stratus fréquent
DE | FR
Sport
Cyclisme

A chaque grande course sa version féminine, c'est presque obligatoire

Elise Chabbey from Switzerland of team Canyon-SRAM celebrates on the podium during the 8th stage of the Tour de France women's cycling race over 123,3 kms from Lure to La Super Planche des Belles Fill ...
Elise Chabbey sera l'une des têtes d'affiche du premier Tour de Romandie féminin. Image: KEYSTONE

A chaque grande course sa version féminine, c'est presque obligatoire

Chaque grande épreuve cycliste se doit désormais de proposer une mouture pour les coureuses. C'est le cas du Tour de Romandie (TdR). L'épreuve féminine se tient pour la première fois depuis vendredi et jusqu'à dimanche.
07.10.2022, 11:5508.10.2022, 11:14
Suivez-moi

Quand on lui demande si, en 2022, chaque grande épreuve cycliste est obligé de proposer une course féminine, Richard Chassot a raison de dire «non». Le directeur général du premier Tour de Romandie féminin sait que «ce n'est de loin pas obligatoire» et qu'il ne peut pas «organiser un course de trois jours juste pour être à la mode. Une telle épreuve nécessite tellement de moyens (sécurité, production TV, partenariats, infrastructures mobiles, etc.) que la réflexion doit être plus large et collective».

Mais Richard Chassot sait aussi que les directeurs des grandes compétitions peuvent difficilement se passer d'une course féminine et qu'ils l'ont bien compris:

Le nombre d'épreuves par étapes du Women’s World Tour, le circuit d’élite, est passé de 7 en 2021 à 12 cette saison

Avant la boucle romande, des rendez-vous historiques du calendrier masculin comme les trois Grands Tours (Italie, France et Espagne) mais aussi le Tour des Flandres, l'Amstel Gold Race, Paris-Roubaix, la Flèche wallonne ou encore Liège-Bastogne-Liège ont proposé une compétition pour les dames. Le Women’s World Tour (WWT) compte désormais 25 épreuves, dont 12 de plus d’une journée. Soit un total cumulé de 71 jours de course contre moins de 40 la saison précédente.

Le TdR féminin sous la loupe 🔍

1ère étape, vendredi: Lausanne-Lausanne (134,4 km): «Je m'attends à des attaques dans tous les sens avant la montagne le lendemain», dit Chassot. «Les baroudeuses voudront aller chercher la victoire pour devenir la première leader de l'histoire du TdR féminin.»
2e étape, samedi: Sion-Thyon 2000 (104,5 km): «Une grosse étape de montagne avec une arrivée à 2000m. Ce sera un jour pour van Vleuten ou une super grimpeuse. Cela dépendra du talent et de la forme du jour.»
3e étape, dimanche: Fribourg-Genève (147,6 km): «Quand tu n'as que 3 ou 4 coéquipières, il suffit d'un coup de bise pour perdre beaucoup de temps. La course aura de l'intérêt jusqu'au dernière kilomètre.»

Cette augmentation est le double résultat de l'évolution des mentalités et du cyclisme féminin.

«Nous avions déjà organisé un contre-la-montre féminin sur le Tour de Romandie par le passé. On avait aussi réfléchi à une course femmes mais à l'époque, il faut être honnête, ça n'intéressait pas beaucoup les médias, les sponsors et le public. Nous avions donc abandonné ce projet.»
Richard Chassot

Désormais, l'essor du sport féminin, à une époque marquée par le combat pour l'égalité hommes-femmes, est devenu un enjeu central. Richard Chassot, encore: «Les partenaires sont très sensibles à la création d'une boucle romande pour les coureuses. Je ressens un enthousiasme important de la part des sponsors, des politiciens, des villes ou des partenaires logistiques. Ils sont contents qu'on fasse une épreuve femmes parce que c'est un public qui achète des vélos. Et les autres marques, hors cyclisme, sont aussi ravies car les femmes sont une cible importante pour eux. Certains représentants ont d'ailleurs souligné en conférence de presse qu'il était extrêmement important pour eux que le cyclisme féminin se développe car le vélo était un sport qui n'avait pas assez encouragé la mixité».

Margarita Victoria Garcia Canellas from Spain of team UAE in action during the 8th stage of the Tour de France women's cycling race over 123,3 kms from Lure to La Super Planche des Belles Filles, Fran ...
Margarita Victoria Garcia Canellas sur le Tour de France cet été.Image: KEYSTONE

Le soutien est aussi politique. Pour bénéficier d'une mesure d'accompagnement en période de Covid, la fondation du TdR a dû présenter un projet. Lorsque la Confédération a appris qu'il s'agissait de la création d'une course féminine, elle n'a pas hésité à apporter son soutien. Un soutien qui porte sur trois ans, si bien que le peloton féminin sera encore présent la saison prochaine, puis la suivante, même si son directeur général s'attend à une première édition (dont le budget est de 1,5 million de francs) financièrement peu rentable. «On sera à zéro, voire un peu en négatif. Comme pour les garçons cette année.»

Il serait faux toutefois d'attribuer l'essor du cyclisme féminin aux moyens qui lui sont mis à disposition. La reconnaissance dont les coureuses bénéficient aujourd'hui, elles sont allées la chercher à la force du mollet. «Pendant longtemps, il n'y avait pas de professionnelles donc pas la possibilité, pour les organisateurs, d'avoir 110 ou 120 femmes au départ», note Richard Chassot. «Mais dès lors qu'il y a des équipes qui font des efforts pour créer des staffs professionnels et ambitieux, il est logique que les organisateurs suivent pour leur proposer des compétitions.»

Elles seront 95 coureuses au départ d'une épreuve retransmise en direct par la RTS. La chaîne se dit «fière de produire et de diffuser la première édition du Tour de Romandie féminin». Elle proposera chaque jour deux heures quinze d’émissions en direct. Le suivi sera possible grâce à l'engagement de moyens humains (80 collaborateurs travailleront à la production de l'événement) et techniques (12 caméras, 3 motos, 1 hélicoptère et 1 avion) considérables, signe de l'importance d'un rendez-vous déjà historique.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Thèmes

Copin comme cochon: le Burning Man

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Espagne, cette équipe de remplaçants
Luis Enrique n'hésite pas à aligner des joueurs dont le temps de jeu en club est faible. Contrairement à la plupart des participants au Mondial, l'Espagne n'est pas une sélection.

Luis Enrique a repris les destinées de l'Espagne en 2018, après un fiasco contre la Russie en huitième de finale (1-1, 4-3 tab) et une caricature de tiki-taka ennuyeux et vain. Jamais depuis l'introduction des statistiques en 1966, une équipe n’avait exécuté autant de passes (1029) au cours d'une même rencontre de Coupe du monde. Pour un seul but marqué ( 😮‍💨 ).

L’article