DE | FR
Benjamin Mendy à son procès, dont la durée est estimée à quinze semaines.
Benjamin Mendy à son procès, dont la durée est estimée à quinze semaines.Image: sda

Procès Mendy: «C'est bon, je vais juste m'insérer quelques minutes»

Les premiers témoignages et éléments de l'enquête décrivent Benjamin Mendy comme un prédateur insatiable, des jeunes filles enfermées dans une pièce sécurisée et des viols commis en toute décontraction.
19.08.2022, 11:5519.08.2022, 13:25
christian despont avec les agences

Trois viols successifs en une seule soirée. Très précisément: la soirée du 11 octobre 2020, un dimanche de congé pour Benjamin Mendy, non retenu en équipe de France. Au lieu du Portugal, le footballeur rencontre une bande de copines. Quatre filles attablées au Parea, un restaurant branché de Manchester, acceptent son invitation à un after.

Benjamin Mendy possède un manoir à quelques pas du Parea, dans le «triangle d'or» du Cheshire, un repaire de footballeurs et de millionnaires. C'est là que sa victime présumée, prise au piège dans une chambre à serrure électronique, aurait subi des agressions. Une victime parmi neuf autres, selon le dossier d'accusation.

Le procès Mendy

Ancien latéral gauche de Manchester City et champion du monde avec la France en 2018, Benjamin Mendy est jugé pour 10 chefs d'infractions sexuelles, dont 8 viols. Il a plaidé non coupable. Son complice Louis Saha Matturie (sans rapport avec l'ancien footballeur Louis Saha) est jugé pour 8 viols et 4 agressions sexuelles sur 8 femmes entre 2012 et 2021. Il a également plaidé non coupable.

Au manoir, la soirée commence dans les sous-sols, au bord d'«une piscine immense». «Il faisait chaud et sombre. Il y avait une peinture en noir et blanc de Muhammad Ali sur le mur», décrit la plaignante. Quand elle veut envoyer un message Snapchat, Benjamin Mendy lui arrache son portable. Il explique nerveusement: «Tu ne peux pas utiliser ton téléphone. On a déjà pris une amende de 200 000 livres pour avoir ramené des gens ici». Manchester City l'avait sanctionné pour non-respect des mesures de confinement.

Décidé à vérifier le compte Snapchat de son invitée, Mendy y découvre des photos suggestives. Il part dans une pièce sécurisée, une sorte de forteresse électronique conçue contre les intrusions (cambriolage, home-jacking, etc). La victime présumée le suit en espérant récupérer son portable mais «la porte s'est refermée derrière nous», a-t-elle expliqué. «Je lui ai dit que je ne voulais pas coucher avec lui et que je souhaitais partir. J'ai demandé qu'il me rende mon téléphone. Il m'a dit : "La porte est verrouillée de toute façon". Puis: "Je veux voir tes seins. Ils sont tellement gros". Il m'a demandé de me déshabiller.»

Louis Saha Matturie, co-accusé.
Louis Saha Matturie, co-accusé.

Mendy promet de ne rien tenter. De ne pas la toucher. Juste regarder. Selon sa version, la plaignante se sent prise au piège et «choisit le moindre mal» en se mettant en string. Lorsqu'elle tente d'attraper son portable jeté sur le lit, Mendy la pousse. Elle se retrouve à quatre pattes.

«Il a tiré mes fesses vers lui. Je disais juste: "Non, non, je ne veux pas coucher avec toi". Il me disait: "C'est bon, ça va, je vais juste m'insérer quelques minutes". Et il a déplacé mon string sur le côté»
Le témoignage du jeudi 19 août

L'acte d'accusation mentionne un rapport vaginal, une sodomie et une fellation en l'espace d'une quinzaine de minutes. «Ça me rend folle de savoir combien de fois j'ai dit non», a déclaré la victime présumée. «C'était très clair et ça n'a pas été entendu.»

Après l'agression, Mendy s'assied sur le lit et dit à la jeune fille qu'elle est «trop timide». Ce à quoi elle répond: «Je ne suis pas timide. Je ne veux simplement pas coucher avec toi». Toujours selon la version de la plaignante, Mendy rétorque: «C'est bon, j'ai couché avec 10 000 femmes». Il exige un silence absolu en échange de son hospitalité:

«Il a insisté: "Ne dis rien à personne. Et tu peux venir ici tous les soirs". Comme si c'était un privilège de venir tous les soirs faire ça avec lui»
La plaignante

La victime présumée ajoute que Mendy est parti à la cuisine et a demandé au chef «de lui faire à manger». Une plainte est déposée trois semaines plus tard et un témoignage enregistré le 9 novembre 2020. Interpellé dans la plus grande discrétion, Mendy refuse de répondre aux questions des policiers. Il leur soumet ensuite une déclaration préparée à l'avance dans laquelle il affirme avoir simplement «embrassé», «touché» et «frotté» la plaignante, avant de certifier qu'elle a «consenti» à un rapport oral. Puis il est parti «car il savait qu'elle ne voulait rien faire d'autre».

