DE | FR
Image: YouTube

Le Barça et le Real se comparent même quand ils rénovent leur stade

Les deux clubs ennemis du football espagnol sont en travaux presque en même temps. Une «coïncidence» qui se lit comme un nouveau chapitre de leur rivalité ancestrale.
27.12.2021, 12:1227.12.2021, 12:47
Suivez-moi

La rivalité entre le FC Barcelone et le Real Madrid fait rage dans tous les aspects, du terrain aux coulisses. Les deux plus grands clubs espagnols ont toujours essayé de posséder les meilleurs joueurs ou les meilleures infrastructures, cherchant à tout prix à atteindre un niveau d'excellence supérieur à celui de leur rival héréditaire.

Un nouveau chapitre de leur confrontation s'est récemment ouvert avec la rénovation quasi simultanée du Camp Nou (Barcelone) et du Santiago Bernabeu (Madrid), deux stades mythiques de la péninsule. L'ouverture des chantiers a d'ailleurs marqué une première défaite pour le Barça, puisque le projet catalan a pris du retard et les travaux ne seront pas terminés avant 2025. C'est trois ans de plus qu'au Real, qui habitera dans son stade flambant neuf dès la fin 2022.

Les deux projets en vidéo

Celui du Barça

Celui du Real Madrid

Le Barça aura toujours le privilège de la taille, puisque son enceinte pourra rassembler 110 000 socios, contre 84 000 dans le stade du Real.

En revanche, le projet catalan est bien plus onéreux. Les dirigeants actuels ont prévu d'injecter 900 millions d'euros pour redessiner leur demeure. Un budget qui devrait croître au fil des années. Madrid avait estimé le coût total des travaux à 575 millions; il devrait en dépenser 800 au total.

Les deux stades seront, c'est certain, à la pointe de la technologie:

  • le Camp Nou sera doté d'un toit ainsi que de sièges plus larges et confortables. Il sera également respectueux de l'environnement puisque des panneaux solaires y seront installés, avec géothermie pour chauffer les installations.
  • le Santiago Bernabeu disposera quant à lui d'un toit et d'un terrain hybride rétractables, d'un écran de 360 degrés et d'un nouveau musée.
Vous préférez quel stade?

Reste à savoir qui gagnera le plus d'argent avec son nouvel outil. Selon une source madrilène, le Bernabeu rénové devrait permettre au Real d'amasser près de 250 millions d'euros supplémentaires chaque année. C'est 50 millions de plus que ce qui est envisagé par le Barça dès 2025.

Les deux clubs ne grandiront peut-être pas à la même vitesse ces prochaines saisons mais ils auront de quoi nourrir leurs ambitions, et la rivalité ancestrale qui les oppose depuis plus d'un siècle. Le premier derby entre les deux clubs s'est tenu le 13 mai 1902 et a été remporté par Barcelone sur le score de 3-1.

Depuis, le Real Madrid a eu le temps de prendre sa revanche. Il mène d'ailleurs aux confrontations directes, puisqu'il a remporté 99 victoires dans le Clásico, contre 95 pour le Barça (et 52 matchs nuls).

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Et vous, c'est quoi le pire cadeau que vous ayez reçu à Noël?

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Oui, le changement d'entraîneur à GE Servette a été salvateur
En novembre, les Aigles, à la dérive, licenciaient Patrick Emond. Depuis, ils sont dirigés par le trio Jan Cadieux, Louis Matte et Rikard Franzén. Paria à Langnau, ce dernier joue un rôle central dans le redressement servettien.

La défaite de trop. Celle du 6 novembre dernier, face à Ajoie après prolongations (3-4). L'entraîneur de Genève-Servette Patrick Emond doit partir. Son équipe n'a gagné que 7 matchs sur 23. Même le bilan glorieux de la saison précédente, avec une place en finale, ne peut plus aider le Canadien.

L’article