stratus fréquent
DE | FR
Sport
Sport en direct

Les Lions de Genève craquent ++ Widmer marque

Le top scorer genevois Bryan Colon, lors de la demi-finale homme de Swiss Basketball League Cup (SBL Cup) 2023 entre Spinelli Massagno et les Lions de Geneve, ce samedi, 28 janvier 2023 a la salle du  ...
Image: sda
Sport en direct

Les Lions de Genève craquent ++ Widmer marque

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
29.11.2022, 05:3028.01.2023, 18:23
team watson / ats

Les Lions de Genève craquent, Massagno en finale

Image
Image: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

Massagno est le premier finaliste de la Coupe de la Ligue. Les Tessinois ont dominé les Lions de Genève 76-66 à Clarens.

A la recherche de son premier trophée, Massagno aura l'occasion de se battre pour la SBL Cup dimanche. Le leader du championnat a appuyé sur l'accélérateur en fin de partie pour passer l'épaule face aux Lions de Genève.

En avance de deux points à la mi-temps, les joueurs d'Alain Attalah avaient pourtant creusé l'écart durant le troisième quart pour mener 50-42 après trente minutes de jeu. Seulement lors du dernier dix, les Lions ont cédé trop de terrain à leur adversaire. De 49-58 à la 34e, le score est passé à 67-64 à la 38e.

Isaiah Williams (17 pts) a fait preuve d'une adresse remarquable pour permettre à Massagno de recoller au score puis de passer devant avec trois paniers à trois points réussis sur ses trois dernières tentatives. Et comme Marko Mladjan (22 pts) est monté en puissance au cours de la partie, les Luganais ont pu forcer la décision lorsque Genève s'est éteint.

Et dire en plus que les Tessinois se sont déplacés sur la Riviera sans leur shooteur Roberto Kovac. L'international et son entraîneur Robbi Gubitosa ont échangé des mots à l'entraînement plus tôt dans la semaine.

L'adversaire des Tessinois sera soit Vevey Riviera avec Thabo Sefolosha soit Union Neuchâtel. La deuxième demi-finale aura lieu à 19h.

Un festival offensif pour Silvan Widmer et Gelson Fernandes

Un but pour Silvan Widmer.
Un but pour Silvan Widmer.Image: KEYSTONE/DPA/TORSTEN SILZ

Grand absent du 1/8 de finale de la Coupe du monde contre le Portugal, Silvan Widmer a été l'un des buteurs de la 18e journée de la Bundesliga. L'Argovien a participé au festival offensif de Mayence.

Sur sa pelouse, la formation de Silvan Widmer et d'Edimilson Fernandes s'est imposée 5-2 devant Bochum. Widmer a inscrit le 2-0 dans une rencontre qui a vu l'Autrichien Karim Onisiwo signer un triplé.

Cette journée a également souri à Jonas Omlin, qui a fêté son premier succès avec le Borussia Mönchengladbach, victorieux 4-1 à Hoffenheim. Enfin, l'Union Berlin d'Urs Fischer est revenu à la hauteur du Bayern Munich à la faveur de sa victoire 2-0 dans le derby face à Hertha. Le Bayern reçoit Eintracht Francfort en début de soirée.

Michael Vogt en lice pour une médaille

Image
Image: KEYSTONE/FR171461 AP

Le Suisse Michael Vogt est en lice pour une médaille après les deux premières manches du bob à deux aux Championnats du monde à St-Moritz. Le Schwytzois occupe le troisième rang.

Après les deux médailles glanées aux Championnats d'Europe le week-end dernier, Michael Vogt et son pousseur Sandro Michel se trouvent dans les meilleures dispositions pour décrocher une médaille aux Mondiaux en Engadine. Et au moment de l'analyse, Vogt ne masquait pas une certaine déception: "Si on nous avait dit avant la course que nous serions troisièmes, nous aurions été contents. Mais après la première manche...", relève le Schwytzois.

Effectivement, le duo helvétique a réussi une première descente proche de la perfection qui leur a permis de réaliser le meilleur temps. Sur le deuxième parcours, les Suisses n'ont malheureusement accompli que le sixième temps. Ils ont dû laisser la primauté aux deux bobs allemands de Johannes Lochner et du multimédaillé Francesco Friedrich. Le retard du bob helvétique sur le leader Lochner est déjà de 39 centièmes, l'avance sur l'Anglais Brad Hall, 4e, seulement de 9 centièmes.