L'avocate de Mendy a interrogé la plaignante sur un message qu'elle a envoyé à un ami depuis le Parea: «Nous sommes assis avec des footballeurs». Mais ce message faisait référence à Jesse Lingard et à un autre joueur de Manchester United assis à la table d'à côté, une double présence que le tribunal a pu démontrer.

Le Parea d'Alderley Edge.
Le Parea d'Alderley Edge.

Un autre message disait: «Si jamais je dois tomber enceinte, ce sera ce soir». Explication de la plaignante: «Je blaguais avec mon meilleur ami».

Jeudi, la jeune femme a témoigné derrière d'épais rideaux pourpres, d'où les jurés pouvaient la voir mais pas Mendy (et réciproquement). La veille, une première victime présumée a livré à peu près le même récit, dans des circonstances à peine différentes: «Il était hors de contrôle. Il avait un air de prédateur sur son visage. J’ai répété "stop" et "non" plusieurs fois sans être entendue».

Un manoir piégé

Les enquêteurs portent une attention particulière à la maison de Mendy, isolée dans un quartier de Pretsbury et néanmoins signalée à la police à plusieurs reprises ces dernières années, tantôt pour des fêtes bruyantes, tantôt pour des feux d'artifice en pleine nuit. La valeur de la propriété est estimée à 5,6 millions d'euros.

Des photos publiées par le <em>Daily mail</em>.
Des photos publiées par le Daily mail.

Selon le procureur Timothy Cray, la chambre à coucher et le bureau sont équipés d'un système de type «panic room», dont la porte ne peut pas être déverrouillée depuis l'extérieur, en aucun cas, sauf par des empreintes digitales. Cette pièce peut donner «l'impression de se retrouver piégé et isolé», estime le procureur. «Une fois dans la chambre, la porte s'est refermée derrière les plaignantes. Elles se sont senties vulnérables. En outre, les téléphones portables ont été confisqués.»

Décris comme un prédateur et un pervers narcissique

Timothy Cray qualifie les deux accusés de «prédateurs», «enclins à commettre de graves abus sexuels» sur des personnes plus jeunes, «vulnérables, terrifiées et isolées».

Certaines victimes avaient 17 et 18 ans au moment des faits présumés, «des filles qui étaient saoules et ne se souvenaient de presque rien, ou dormaient, ou se réveillaient à peine». Le dossier d'accusation mentionne l'apogée d'une nuit d'été, celle du 23 au 24 juillet 2021, durant laquelle Mendy aurait violé 3 jeunes femmes, 1 à son domicile et 2 dans une boîte de Manchester.

Champion du monde avec la France en 2018, Benjamin Mendy n'a plus rejoué depuis son arrestation. Il est suspendu par Manchester City.
Champion du monde avec la France en 2018, Benjamin Mendy n'a plus rejoué depuis son arrestation. Il est suspendu par Manchester City.Image: AP

«L'affaire est simple et n'a pas grand-chose à voir avec le football», a énoncé le procureur en ouverture du procès. «C'est même le nouveau chapitre d'une très vieille histoire: des hommes violent et agressent des femmes, car ils sont persuadés d'avoir le pouvoir et pensent pour cette raison qu'ils s'en tireront sans dommage.» Timothy Cray a prévenu les jurés que s'il commence pendant une vague de chaleur, le procès risque de troubler leur Noël. «Vous devez envisager de glisser sur le parking verglacé du tribunal lorsque nous en aurons fini.»

Benjamin Mendy reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Thèmes
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les fans de Winterthour ont fait une raclette party dans le train
Les Alémaniques se sont déplacés avec 35 kg de fromage, dimanche, pour aller cueillir la première victoire de leur équipe en championnat sur le terrain du FC Sion.

Franchement, c'est du travail de pro: la table est parfaitement symétrique, stabilisée par des attaches entre les pieds et le siège; une nappe faite sur mesure la recouvre, sur laquelle on trouve tous les ustensiles et aliments nécessaires à la préparation de la raclette, jusqu'au combo cornichons-oignons. Sur la gauche de l'image, enfin, une poche d'eau (à moins que ce ne soit de l'abricotine...) permet aux fans de se ravitailler sans tacher les sièges, puisqu'un récipient est chargé de recueillir les dernières gouttes sous le distributeur.

L’article