DE | FR
Depuis mai 2021, Stan Wawrinka n'avait plus touché de raquette, «à part trois balles contre un mur», explique-t-il.
Depuis mai 2021, Stan Wawrinka n'avait plus touché de raquette, «à part trois balles contre un mur», explique-t-il.Image: KEYSTONE

Wawrinka: «Mon rêve est de regagner un tournoi avant d'arrêter»

Le tennisman vaudois (36 ans) s'apprête à revenir au jeu après un an d'absence en raison d'une blessure à un pied. Il a confié son état de forme et ses projets à nos confrères de L'Equipe. Extraits.
02.03.2022, 14:0303.03.2022, 08:29

Sa blessure 🤕

«J'avais depuis 2019 de fortes douleurs au pied gauche, une grosse inflammation compliquée. Début 2021, j'en suis arrivé au point où je n'en pouvais plus. J'ai subi deux interventions, en mars et en juin. Lors de la seconde, on a dû nettoyer le tendon d'Achille, râper de l'os, c'était un gros truc.»

La rééducation 🥵

«Elle a été beaucoup trop longue. La première opération a eu lieu le 26 mars 2021 et j'y suis encore! J'ai fait toute la rééducation jusqu'au 5 janvier. Depuis, je suis repassé dans la phase de préparation. Et finalement, j'ai recommencé le tennis en tapant quarante minutes, le vendredi 4 février. Depuis mai 2021, je n'avais plus touché la raquette, à part trois balles contre un mur.»

Son retour 🎾

«Le but est de revenir sur terre battue. Mais je ne serai probablement pas à 100% sur les premiers tournois. Ce n'est pas grave si je perds au début. L'objectif, c'est Monte-Carlo (du 10 au 17 avril), voire avant. Mais les plans changent vite.»

Ses ambitions 🏆

«Je n'ai pas encore fait tout ce que je voulais faire dans le tennis. Je ne me voyais pas arrêter sur une blessure. J'ai encore cette flamme en moi qui fait que j'aime le tennis, que j'aime y jouer, que j'aime m'entraîner, que j'aime la dureté. Tant que j'ai ça, j'ai envie de continuer encore un peu, parce que c'est une chance énorme d'être un joueur de tennis. Depuis ma blessure au genou, il y a presque cinq ans, mon rêve est de regagner un tournoi ATP avant d'arrêter. Un 250, un 500, un Masters 1000. Peu importe.»
Son dernier titre remonte à mai 2017 à Genève.
Son dernier titre remonte à mai 2017 à Genève.

Sa retraite 👴

«Il n'y aura jamais LE bon moment à mon avis. Pour 95% des joueurs, c'est difficile d'arrêter. Avant, la limite c'était 30, 32 ans max. Maintenant 35, 36... On voit Rafa (35 ans) et Novak (34 ans), ils sont encore au top de leur forme. Il n'y a plus vraiment de limite. Tant que j'ai cette envie, j'espère pouvoir continuer.»

(jcz)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Un peu d'amour dans ce monde de brutes?

1 / 27
Un peu d'amour dans ce monde de brutes?
source: boredpanda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Trop d'argent et de gloire détruisent les étudiants-athlètes
Les sportifs universitaires américains sont exposés à une détresse mentale qui conduit à des suicides. Pourquoi? De grosses sommes d'argent et des partenariats lucratifs sur les réseaux sociaux. Un poison qui se répand très vite.

Les milieux universitaires américains sont en pleine ébullition. Les diffuseurs et les marques s'agitent et tentent de dénicher la prochaine perle, de capitaliser sur des jeunes qui offrent un spectacle. Les affluences, l'argent, la popularité, ce cocktail de gloire et d'espoir aspire des sportifs dans la tourmente de la pression constante. Trop tôt? C'est le cas.

L’article