Melanie Hasler a par ailleurs manqué le coche dans les deux premières manches de l'épreuve de monobob. L'Argovienne de 24 ans pointe au 6e rang, à 0''86 de la troisième marche du podium provisoire. Légèrement blessée à la main gauche, elle paye cher sa poussée catastrophique sur sa deuxième descente.

Kimmy Repond en bronze à Espoo

Image
Image: KEYSTONE/EPA/KIMMO BRANDT

Deuxième médaille suisse aux Championnats d'Europe d'Espoo ! Comme Lukas Britschgi la veille, Kimmy Repond a cueilli le bronze sur la glace finlandaise.

Pour sa grande première à ce niveau, la Bâloise de 16 ans a obtenu 128,68 points dans le libre. Troisième après le programme court, elle a su défendre sa position avec un total de 192,51 points.

L'or est revenu à la Géorgienne Anastasia Gubanova (199,91) qui a devancé la Belge Loena Hendrickx (193,48). Deuxième Suissesse en lice, Livia Kaiser a pris la 18e place.

Kimmy Repond est la première Suissesse à se hisser sur un podium européen depuis le sacre de Sarah Meier à Berne en 2011.

Odermatt: "L'une de mes victoires les plus spéciales"

Image
Image: KEYSTONE/AP/Alessandro Trovati

Marco Odermatt n'en croyait pas ses yeux samedi après son succès dans le super-G de Cortina. "C'est certainement l'une de mes victoires les plus spéciales", a-t-il confié au micro de SRF.

"Je remercie mon équipe pour son soutien la semaine dernière. J'ai eu une petite baisse de régime pendant la semaine et je ne pensais pas que cela suffirait pour la course", a poursuivi le Nidwaldien, qui avait renoncé au géant de Schladming mercredi après s'être blessé à un genou dans la première descente de Kitzbühel.

"Que ça ait marché de la sorte, c'est bien sûr incroyable. C'était un ski très différent de ce que j'ai l'habitude de produire. J'étais concentré sur d'autres choses que la course, car je n'attendais pas grand-chose. Même au départ, je n'avais pas la concentration que j'ai d'habitude", a souligné le patron du Cirque blanc.

"J'ai vraiment eu l'impression pendant la course que j'avais été absent pendant longtemps, c'était comme si j'avais perdu confiance dans mon corps. Sur les premières portes, j'ai pensé à mon genou, mais quand j'ai réalisé qu'il tenait, j'ai pu laisser aller. Mais ce n'est certainement pas le résultat que j'attendais à l'arrivée", a assuré Marco Odermatt.

Shiffrin à une longueur de Stenmark, Holdener 3e

Image
Image: KEYSTONE/AP/Alessandro Trovati

Mikaela Shiffrin n'est plus qu'à une longueur du record d'Ingemar Stenmark.

L'Américaine a cueilli samedi son 85e succès en Coupe du monde en s'adjugeant le premier slalom de Spindleruv Mlyn, dans lequel Wendy Holdener s'est classée au 3e rang.

Auteure du meilleur chrono dans les deux manches sur la neige tchèque, Mikaela Shiffrin s'est imposée avec une marge de plus d'une demi-seconde (0''60) sur sa première poursuivante, l'Allemande Lena Dürr, pour décrocher sa 11e victoire de l'hiver. Wendy Holdener a, elle, lâché 1''31 au final.

La Schwytzoise saura se contenter de ce podium, le 47e de sa carrière et le quatrième pour elle dans cet exercice 2022/23. Elle le doit aussi à la contre-performance de la Slovaque Petra Vlhova, 3e de la première manche mais qui n'a signé que le 23e temps sur le second parcours.

Ejectée du top 3 dans les trois précédents slaloms, Wendy Holdener conserve par ailleurs la 2e place du classement de la discipline. Mais elle accuse 175 points de retard sur Mikaela Shiffrin, qui pourrait s'assurer le Globe de la discipline dès dimanche en République tchèque.

Good 12e

Derrière la Schwytzoise, quatre autres Suissesses ont marqué des points samedi. Nicole Good a obtenu le meilleur résultat de sa carrière en se classant 12e, après avoir gagné huit places en deuxième manche. Elena Stoffel a terminé 16e, alors que Michelle Gisin (18e) et Camille Rast (25e) ont déçu.

