DE | FR
La patinoire de Graben, à Sierre, est la plus vétuste de National League et de Swiss League. La production de sa glace est reportée d'une semaine à cause de la chaleur.
La patinoire de Graben, à Sierre, est la plus vétuste de National League et de Swiss League. La production de sa glace est reportée d'une semaine à cause de la chaleur.image: keystone

Le hockey suisse a déjà commencé sa crise énergétique

Le HC Sierre est privé de glace dans sa patinoire à cause de la chaleur. Ailleurs, la politique menace la bonne tenue du championnat. La ligue prend le problème énergétique très au sérieux.
08.08.2022, 18:48
Klaus Zaugg
Klaus Zaugg
Suivez-moi

Pour l'instant, ce n'est qu'un épisode isolé: la production de glace dans la patinoire du HC Sierre a de nouveau été reportée par les autorités. Deux matchs de préparation sont menacés.

Comme il n'y a pas encore de glace à Graben – l'enceinte la plus délabrée du pays et qui ne correspond plus aux standards de la Ligue – les Sierrois, pensionnaires de Swiss League, s'entraînent actuellement à Brigue. Et ça ne changera pas de sitôt.

Une partie du plancher d'une tribune de presse à Graben s'était effondrée en plein match en mars dernier.
Une partie du plancher d'une tribune de presse à Graben s'était effondrée en plein match en mars dernier. Image: keystone

Ça chauffe dans la Cité du Soleil

En raison des températures élevées, les autorités ont décidé de reporter la production de glace d'une semaine. «Il fait trop chaud», tranche le conseiller communal sierrois Eddy Beney dans Le Nouvelliste.

Une décision qu'Alain Bonnet, président du HC Sierre, peut comprendre:

«C'est compliqué de produire de la glace en plein été, quand il fait 36 degrés dehors, et de la maintenir en bon état dans une infrastructure aussi mal isolée. Mais on va s'en sortir»
Alain Bonnet, président du HC Sierre

Comme d'autres étés chauds reviendront probablement, le club et la commune de Sierre plaident pour un début de saison plus tardif. «Nous devrions jouer au football jusqu'en novembre et reprendre le hockey en octobre», juge Eddy Beney. «Mes collègues de la Swiss League ont le même raisonnement», appuie Alain Bonnet.

«Septembre, c'est trop tôt. Nous avons de toute façon du mal à remplir les patinoires à cette période»

A court terme, le HC Sierre doit trouver des solutions pour ses matchs de préparation contre Lausanne (12 août) et Bâle (16 août) prévus à Graben. Ils devront soit avoir lieu ailleurs, soit être annulés.

La patinoire de Graben a été construite en 1958.
La patinoire de Graben a été construite en 1958.image: keystone

Angoisses et panneaux solaires

Outre la chaleur, il pourrait y avoir un autre problème pour les patinoires: la crise énergétique. La politique a une grosse influence sur cette décision: soit parce que la commune est directement ou indirectement propriétaire, du moins bailleur; soit parce que les autorités décident de l'approvisionnement en énergie ou des procédures administratives. De ce point de vue, le hockey est indissociable de la politique.

La direction de la fédération suisse de hockey (Swiss Ice Hockey), chapeautée par le président Michael Rindlisbacher, est inquiète et a élaboré une prise de position détaillée:

«La durabilité est depuis longtemps un thème important pour Swiss Ice Hockey. Nous avons déjà lancé différents projets à ce sujet.

Nous avons récemment discuté de la question des besoins en énergie, et notamment d'une éventuelle pénurie imminente, au sein de la direction. Nous sommes conscients que cela peut nous concerner directement. Nous suivons donc l'évolution en permanence et sommes en contact avec tous les services concernés.

Actuellement, nous élaborons différents scénarios et en tirons notre planification prévisionnelle. Au premier plan se trouve pour nous une éventuelle décision politique de restreindre l'utilisation de l'énergie dans certains domaines, ce qui entraînerait de graves restrictions, en particulier pour la relève et le secteur amateur dans toutes les régions du pays. C'est ce qu'ont déjà montré les restrictions liées à la pandémie (fermeture de patinoires, interdiction d'entraînement, interruption de la saison) au cours des trois dernières saisons.

Il faut donc, dans la mesure du possible, éviter une telle mesure.»
Swiss Ice Hockey
Michael Rindlisbacher s'inquiète surtout pour la relève et le hockey amateur.
Michael Rindlisbacher s'inquiète surtout pour la relève et le hockey amateur.image: keystone

Denis Vaucher, directeur de la Ligue nationale, se fait, lui, un peu moins de souci. Il évoque la grande efficacité énergétique des patinoires ultramodernes de l'élite qui, à l'exception des Vernets à Genève, construits en 1961, sont à la pointe de la technologie dans tous les domaines.

D'autant plus que ces enceintes produisent aujourd'hui plus d'énergie qu'elles n'en consomment, grâce à des installations d'énergie solaire. En outre, elles sont très bien isolées. La chaleur extérieure n'est pas un problème.

Le patinoire de Zoug, la Bossard Arena, est l'une des plus modernes et des plus efficaces en Suisse sur le plan énergétique.
Le patinoire de Zoug, la Bossard Arena, est l'une des plus modernes et des plus efficaces en Suisse sur le plan énergétique.image: KEYSTONE

Et pourtant, en vue des élections fédérales de l'automne 2023, la tentation est grande pour les politiciens de tous bords de s'offrir une vitrine médiatique avec cette thématique. Denis Vaucher affirme qu'un argumentaire a été élaboré, «au cas où», par la ligue. Mais la question est loin d'être réglée.

Adaptation en français: Yoann Graber

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Des photos pour briser le tabou de l'allaitement en public

1 / 6
Des photos pour briser le tabou de l'allaitement en public
source: shuvaseesh das
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Camp fédéral: Scout un jour, scout toujours

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Avec ce geste humain, Nino Niederreiter a rendu le hockey magnifique
Le Grison affrontera le CP Berne ce lundi dans la capitale (20h00), lors d'un match de préparation de son nouveau club en NHL, Nashville. Il doit sa magnifique carrière à sa passion et son humilité. Un épisode particulier, cet été, est révélateur de ces qualités.

L'argent est-il la motivation? Non. Le carburant pour réussir une très grande carrière en hockey sur glace, c'est la passion pour ce sport. Nino Niederreiter en est la preuve.

L’article