DE | FR
Okafor, Shaqiri, Gavranovic et Vargas doivent cartonner ce soir à Lucerne.
Okafor, Shaqiri, Gavranovic et Vargas doivent cartonner ce soir à Lucerne.
Nati

Messieurs, la Suisse compte sur vous!

La Nati ayant deux buts de retard sur l'Italie, elle devra marquer un maximum face à la Bulgarie ce soir (20h45) pour espérer se qualifier pour la Coupe du monde 2022. Quatre hommes seront en mission.
15.11.2021, 12:3415.11.2021, 17:15
Suivez-moi
Suivez-moi

L'équipe de Suisse doit finir le travail contre la Bulgarie, inscrire un paquet de buts et espérer que l'Italie n'en fasse pas autant en Irlande du Nord.

Son destin reposera surtout sur quatre hommes, les quatre joueurs offensifs que Murat Yakin devrait aligner dans ce qu'on imagine être un 4-2-3-1, avec Okafor, Shaqiri et Vargas en soutien de Gavranovic seul en pointe. Présentation.

Noah Okafor, la nouvelle arme

L'attaquant du Red Bull Salzbourg a trois qualités qui le rendent indispensable pour le match de ce soir: il est rapide, sait parfaitement prendre la profondeur et cartonne avec son club depuis le début de la saison (9 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues). C'est d'ailleurs au terme d'une de ses chevauchées que la Suisse a ouvert le score face à l'Italie samedi, le Bâlois de 21 ans servant admirablement Widmer à l'entrée de la surface.

Okafor (à droite) forme avec Adeyemi un duo redoutable à la pointe de l'attaque salzbourgeoise.
Okafor (à droite) forme avec Adeyemi un duo redoutable à la pointe de l'attaque salzbourgeoise. Image: APA/APA

Noah Okafor a toujours été un excellent attaquant (il a été acheté 12 millions par son club en janvier 2020), mais n'a pas toujours été un grand buteur. C'est en train de changer. Les Autrichiens (et les Suisses qui le suivent de loin) découvrent chaque week-end un joueur plus précis et confiant face au portier adverse. La Nati aura besoin de lui.

Xherdan Shaqiri, l'homme des grands soirs

Il y a deux façons de considérer «XS» avant un match important de la Suisse: soit on souligne à quel point il manque de rythme et de confiance avec son club, soit on rappelle toutes les fois qu'il a été décisif en sélection nationale.

Pour ce qui est de la première observation, tout est là:

Pour la seconde, il n'est pas nécessaire de remonter bien loin dans le temps pour trouver la trace d'un coup de patte décisif en prime-time: le 2 juillet en quart de finale de l'Euro, c'est lui qui a égalisé pour offrir des prolongations à la Nati. Alors c'est vrai, Xherdan Shaqiri n'est pas le plus assidu dans le repli défensif, et sa nonchalance est parfois agaçante, mais il reste un joueur génial capable de toutes les fulgurances, dans le jeu comme sur balles arrêtées. C'est bien simple: il est indispensable.

Ruben Vargas, la fougue qui fait transpirer les défenses

A n'en pas douter, le jeune Lucernois va tout donner ce soir devant son public. On peut lui faire confiance: il n'a jamais déçu avec le maillot de la Nati. Grand travailleur, jamais avare d'efforts, et au service de l'équipe, son attitude est irréprochable. L'ailier peut mettre le feu à tout moment dans la défense adverse grâce à sa vivacité et sa percussion balle au pied. Sa pointe de vitesse permettra aussi à la Nati de trouver des espaces dans l'arrière-garde bulgare.

La vitesse de Ruben Vargas (ici contre l'Italie vendredi) sur les côtés pose en général de gros problèmes aux défenses adverses.
La vitesse de Ruben Vargas (ici contre l'Italie vendredi) sur les côtés pose en général de gros problèmes aux défenses adverses. Image: KEYSTONE

Reste à Ruben Vargas à concrétiser les occasions qu'il aura. Car même s'il a beaucoup de talent, le numéro 17 de la Nati peine encore à trouver le chemin des filets. Titulaire 10 fois avec Augsbourg depuis le début de la saison de Bundesliga, il n'a pas encore marqué. L'occasion ce soir, donc, d'améliorer ses stats devant le but et de marquer son 4e goal – ou même plus, si possible! – en sélection.

Mario Gavranovic, le renard des surfaces en confiance

Le Tessinois a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire de la Nati le 28 juin dernier. Tout le monde se souvient de son égalisation à la 90e minute lors de la victoire légendaire contre la France en huitième de finale de l'Euro. A Lucerne, l'attaquant de Kayserispor (première division turque) aura l'occasion d'offrir une nouvelle soirée mémorable aux Suisses. Et on y croit, parce que l'avant-centre est en grande forme cette année et a la confiance qui va avec.

Le genre de moments qu'on a envie de revoir ce lundi soir à Lucerne. 😍
Le genre de moments qu'on a envie de revoir ce lundi soir à Lucerne. 😍 Image: keystone

Depuis début octobre, Mario Gavranovic a marqué trois buts en 5 matchs de championnat. Il a scoré lors des deux derniers matchs de Kayserispor, avec un but lors du nul sur la pelouse de Fenerbahçe dimanche dernier. Avec l'équipe nationale, ce véritable renard des surfaces – doté d'un excellent sens du placement et de belles qualités techniques – a déjà planté 16 pions (6 en 2021) en 36 sélections. Incertain à Rome à cause d'une blessure à un pied, le natif de Lugano sera frais et motivé à retrouver le gazon. Avec dans un coin de sa tête, l'envie de revivre au Qatar les émotions du 28 juin dernier.

Ils pourraient aussi tout changer ⤵️

Si l'équipe de Suisse piétine et peine à prendre le large au tableau d'affichage, les remplaçants auront aussi une carte à jouer. On pense particulièrement à:

  • Andi Zeqiri (attaquant): s'il rentre en jeu, le Lausannois aura à cœur de faire ses preuves avec la sélection A et fera tout pour inscrire son premier but. Et il sait incontestablement le faire: avec Augsbourg, il en est à deux goals en huit matchs de Bundesliga.
  • Kastriot Imeri (milieu offensif): la confiance du Servettien doit être énorme en ce moment. Le Genevois de 21 ans vient de fêter sa première sélection à Rome, dans un match très important et à forte intensité. Quoi de mieux que de confirmer ces très bons débuts avec un but?
  • Renato Steffen (milieu de couloir/ailier): parfois décevant avec la Nati, le joueur de Wolfsburg voudra lui aussi séduire le coach et les observateurs. A l'image de Vargas, sa vivacité et sa percussion peuvent faire de gros dégâts. Il a marqué son premier but en sélection le mois dernier en Lituanie, de très belle manière. De quoi l'inspirer pour ce soir...

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
La fiancée de Ronaldo raconte sa vie, attention les vélos!
Dans Je suis Georgina, la mannequin argentine nous emmène dans le monde des nouveaux riches. Mieux: dans la maison de Cristiano, son fiancé, où elle s'est perdue en allant chercher un verre d'eau. Que d'aventures...

En préambule, l'héroïne (il faut le dire vite) de la nouvelle série Netflix nous glisse: «Beaucoup connaissent mon nom, mais très peu savent qui je suis vraiment». Oserons-nous l'avouer? Nous n'avions pas l'honneur de la connaître.

L’article