Odermatt remporte le premier super-G de Cortina

Image
Image: KEYSTONE/AP/Alessandro Trovati

Forfait par précaution pour le géant de Schladming mercredi, Marco Odermatt a levé tous les doutes pour son retour aux affaires samedi.

Le prodige nidwaldien a remporté le premier super-G de Cortina d'Ampezzo, signant ainsi son septième succès de la saison. Justin Murisier a, lui, obtenu une belle 8e place.

Marco Odermatt compte ainsi à nouveau plus de 200 points d'avance (213) sur Aleksander Aamodt Kilde, lequel affiche aussi sept victoires à son compteur 2022/23, au classement général. Sa marge sur le Norvégien est par ailleurs de 48 unités dans la Coupe du monde de super-G.

Kilde à 0''35

Parti avec le dossard 14, Marco Odermatt a franchi la ligne avec 0''35 d'avance sur son grand rival Aleksander Aamodt Kilde (2e). Il décroche ainsi son 18e succès sur le Cirque blanc huit jours après s'être blessé au genou dans la première descente de Kitzbühel où il avait évité de peu - et de manière spectaculaire - la chute.

Auteur de 12 podiums sur les 15 derniers super-G, Marco Odermatt a maîtrisé son sujet sur un tracé piqueté par le coach français Christophe Saioni qui a pourtant fait des dégâts. Auteur d'excellents temps intermédiaires, Loïc Meillard a ainsi été piégé par un mouvement de terrain après une minute de course.

Murisier à 1''05

Battu de 1''05 par Marco Odermatt, Justin Murisier a en revanche bien négocié ce super-G. Le Bagnard égale le troisième meilleur résultat de sa carrière dans la spécialité, signant son deuxième top 10 de l'hiver en vitesse après sa 7e place en descente à Bormio. Il grimpe ainsi au 13e rang du classement de super-G.

Sabalenka s'offre un premier trophée majeur

Aryna Sabalenka savoure son premier titre du Grand Chelem
Aryna Sabalenka savoure son premier titre du Grand ChelemImage: KEYSTONE/AP/Mark Baker

Aryna Sabalenka (no 5) a remporté son premier titre du Grand Chelem samedi à Melbourne.

La Bélarusse a battu la championne de Wimbledon Elena Rybakina (no 22) 4-6 6-3 6-4 en 2h28' en finale de l'Open d'Australie.

Dominée par la Kazakhe dans un premier set où elle a concédé le break décisif à 4-4 sur une double faute, Aryna Sabalenka a su élever son niveau de jeu dès l'entame de la deuxième manche. Elle n'a ainsi pas perdu le moindre jeu de service dans les deux derniers sets.

La Bélarusse de 24 ans, qui grimpera à la 2e place mondiale lundi, a signé l'unique break de la troisième manche dans le septième jeu. Elle a conservé cet avantage jusqu'au bout, même si elle a commis une double faute sur sa première balle de match avant de devoir écarter une balle de 5-5, concluant sur sa quatrième occasion.

Aryna Sabalenka s'offre ainsi le 12e titre de sa carrière, forcément le plus beau, le deuxième de l'année après son sacre à Adelaide. Tombeuse de Belinda Bencic en 8e de finale à Melbourne, la Bélarusse a d'ailleurs perdu son premier set de l'année samedi face à Elena Rybakina, laquelle grimpera au 10e rang mondial.

Genève-Servette: plusieurs semaines d'absence pour Le Coultre

Image
Image: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Simon Le Coultre est au repos forcé pour plusieurs semaines, annonce le leader de National League Genève-Servette.

Le productif défenseur (19 points en 40 matches cette saison) s'est blessé au haut du corps mardi à Ambri-Piotta, où il n'a pas terminé la rencontre.

Le Coultre (23 ans), dont l'état de santé sera évalué d'ici 15 jours, se porte bien selon le communiqué des Aigles. Mardi, il a dû être emmené à l'Hôpital de Lugano pour y effectuer des examens. Une intervention chirurgicale a été pratiquée sur place. Il est toujours sous surveillance au Tessin, souligne le club.

1re manche: Shiffrin en tête, Holdener 4e

Image
Image: KEYSTONE/AP/Alessandro Trovati

Mikaela Shiffrin a signé le meilleur temps de la première manche du slalom de Spindleruv Mlyn samedi matin. Meilleure Suissesse, Wendy Holdener pointe au 4e rang.

