est aussi annoncé sur le départ.

Quoi qu'il en soit, la prolongation de Mbappé sonne comme une grande victoire pour l'état-major du PSG et son propriétaire depuis 2011, le fonds qatarien QSI, qui reste en position de force à six mois du Mondial organisé dans l'Etat gazier, où Mbappé et les Bleus iront défendre leur titre. C'est désormais un peu plus le PSG de Mbappé, futur plus gros salaire du club selon la presse, que celui de Lionel Messi ou de Neymar.

LaLiga porte plainte

LaLiga, l'organe qui gère le football professionnel en Espagne, a annoncé samedi dans un communiqué qu'elle allait déposer une «plainte» contre le Paris Saint-Germain dans le cadre du transfert avorté de Kylian Mbappé au Real Madrid. Le but est de «défendre l'écosystème économique du football européen».

Dans son communiqué, LaLiga affirme que la conduite du président du PSG Nasser Al-Khelaifi «est un danger pour le football européen» et qu'elle va porter plainte «auprès de l'UEFA, des autorités administratives et fiscales françaises et auprès des organes compétents de l'Union européenne».

(ats/jcz)

Thèmes
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«J'ai le Covid mais Wimbledon préfère garder le silence sur mon infection»
Trois infections au Covid-19 ont déjà marqué le tournoi masculin de tennis. Notre journaliste sur place a lui aussi été contaminé. Mais personne ne semble s'en soucier. Il raconte.

Le Covid-19 m'a eu. Et assez violemment: frissons, douleurs dans les membres et la tête, vertiges, 40 degrés de fièvre. Pendant trois jours, mon corps était en crise. J'ai pourtant 35 ans, je suis sportif, j'ai été vacciné trois fois. Je n'ose pas imaginer les dégâts que le virus aurait pu causer si j'avais eu un système immunitaire moins résistant. Me voici désormais coincé dans une petite chambre à Londres, à espérer que mon état s'améliore.

L’article