International
famille royale britannique

Pourquoi Kate va sauver Trooping the Colour

Contrairement à l'édition de 2019 où le balcon de Buckingham croulait sous le poids des membres de la famille Windsor, le Trooping the Colour 2024 s'annonce sérieusement plus léger.
Contrairement à l'édition de 2019 où le balcon de Buckingham croulait sous le poids des membres de la famille Windsor, le Trooping the Colour 2024 s'annonce sérieusement plus léger. watson

Pourquoi Kate va sauver Trooping the Colour

L'annonce de la présence surprise de la princesse de Galles ce samedi, à Trooping the Colour, va égayer le balcon désespérément vide qui menaçait de pendre au nez des sujets britanniques.
15.06.2024, 08:1515.06.2024, 08:19
Suivez-moi
Plus de «International»

Parmi les nombreux avantages à être roi, outre les châteaux opulents, les chevaux de course et des billets de banque à son effigie, il y a celui de pouvoir fêter son anniversaire deux fois par an. Oui, deux fois. Charles III, cette année, sera célébré le 14 novembre, jour de ses 76 printemps, et le 15 juin, à l'occasion de Trooping the Colour. La fête officielle de l'anniversaire de tous les souverains d'Angleterre.

Une double-fête

Un caprice qu'on doit au roi Charles II, en 1748, qui a lancé l'évènement sous le nom à rallonge mais assez logique de «Parade de l'anniversaire du roi à cheval». Faut croire que le concept d'une double-fête d'anniversaire a séduit ses successeurs, pour qu'en 1760, le roi George III décide d'en faire une tradition annuelle. Et puisque l'été, c'est quand même vachement plus sympa, en particulier en Angleterre, il est de tradition depuis 1959 que l'évènement prenne place un samedi de juin.

Le concept est simple: 1400 officiers et hommes de la Household Division, des centaines de chevaux, autant de musiciens et une belle brochette d'avions. Et si vous vous le demandiez, «Trooping the Colour» doit son nom aux officiers qui affichent leurs «couleurs», les drapeaux représentant les différents régiments de l'armée britannique.

Bref, il s'agit de loin du show le plus coloré et le plus impressionnant de tous les événements royaux. Avec, en clou du spectacle, une famille royale au complet faisant «hello hello» depuis le balcon de Buckingham Palace.

Un vide cruel

Cette année, ce show royal s'annonce pourtant nettement moins rigolo. Après une ère élisabéthaine durant laquelle le balcon centenaire semblait plier sous le poids des frères, soeurs, oncles, tantes, petits-neveux et obscurs arrière-arrière-petits cousins, Charles III a procédé à des coupes familiales drastiques.

Le résultat était déjà visible en 2023. L'an dernier, seul le noyau dur, composé des membres actifs de la Firme, est autorisé à saluer la plèbe depuis le balcon du palais. Pour les habitués, la vision est choquante; et les spécialistes s'inquiètent bien vite du manque de remplaçants en cas de pépin.

LONDON, ENGLAND - JUNE 17: Sir Timothy Lawrence, Princess Anne, Princess Royal, Prince George of Wales, Prince Louis of Wales, Princess Charlotte of Wales, Catherine, Princess of Wales, Prince William ...
En 2023, la cure d'amaigrissement décidée par Charles III inquiète déjà plusieurs observateurs.Getty Images Europe

Un an plus tard, le destin a donné raison aux plus pessimistes. Avec deux Windsor gravement atteints dans leur santé, dont l'une complètement en retrait de la scène publique, le balcon de 2024 risque d'illustrer cruellement l'état précaire dans lequel la monarchie a sombré sous la direction du nouveau roi. La liste des absents est désormais presque aussi longue que celle des forces en présence.

Citons Harry et Meghan, qui ne risquent pas de faire le déplacement depuis la Californie puisqu'ils n'ont pas reçu d'invitation. Pas de prince Andrew non plus, mis hors circuit depuis le scandale sexuel Jeffrey Epstein. Oubliez la duchesse d'York, Fergie, atteinte d'un cancer du sein depuis l'automne dernier - et de toute façon à l'écart du sérail officiel depuis son divorce avec le duc d'York. Quant à leurs deux filles, Eugenie et Beatrice, Charles III a fait clairement comprendre qu'il n'avait pas besoin d'elles. Aussi populaires, jeunes et désirables soient les deux princesses.

LONDON, ENGLAND - JUNE 08: Princess Eugenie and Princess Beatrice during Trooping The Colour, the Queen's annual birthday parade, on June 8, 2019 in London, England. (Photo by Mark Cuthbert/UK Pr ...
Après des années à assister à Trooping the Colour, Beatrice et Eugenie ne sont plus les bienvenues sur le balcon de la famille royale.Image: UK Press

Nous voilà avec Charles et la reine Camilla, flanqués de chaque côté par des figures vieillissantes et méconnues du grand public. La princesse Anne, 73 ans, et son mari le quasi-incognito, Sir Tim Laurence. Le prince Edward, 60 ans, aussi surnommé la «mauviette de la famille», dont le charisme n'a rien à envier à celui d'une tortue centenaire, ainsi que son épouse, la duchesse Sophie.

Ne reste que le prince William et sa famille pour sauver les meubles et abaisser la moyenne d'âge. Après plusieurs jours de rumeurs tourbillonnent toujours quant à une apparition surprise de Kate, que le palais s'est soigneusement abstenu de démentir, la princesse de Galles a confirmé sa venue vendredi, par le biais d'un communiqué.

Avec la présence des jeunes George, Charlotte et Louis pour égayer encore le tableau (et la perspective des grimaces légendaires du petit prince de six ans), les festivités s'annoncent définitivement moins fades que le régime de maison de retraite annoncé.

Le couronnement du roi Charles III, en images
1 / 20
Le couronnement du roi Charles III, en images
Charles III et la reine Camilla, fraîchement couronnés, au balcon de Buckingham Palace, le 6 mai 2023.
source: getty images europe / max mumby/indigo
partager sur Facebookpartager sur X
Des vététistes rencontrent le Roi Charles durant une randonnée
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici à quel point «l'axe du mal» est dangereux
L'Occident doit enfin reconnaître le nouveau danger que représente l'alliance formée par la Chine, la Russie et l'Iran, appelée également l'«axe du mal». Explications.

Un récent documentaire ArteRussie, Chine, Iran: le front contre l'Occident – montre l'avancée de la collaboration entre les trois pays et la détermination de ce nouvel «axe du mal» à atteindre ses objectifs. Leur principal moteur? La vengeance et les représailles. Mais quelles sont les raisons qui poussent ces états à vouloir régler leurs comptes avec l'Occident? Eclairage.

L’article