En route vers un 85e succès en Coupe du monde, Mikaela Shiffrin a dominé les débats sur le premier tracé. La skieuse du Colorado a devancé de 0''29 l'Allemande Lena Dürr (2e) et de 0''46 la Slovaque Petra Vlhova (3e).

Privée de podium lors des trois derniers slaloms, Wendy Holdener devra sortir le grand jeu en deuxième manche (dès 12h30) pour retrouver le top 3. La Schwytzoise, qui a renoncé aux géants de Kronplatz pour s'entraîner en slalom cette semaine, a concédé 1''13 sur Mikaela Shiffrin.

Douze femmes ont par ailleurs lâché moins d'une seconde sur Wendy Holdener. L'Obwaldienne Michelle Gisin, qui se remet d'un refroidissement, accuse ainsi 0''74 de retard sur sa compatriote et se classe 11e à l'issue de ce premier parcours. La Valaisanne Elena Stoffel est elle 14e à 1''98.

Deux autres Suissesses devraient être de la partie en deuxième manche: Nicole Good (20e après 42 concurrentes, à 2''23) et Camille Rast (24e à 2''41). Mélanie Meillard (32e à 3''21) passe en revanche à la trappe, tout comme Aline Danioth qui est partie à la faute.

Gremaud 4e du Big Air à Aspen, exploit d'Oldham

Image
Image: KEYSTONE/YANIK BUERKLI

Mathilde Gremaud a pris la 4e place de l'épreuve de Big Air des X-Games d'Aspen vendredi soir. La Fribourgeoise a manqué le podium pour un point.

Médaillée de bronze aux JO de Pékin dans la discipline, Mathilde Gremaud a été créditée de 84 points à l'addition des deux meilleurs de ses cinq sauts. Le bronze est revenu à la Britannique Kristy Muir, 5e des Jeux 2022 en Big Air. La Genevoise Sarah Höfflin (67 points) s'est classée 6e, comme à Pékin.

Ce concours a été dominé par Megan Oldham (91 points) et Tess Ledeux (90). La Canadienne de 21 ans, 4e aux derniers Jeux, a fait la différence grâce à un troisième saut qui lui a rapporté le maximum de 50 points: elle a réalisé le premier Triple Cork (trois rotations désaxées) de l'histoire pour une femme en compétition.

Les Devils et les Kings gagnent, les Suisses muets

Image
Image: KEYSTONE/AP/Tony Gutierrez

Les Suisses sont une fois n'est pas coutume tous restés muets vendredi en NHL, alors que six d'entre eux étaient pourtant sur le front. Nico Hischier, Jonas Siegenthaler et Kevin Fiala ont néanmoins connu les joies de la victoire.

Les Devils de Hischier et Siegenthaler sont allés s'imposer 3-2 après prolongation sur la glace des Dallas Stars pour leur dernier match avant le All Star Game prévu samedi prochain. New Jersey a forcé la décision grâce à un doublé de Jack Hugues (64 points en 49 matches) pour cueillir sa 8e victoire dans ses 10 dernières sorties.

Kevin Fiala et les Kings ont quant eux gagné 4-3 face aux Panthers en Floride, grâce surtout aux 45 arrêts de leur portier Phoenix Copley. La franchise de L.A. a par ailleurs inscrit deux buts en infériorité numérique - le 2-0 et le 3-0 - pour s'offrir une troisième victoire consécutive.

Les autres Helvètes ont tous connu la défaite vendredi soir. Les Sharks de Timo Meier ont été battus 5-4 après prolongation à Carolina, les Red Wings de Pius Suter 2-0 à New York face aux Islanders et les Blue Jackets de Tim Berni 5-2 à Vancouver.

Sommer: "Le Bayern ? Un immense défi à relever"

Le gardien de l'équipe de Suisse Yann Sommer évoque les premiers jours turbulents au Bayern Munich. "J'ai bien occulté tout ce qu'il y avait autour", confie le nouveau portier du club allemand.

Après les deux nuls 1-1 contre Leipzig et Cologne, le Bâlois de 34 ans a pris le temps de revenir sur ce transfert spectaculaire. "Pour moi, il a toujours été clair: le FC Bayern est encore un défi énorme que je veux relever avec ma famille. Sportivement, ce club est extrêmement attrayant", explique-t-il à Keystone-ATS.

