DE | FR
Image: Keystone/Shutterstock

Le 7e Ballon d'Or de Lionel Messi écœure les fans de foot

Le joueur argentin méritait-il d'être sacré l'année où il n'a gagné que deux trophées (Coupe du Roi et Copa America) avant de galérer au PSG? Les amoureux du jeu pensent que non. Ils sont outrés.
30.11.2021, 10:3930.11.2021, 17:52

Un sondage, publié ce mardi matin par L'Equipe, témoigne de la déception vécue par une écrasante majorité d'internautes férus de sport à l'annonce du Ballon d'Or 2021.

Image: L'Equipe

Partout la même réaction, mélange de gêne et d'incompréhension, face aux votes des journalistes qui ont récompensé le joueur du Paris Saint-Germain (PSG).

Les critiques qui ont escorté la remise du trophée se fondent sur deux observations de l'année écoulée:

  1. Lionel Messi a vécu ces dix derniers mois très en deçà de ses standards habituels.
  2. Pendant ce temps, Robert Lewandowski a été monstrueux avec le Bayern.

La chaîne Canal+ a résumé l'année très moyenne de Messi en quelques lignes (oubliant au passage la Coupe du Roi remportée par l'ex-Catalan en avril, mais qui n'est pas un trophée de nature à inverser la tendance populaire):

Image: Canalplus

Depuis août et son transfert en Ligue 1, l'attaquant du PSG a encore perdu en influence. Il n'a inscrit que quatre réussites, toutes compétitions confondues.

Le Monde le rappelait ce matin en revenant sur la cérémonie de lundi: «Son transfert au Paris-Saint-Germain suggère un déclin, voire une erreur de casting».

Son adversaire direct, c'est donc Robert Lewandowski, attaquant du Bayern, battu de peu par Messi au décompte des voix (613 en faveur de l'Argentin contre 580 pour son dauphin polonais). Un internaute résume bien les choses: «Le scandale en soi n’est pas de l’avoir donné à Lionel Messi. Le scandale est de ne pas l’avoir donné à Robert Lewandowski, un joueur qui a bien mieux performé sur l’année 2021».

Lewandowski jugé bien plus crédible

La presse en Allemagne, pays dans lequel ce bon vieux Robert claque but sur but, a dénoncé une mascarade. «En 2021, l'attaquant du Bayern a établi un nouveau record de buts en Bundesliga (41 buts). Cette année, il est le meilleur buteur de la Ligue des champions (9 buts) et de la Bundesliga (14 buts). Mais ce n'est évidemment pas suffisant.»

«Je n’y comprends plus rien. Avec tout le respect que je dois à Messi, aucun ne l’aurait autant mérité que Lewandowski»
Lothar Matthaüs, consultant pour Sky Allemagne

Le journaliste de RMC Simone Rovera n'y comprend toujours rien.

Plusieurs grands joueurs n'ont jamais remporté une récompense pour laquelle ils auraient fait de très beaux vainqueurs. Ces dix dernières années, on pense notamment à Franck Ribéry (2013), Manuel Neuer (2014), Andrés Iniesta et Xavi (de 2008 à 2018).

Lundi soir à Paris, Robert Lewandowski est devenu le dernier de la liste.

(jcz)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Oui, le changement d'entraîneur à GE Servette a été salvateur
En novembre, les Aigles, à la dérive, licenciaient Patrick Emond. Depuis, ils sont dirigés par le trio Jan Cadieux, Louis Matte et Rikard Franzén. Paria à Langnau, ce dernier joue un rôle central dans le redressement servettien.

La défaite de trop. Celle du 6 novembre dernier, face à Ajoie après prolongations (3-4). L'entraîneur de Genève-Servette Patrick Emond doit partir. Son équipe n'a gagné que 7 matchs sur 23. Même le bilan glorieux de la saison précédente, avec une place en finale, ne peut plus aider le Canadien.

L’article