Société
Réseaux sociaux

«Mob wife», la tendance à s'habiller comme une femme de mafieux

La tendance de la «mob wife», la «femme de mafieux», est partout sur les réseaux sociaux. Elle s'inspire d'un cinéma iconique.
Bien que leur style ne date pas d'hier, les mafieuses ont la cote sur les réseaux sociaux.Image: watson

«Mob wife», la tendance à s'habiller comme une femme de mafieux

Les femmes de mafieux sont à l'honneur sur les réseaux sociaux. Mais en dehors de l'aspect purement «trend TikTok et Instagram», il s'agit d'un hommage, parfois méconnu par celles qui en adoptent le style et les caractéristiques, aux femmes puissantes d'une époque très cinématographique. Décryptage d'une tendance (pour une fois) pas si creuse.
23.01.2024, 16:2623.01.2024, 18:45
Margaux Habert
Suivez-moi
Plus de «Société»

Le look de la «mob wife», en français «femme de mafieux», a envahi les réseaux sociaux. Exit la sobriété et l'élégance raffinée du «quiet luxury», désormais, on veut du clinquant, du too much, des looks de (fausses) mafieuses qui sortent le grand jeu, le gros manteau en (fausse) fourrure, le maquillage tape à l'oeil et la robe à imprimé léopard. Bienvenue dans Les Sopranos à la sauce 2024.

La tendance cartonne en ce moment sur les réseaux sociaux, mais l'esthétique en elle-même est bien plus ancienne. Elle remonte aux (vraies) femmes de mafieux italo-américains, et s'inspire également de films et séries comme Le Parrain, Les Affranchis ou encore Les Sopranos. Aux Etats-Unis, des (vraies) mob wives ont même eu droit à une émission de télé-réalité, qui suivait entre 2011 et 2016 les vies de femmes de mafieux à New York. Un succès tel outre-Atlantique que des spin-offs et émissions dérivées ont vu le jour.

Hailey Bieber, son gros manteau, ses grosses boucles d'oreilles, son gros rouge à lèvres. Un look très «mob wife».
Hailey Bieber, son gros manteau, ses grosses boucles d'oreilles, son gros rouge à lèvres. Un look très «mob wife».Image: Instagram

Cette esthétique très cinématographique passionne les plus jeunes générations, qui se sont emparées du phénomène sur les réseaux sociaux. Les vidéos estampillées «mob wife aesthetic» ont déjà été vues des millions de fois sur TikTok et Instagram.

Le look de la wob wife

Pour adopter pleinement la tendance, ou plutôt, la renaissance de cette tendance aux accents vintage, il ne faut pas y aller avec le dos de la cuillère. C'est un style too much, volontairement tape-à-l'oeil. «Vulgaire», diront les mauvaises langues (ou celles qui ne savent pas comment s'y prendre, j'y reviens, ne bougez pas). On oublie la théorie du less is more avec le look «mob wife», more is more is more is more.

Par exemple, on n'hésite pas à sortir les gros bijoux en or et les colliers de perles un peu kitsch; la quincaillerie se doit d'être bien visible. Redisons-le, le «quiet luxury», c'est l'exact opposé du style de la «mob wife».

Côté dressing, la dynamique est la même: il faut être vue loin à la ronde. On sort le vieux manteau en (fausse) fourrure de grand-mère, qu'on porte avec des pièces en dentelles, des imprimés léopard, à pois, à rayures. On peut aussi miser sur du noir, on joue avec la transparence, on n'hésite pas à remettre au goût du jour le foulard un peu ringard qui traîne au fond de l'armoire, que ce soit dans les cheveux ou autour du cou.

Dua Lipa a elle aussi adopté le grand manteau et l'attitude de la «mob wife».
Dua Lipa a elle aussi adopté le grand manteau et l'attitude de la «mob wife».Image: Instagram

Niveau maquillage, ça n'est pas franchement grave si on a la main un peu lourde sur le teint, le blush et le bronzer. Idem pour les yeux, on se fait de grands traits d'eye-liner, ou si on n'est pas à l'aise avec le geste (évitons tout de même de ressembler à un panda dépressif), on peut préférer le combo crayon et fard à paupières. Et on ne lésine pas sur le mascara pour allonger et densifier les cils.