Sommer parle également dans l'interview de son nouveau coach au Bayern Julian Nagelsmann et du portier de classe mondiale Manuel Neuer. "Je suis le travail de Julian Nagelsmann depuis longtemps. Je sais quel style de football trotte dans sa tête, ce qui est important pour lui."

Après un long poker autour de son contrat, tout s'est accéléré avec les matches contre Leipzig et Cologne en quatre jours. Est-ce que le processus d'acclimatation a déjà commencé ?

- Très franchement, il me manque simplement le temps de penser à tout ça. Pendant les négociations entre les deux clubs, je me suis en grande partie tenu à l'écart et ai passé le temps dans mon cercle familial. Puis la décision est tombée mercredi il y a une semaine; le soir même j'étais dans l'avion pour rejoindre Munich.

- Comment cela s'est-il passé après ce grand ramdam ?

- J'ai appris à connaître rapidement l'équipe. Le vol suivant vers Leipzig, j'étais gardien du Bayern Munich. Il me restait toute la journée pour me concentrer seul sur le match. J'ai totalement occulté tout ce qui était autour. Peut-être que c'était même bon de se lancer dans ce challenge sans hésitation, sans trop réfléchir.

Les deux nuls ont contenté personne

- Le rayonnement du Bayern est immense. Deux matches nuls s'apparentent à une déception moyenne voire grande ?

- L'exigence était claire pour moi et tout de suite perceptible. Les deux matches nuls pour commencer n'ont contenté personne. Nous sommes même très éloignés de la satisfaction. On doit gagner les matches, Ici, on exige un succès maximal. La victoire n'est pas une option, mais un devoir.

Le club va au-devant de tâches gigantesques. Le titre en Championnat, des objectifs élevés en Coupe, le huitième de finale de la Ligue des champions contre le Paris St-Germain. Et le Bayern compte sur vous.

- Cela me réjouit que le Bayern table sur moi pour les prochains objectifs. Je suis le travail de Julian Nagelsmann depuis longtemps. Je sais quel style de football lui trotte dans la tête, ce qui est important pour lui. C'est aussi pourquoi je me suis dit: cet incroyable projet te convient comme gardien.

- Cherchiez-vous après huit ans et demi à Ménchengladbach l'ultime envol ?

- Que signifie envol ? J'ai joué longtemps à Bâle et j'ai réalisé mon rêve de jouer en Bundesliga. A Mönchengladbach, j'ai vécu huit années et demie magnifiques. Et tout d'un coup le thème du Bayern Munich est surgi de nulle part. Personnellement, je n'avais jamais songé à l'option du Bayern, parce que ce n'était pas un thème pour moi. Et puis, ce club renommé est arrivé avec une proposition.

- Pour vous, ce fut tout de suite claire qu'il fallait accepter cette offre ?

- Pour moi ce fut toujours clair: le FC Bayern est encore une fois un défi énorme que je veux relever avec ma famille. Sportivement, ce club est extrêmement attrayant; je voulais absolument le faire.

Une courte discussion avec Neuer

- Le départ abrupt de Mönchengladbach s'est déroulé finalement sans bruit. Etonné ?

- Ces réactions positives me réjouissent. Après huit ans et demi de pouvoir partir après une superbe période, je juge ça géant. Le respect envers les collaborateurs, les fans, les anciens coéquipiers, tout ça repose sur une réciprocité et n'est pas évident.

- Vous avez signé à Munich jusqu'en 2025. Considérez-vous la durée du contrat comme une déclaration d'intention du Bayern ?

- La durée me donne de la sécurité. J'ai une famille, qui s'installe également dans un nouvel environnement et qui doit composer avec un grand changement. Je me concentre maintenant sur le moment. En première ligne, je dois être un top gardien pour le Bayern.

- Vous remplacez un portier champion du monde Manuel Neuer. Avez-vous eu un échange avec le gardien titulaire blessé ?

- Nous nous sommes vus sur les installations du club. La rencontre s'est déroulée dans un esprit collégial. Il connaît le business international et dispose d'une immense expérience. J'ai perçu ce cours échange comme très positif.

