DE | FR
41<sup>e </sup>minute du match samedi: entouré de plusieurs de ses coéquipiers, Agüero se sent mal et s'apprête à quitter la pelouse.
41e minute du match samedi: entouré de plusieurs de ses coéquipiers, Agüero se sent mal et s'apprête à quitter la pelouse.Image: Keystone

Victime d'un malaise, Kun Agüero va rester en observation

L'attaquant argentin du Barça est surveillé de près par les médecins après avoir ressenti des douleurs à la poitrine, samedi contre Alavés (1-1). Transporté à l'hôpital juste après sa sortie du terrain pour y subir des examens, le buteur aurait souffert d'arythmie.
31.10.2021, 15:2331.10.2021, 17:20
Julien Caloz
Julien Caloz
Suivez-moi

Le FC Barcelone n'a toujours pas communiqué sur l'état de santé de Kun Agüero, sorti à la 41e minute du match face à Alavés après avoir ressenti des douleurs à la poitrine. Selon le très sérieux El Pais, l'attaquant blaugrana aurait souffert d'arythmie, comme cela aurait déjà été le cas il y a une dizaine de jours.

Image: EPA EFE

«Pour l'heure, impossible de savoir si cette double alerte risque d'avoir des conséquences pour son état de forme et, donc, pour la suite de sa carrière», indique Eurosport. L'arythmie est «une perturbation de la fréquence cardiaque qui peut ne pas présenter de danger, mais peut aussi être une indication d'autres problèmes», ajoute L'Equipe.

El Pais précise encore que l'ancien joueur de Manchester City va rester en observation plusieurs jours. Le Barça doit se déplacer mardi soir sur le terrain du Dynamo Kiev en Ligue des champions.

En laissant partir DiDomenico, Gottéron a été intelligent et courageux
Le top scorer de Fribourg-Gottéron, Chris DiDomenico, sera sur la glace de la BCF Arena ce lundi soir contre Zurich (19h45). Mais il patinera pour le CP Berne les deux prochaines saisons. Gottéron et Langnau, qui le courtisaient, ont eu l'intelligence et le courage d'adapter leur offre à leurs possibilités économiques. Rarement un cas n'a aussi bien illustré le fonctionnement de notre hockey.

L'histoire nous apprend qu'une crise, aussi importante soit-elle, ne conduit que très rarement à un changement de mentalité. La plupart du temps, les choses continuent comme avant. Quand nos clubs de hockey n'ont pu surmonter la crise du Covid-19 qu'avec l'aide de l'Etat, on a beaucoup parlé d'être raisonnable financièrement et promis des améliorations. On a même élaboré un projet de limitation des salaires (le «Salary Fairplay»).

L’article