D'ailleurs, oubliez la théorie du «soit on mise sur les yeux, soit sur la bouche, mais pas les deux». On choisit un rouge à lèvres bien rouge, assorti au vernis à ongles, ou on opte pour un crayon à lèvres foncé et une teinte légèrement plus claire pour la bouche. Et côté brushing, on mise sur le volume, ou un gros chignon… Bref, du too much.

Plus qu'un look, un «art de vivre» et une attitude

Et ça n'est pas une tendance sur les réseaux sociaux qui s'arrête à la mode ou à la beauté. La «mob wife», pour quiconque s'intéresse un tant soit peu à l'histoire ou au cinéma, c'est un art de vivre. Précisons-le toutefois (sait-on jamais), il n'est pas nécessaire d'aller jusqu'à s'acoquiner avec un baron de la mafia new-yorkaise. Il s'agit avant tout d'une attitude: il y a un côté très «girl boss», «femme puissante», où on se moque du regard des autres et du qu'en-dira-t-on.

La «mob wife» n'est pas la gentille femme qui attend sagement que l'homme rentre en faisant la poussière tandis qu'un rôti mijote sur le feu: elle est charismatique, forte, sexy. Elle vit sa propre vie, elle gère ses propres affaires. L'appellation «femme de» n'a pas ici la connotation négative de la charmante dame qui s'occupe de la maison pendant que monsieur travaille.

Besoin d'inspiration? Des looks façon «mob wife», en veux-tu, en voilà 👇🏽

1 / 10
Quelques exemples du style des «mob wives»:
Quelques exemples du style de la «mob wife».
source: pinterest / pinterest
partager sur Facebookpartager sur X

Il faut y voir l'opportunité de s'amuser devant le miroir, que ce soit par petites touches ou en total look. On se met dans la peau d'un personnage charismatique, de notre alter ego «mob wife» pour aller conquérir le monde (ou la machine à café du bureau).

Car la tendance «mob wife» permet avant tout de jouer, d'incarner une femme de mafieux, comme si on vivait dans un film d'époque: on sort les grosses bagues, la fourrure et les lunettes noires en écoutant la bande-son du Parrain.

Un style ludique, rafraîchissant, et qui change de certaines tendances ultras fades qu'on a pu connaître, comme avec la «vanilla girl», où il fallait s'habiller, vous l'avez deviné, couleur vanille, ou la «strawberry girl», où il fallait se maquiller, comme son nom l'indique également... couleur fraise.

Et si on opte pour un look de mafieuse, ce n'est pas (forcément) vulgaire. L'ensemble peut même être classe, surtout si on mise sur de belles pièces vintage, trouvées dans le grenier ou en friperies, et qu'on a l'attitude légèrement bossy qui sied à la «mob wife», naturellement charismatique.

Et par pitié, ne la confondez pas avec une real housewife d'on ne sait pas où dont le chirurgien a eu la main lourde sur le lip filler et qui occupe ses journées à se crêper le chignon avec ses «amies» sorties du même moule en silicone.

Le retour en force de ce style de mafieuses, très cinématographique, est une ode à ces femmes puissantes qui, par leur audace, ont en partie permis à celles d'aujourd'hui d'être libres et indépendantes, tout en contemplant le monde qui les entoure d'un regard surligné d'un trait d'eye-liner. Un hommage que certaines, sur Instagram et TikTok, leur rendent sans même s'en rendre compte.

Et sinon...

Ce challenge TikTok va peut-être ruiner votre couple:

Vidéo: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces sneakers mythiques sont de retour
Plongeons ensemble dans l'univers tumultueux et vibrant de la légendaire Nike Cortez, première chaussure de running créée par la marque américaine. Une icône qui refuse de se laisser dompter par le temps, réapparaissant tel un phénix dans le firmament de la mode, plus désirable que jamais.

Les données ne mentent pas, chers lecteurs. Avec une augmentation de 28% des recherches sur Google au cours des 30 derniers jours, il est indéniable que la Cortez a reconquis son trône dans le royaume des sneakers. Mais pourquoi cette soudaine résurgence dans le monde effervescent de la mode?

L’article