Pas de doublé pour Arsenal

Granit Xhaka, (au sol) au duel avec Ilkay Gundogan.
Granit Xhaka, (au sol) au duel avec Ilkay Gundogan.Image: KEYSTONE/AP/Dave Thompson

Leader de la Premier League, Arsenal ne fera pas le doublé cette saison. Les Gunners ont été éliminés par Manchester City en seizièmes de finale de la Cup.

Sur leur pelouse, les Mancuniens se sont imposés 1-0 sur une réussite de Nathan Aké à la 64e minute. Le défenseur néerlandais a bénéficié d'un magnifique travail préparatoire de Jack Grealish.

Manuel Akanji a été, une fois de plus, l'homme fort de la défense de Pep Guardiola. Dans le camp adverse, Granit Xhaka s'est efforcé de donner le ton au sein d'une formation largement remaniée. Mais Le capitaine de l'équipe de Suisse et ses coéquipiers n'ont pas été en mesure d'exploiter une supériorité évidente en première période avant de lâcher prise.

Pas la soirée des Romands

Image
Image: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Ce ne fut pas la soirée des Romands en National League. Fribourg a été battu par Davos (3-2), Bienne par Langnau (3-1) et Ajoie par Lugano (5-2).

Fribourg et Bienne, trajectoires similaires. Les deux clubs ont enchaîné un quatrième revers de rang. Dans leur antre, les Dragons ont cédé dans le troisième tiers sur un joli effort de Marc Wieser qui a dominé Ryan Gunderson à la 56e.

Avant cela, un doublé de Matej Stransky avait permis aux Grisons de tenir le choc de l'ouverture du score de Killian Mottet (18e). Mais la belle histoire sur le banc des Dragons, c'est bien entendu le 2-2 signé Kevin Etter (36e). Le jeune attaquant fribourgeois de 19 ans a donc marqué son premier but en National League à l'occasion de son premier match. Mais la responsabilité du gardien Aeschlimann est clairement entachée.

Ceci dit, Davos n'a pas volé son succès en tirant 12 fois au but au cours de la troisième période, contre seulement quatre tentatives pour les hommes de Christian Dubé.

Bienne ne gagne plus

Bienne avait l'occasion de relever la tête face à Langnau à domicile, mais les joueurs d'Antti Törmänen se sont pris les pieds dans le tapis (1-3). Et voilà une quatrième défaite consécutive pour les Seelandais alors qu'ils fêtaient le retour de Joren van Pottelberghe dans les cages biennoises.

Les coéquipiers de Gaëtan Haas peuvent se mordre les gants, eux qui ont tiré 44 fois sur la cage de Charlin. Les Tigres ont eux joué le coup à fond en profitant de leur premier power-play. Pesonen y est allé de son doublé pour les Emmentalois.

A noter que les premiers pas de Matthias Rossi avec Langnau ne se passent pas de la meilleure des manières. Face à Fribourg, l'ancien joueur de Gottéron avait touché le genou de Marcus Sörensen. Heureusement pour le Suédois, ce dernier n'a pas manqué de match. Cette fois, Rossi y est allé franchement sur Luca Cunti. Les arbitres ont renvoyé le coupable au vestiaire.

Lugano n'a connu aucun problème pour venir à bout d'Ajoie. Les Tessinois ont rapidement mené 5-0 avant que les Jurassiens ne parviennent à réduire le score en fin de rencontre. Lugano semble s'accrocher à sa 10e place.

Zoug remonte gentiment au classement. Le double champion de Suisse a dominé Berne 4-1 et n'a plus que deux points de retard sur Fribourg, 6e.

Et enfin dans le derby zurichois, Zurich a réussi à repartir de la banlieue avec les trois points. Un succès 4-3 qui doit pas mal à Simon Bodenmann. Le futur ex-joueur des Lions a inscrit un doublé.

Le roi du football Pelé est décédé

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Oui, Novak Djokovic est injustement traité. Mais...
Quand il porte un bandage, on dit qu'il cache quelque chose. Quand Nadal aligne les piqures, on admire son courage. Les jugements sont biaisés. Mais Djokovic l'a un peu (beaucoup) cherché.

Un bandage à une cuisse, quelques pas mal assurés, des grimaces. Et un diagnostic réservé: « C’est assez évident qu’il a un peu mal, mais vous savez, c’est Novak», a goguenardé Todd Woodbridge dans Wide World of Sports.

L’article