DE | FR
John Isner (à gauche) et Nicolas Mahut détiennent le record du plus long match de l'Histoire, avec un score de 70 à 68 dans le cinquième set!
John Isner (à gauche) et Nicolas Mahut détiennent le record du plus long match de l'Histoire, avec un score de 70 à 68 dans le cinquième set! image: keystone

Ces cinquième sets complètement zinzins que l'on ne reverra plus

L'Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon et l'US Open ont uniformisé leur fonctionnement: il y aura partout un super tie-break dans l'ultime manche. Finis les 70-68 et les 26-24. Notre top 5.
19.03.2022, 17:12
Suivez-moi

Les cinquièmes sets interminables, c'est fini. Cette semaine, les quatre tournois du Grand Chelem ont décidé d'uniformiser leur système: la cinquième manche se conclura partout avec un super tie-break jusqu'à dix points (deux points d'écart en cas d'égalité dès 9-9).

Auparavant, seul l'Open d'Australie adoptait ce format (depuis 2018). Une uniformisation décidée principalement pour éviter la confusion, celle des joueurs et des spectateurs, puisque chaque tournoi adoptait un système différent. Roland-Garros était le dernier à appliquer la règle des deux jeux d'écart, une formule marathon qui a offert des matchs complètement fous.

Isner-Mahut, le record des records

La folie, tout simplement. En 2010, au premier tour de Wimbledon, John Isner a battu Nicolas Mahut... 70 jeux à 68 dans la cinquième manche! C'est tout simplement le match le plus long de l'Histoire: 11 heures et 5 minutes. A lui tout seul, le dernier set a duré 8 h 11. Au total, les deux tennismen ont joué 980 points et claqué 216 aces.

Non, vous ne rêvez pas, le tableau des scores affiche 70-68 dans le cinquième set.
Non, vous ne rêvez pas, le tableau des scores affiche 70-68 dans le cinquième set.image: keystone

Ce duel s'est joué sur trois jours. Il a débuté le mardi 22 juin à 18 h 18 et s'est conclu le jeudi soir 24 juin. Joué sur un court annexe non éclairé, le match avait été interrompu deux fois par la nuit.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

La passation de pouvoir

C'est l'un des matchs qui a fait le plus mal à Roger Federer. A chaud, le Bâlois avait qualifié sa défaite, en français, de «désastre», un mot resté légendaire. Et pour cause: ce 6 juillet 2008, Rafael Nadal bat pour la première fois le Maître – quintuple tenant du titre – dans son jardin de Wimbledon. Le scénario de cette finale d'anthologie – considérée par de nombreux experts comme le plus beau match de l'Histoire – rend encore plus douloureux le revers: l'Espagnol gagne 9-7 dans la cinquième manche, alors qu'il fait déjà nuit (le Centre Court ne bénéficie pas encore d'un éclairage).

La mine défaite de Roger Federer qui doit se contenter du plateau d'argent.
La mine défaite de Roger Federer qui doit se contenter du plateau d'argent. Image: keystone

Le duel n'aura duré «que» 4 h 48, mais il a été interrompu plusieurs fois par la pluie. Deux mois plus tard, Nadal devient numéro un mondial pour la première fois de sa carrière, en piquant le trône à Federer, et met fin à l'hégémonie de son aîné.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

La reconquête du Maître

Une année après sa défaite traumatisante, Roger Federer est de retour en finale de Wimbledon. Cette fois, il ne retrouve pas Rafael Nadal en face de lui mais un vieux rival en la personne d'Andy Roddick. Victime privilégiée du Bâlois (deux défaites en finale sur le gazon londonien en 2004 et 2005), l'Américain espère bien prendre sa revanche ce 5 juillet 2009. Il est bien parti: l'homme à la casquette et au service de feu mène une manche à zéro et 6-2 dans le tie-break du deuxième set. Une grosse faute sur une volée à 6-5 l'empêche de conclure cette deuxième manche.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

Comme contre Nadal, l'issue de cette finale se joue lors de la cinquième manche. A 8-8, Federer sauve deux balles de break. Il s'impose finalement 16-14 sur... son premier break du match. Avec ce nouveau sacre à Church Road, le Maître empoche son quinzième majeur et bat le record de Pete Sampras.

Le géant tient bon

Le match du premier tour de l'Open d'Australie 2017 entre Ivo Karlovic et Horacio Zeballos a offert un scénario crispant aux spectateurs du court 19. Les deux hommes ont lutté 5 h 15, avant que Karlovic ne l'emporte... 22-20 au cinquième set. Le géant croate (211cm) était pourtant mené deux manches à rien par l'Argentin.

Ce match détient le record du nombre de jeux (84) inscrits dans un duel à l'Open d'Australie. La précédente marque datait de 2003 et un quart de finale entre Roddick et El Aynaoui.

Les cogneurs assurent le service

On revient à Wimbledon pour cet ultime match de notre top 5. Et on retrouve une vieille connaissance, John Isner. Huit ans après son incroyable duel face à Nicolas Mahut, l'Américain est opposé au Sud-Africain Kevin Anderson en demi-finale de l'édition 2018. Et ce match va prendre lui aussi une tournure hallucinante. Logiquement, ces deux immenses serveurs bouclent trois manches par un jeu décisif. Ils iront jusqu'à 26-24 dans l'ultime set! Et cette fois, Isner est le perdant.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

Ce match de 6 h 36 est le deuxième le plus long de l'Histoire en Grand Chelem, derrière le mythique Isner-Mahut. L'année suivante en finale, Roger Federer et Novak Djokovic n'auront pas l'occasion d'aller si loin, puisque le Serbe s'imposera 13-12 au cinquième set, profitant d'une nouvelle réglementation qui impose un tie-break à 12-12.

Tout ça, c'est donc de l'histoire ancienne.

On parie que vous pouvez sentir ces photos

1 / 19
On parie que vous pouvez sentir ces photos
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: les deux ans du confinement

Plus d'articles sur le sport

«Un jour héros national, un jour évadé fiscal.» Ainsi fut Tsonga

Link zum Artikel

«La Suisse championne du monde? C'est l'année ou jamais!»

Link zum Artikel

Le vélodrome de Granges est taillé pour les records de l'heure

Link zum Artikel

Wawrinka: «Je sais que je retrouverai mon niveau, j'en suis sûr!»

Link zum Artikel

«C'est une faute grave de Servette d'avoir aligné Omeragic à Sion»

Link zum Artikel

Voici notre onze idéal en Super League (et il y a deux Servettiens)

Link zum Artikel

Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Stan Wawrinka avant Roland-Garros: «J'ai une vision à très long terme»

Link zum Artikel

«J'ai un rencard Tinder»: les pires excuses entendues pour rater le foot

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«La Suisse championne du monde? C'est l'année ou jamais!»
La Suisse réalise des Mondiaux de hockey sur glace exceptionnels. Elle est l'une des grandes favorites pour le titre. Elle devra continuer sur sa lancée pour battre les Etats-Unis en quarts jeudi, mais devra aussi corriger deux aspects cruciaux.

7 matchs, 7 victoires. Avec sa victoire ce mardi contre l'Allemagne aux tirs au but (4-3), la Suisse a bouclé la phase de poules des Mondiaux sur un sans-faute.

L’article